11/02/2013
Note de lecture. 11 février 2013

La fin du village. Une histoire française (sélection d’ouvrage)

Copyright www.gallimard.fr

On devrait faire attention aux phrases citées en exergue. Elles expriment souvent mieux l’intention d’un auteur que ce qu’il en dit lui-même. Dans l’ouvrage de Jean-Pierre Le Goff, "La fin du village, une histoire française", paru aux éditions Gallimard, Charles Péguy donne le ton : Nous avons connu un peuple que l’on ne reverra jamais. Comme en écho la conclusion sonne comme une pagnolade : Ecoute-nous bien, regarde-nous bien, Jean-Pierre... Ce que tu vois là, tu ne le reverras plus... Nous sommes une espèce en voie de disparition, seulement nous, on ne nous préserve pas !.... Entre ces deux citations, le village. Cadenet, dans le Luberon, que le sociologue fréquente depuis plus de trente ans et pour lequel il nourrit une affection particulière. Le village de la force tranquille avec son clocher comme celui qui ornait les affiches de campagne de François Mitterrand ou bien le village qui accueille les nouveaux arrivants en mal de campagne la tête pleine du village idéalisé de nos aïeux ? Un ouvrage qui a retenu l’attention de la Mission Agrobiosciences.

Tout fout le camp à Cadenet : les traditions provençales, le petit commerce, les amours d’autrefois, même la pétanque n’est plus ce qu’elle était. Aujourd’hui, le village découvre l’assistanat, l’immigration, en passant par la crise des familles, les « nouveaux parents », la solitude, etc. Jean-Pierre Le Goff montre bien la différence entre la pauvreté d’hier - « nous gagnions notre vie et nous vivions au village dans une famille structurée avec un père qui savait y faire » - et celle d’aujourd’hui, entre déstructuration familiale et assistanat désocialisant.

Aujourd’hui, finis les commérages à la Pagnol au Café du commerce. Jean-Pierre Le Goff nous dit la déshumanisation contemporaine. Le village cultive un modernisme pratique qui le défigure, exemple la profusion de mobile-homes qui enlaidissent le paysage de ce petit village de la Durance. Le bourg se réfugie dans un folklorisme de pacotille, sur fond de « fêtes traditionnelles » restaurées, de fausses « initiatives culturelles » destinées aux gogos et visant à faire croire à la résurgence des « belles traditions » provençales que l’on avait oubliées. C’est l’heure où les pseudos provençales se prennent pour Mireille.

Du paysan, de l’artisan vannier, il ne reste plus rien ou presque. On est passé au retraité, la femme du cadre et l’entrepreneur. Le curé ne dit plus les trois messes basses, il est polonais. Ainsi la modernisation est devenue problématique mais elle semble inexorable. La ­Provence, au dire d’un des habitants est devenue « le bronze-cul de l’Europe », elle attire « bobos » cultureux ou adeptes de la médecine douce qui sont totalement en dehors de la vie locale, tout en pensant le contraire. Reste, au fil des pages, le bon sens des Anciens comme ceux qui affublent du surnom de « garage » la maison ultramoderne d’un architecte de renom. On se met à penser qu’il s’en faudrait de peu pour que subsiste encore cette vieille sagesse provençale.

Répondant à une interview au journal Sud-Ouest [1] au moment de la parution Jean-Pierre le Goff déclarait :

  • Votre livre s’intitule « La Fin du village ». Pourtant, le village existe toujours physiquement. À quoi le mot « fin » renvoie-t-il ?
  • Le village comme collectivité rassemblant en un même lieu habitation, travail et ce que l’on appelle aujourd’hui loisirs est mort. Ce village est devenu un bourg dans une zone périurbaine avec des services liés à la ville et il est composé majoritairement de gens qui ne sont plus originaires du lieu. Les anciens sont devenus minoritaires. En même temps, on assiste à une grande nostalgie de l’ancienne collectivité et à une valorisation du patrimoine, comme si on cherchait à tout prix à retrouver des racines dans un monde que l’on ne reconnaît plus. Beaucoup de gens s’ignorent, ils ne se disent même pas bonjour.
  • Qu’est-ce que Cadenet nous dit de la France ?
  • Il y a d’autant plus de nostalgie, d’attachement idéalisé que la France aujourd’hui est en panne d’avenir. Je pense que l’on est arrivé à un point limite d’un certain type d’individualisme et qu’il y a une demande pour retisser du lien collectif. On ne retournera pas en arrière, on ne retrouvera pas la communauté de type un peu fusionnel, néanmoins on sent qu’il y a une recherche du vivre ensemble dans un projet commun. Mais le problème est que cette chose-là ne se décrète pas.

    Pour J.-P. Le Goff le village occupe une place centrale dans notre mythologie nationale. Le livre original, parfois étiré mais néanmoins toujours aigu que lui consacre le sociologue sonne comme un requiem. La société s’est métamorphosée. Le Bar des boules menace de devenir une pizzeria. Il fut un temps où Cadenet constituait une communauté unie, malgré ses clivages, grâce à une sociabilité aux racines anciennes. Il ne s’agit pas ici de nostalgie. La dernière guerre y a laissé l’empreinte de ses règlements de comptes. Le parti communiste (un communisme rural et naïf) pesait lourd. L’idée de solidarité n’était pas un vain mot.

    Et puis sont survenues la voiture, la télévision et la modernité. Mai 68 a vu l’arrivée au village d’idéalistes décalés, d’ailleurs pas si mal intégrés. Durant les vingt années suivantes, tout change. Le tourisme submerge la région, les lotissements se multiplient. Cadenet devient un lieu de week-end, de vacances, on arrive de Marseille puis de partout grâce au TGV. Les nouveaux : des techniciens travaillant dans la région, des cadres parisiens, des retraités étrangers. Le village provençal se peuple de rurbains, de classes moyennes, de bobos. L’instituteur ne réside plus au village, des réseaux sociaux parallèles se constituent. Le PC disparaît petit à petit, le Front national progresse, le chômage aussi. Derrière les vieilles pierres et l’ordre éternel des champs, ce qui ressort de cette enquête, c’est l’avènement de l’individualisme et la décomposition de la collectivité. C’est aussi la persistance d’un malaise social sans perspective. Alors ? La fin du village ? L’émergence d’une nouvelle société ? A chacun de se faire son idée mais pendant ce temps autre chose prend place.

    Note de lecture de la Mission Agrobiosciences, février 2013.

    La fin du village. Une histoire française, Jean-Pierre Le Goff, Ed. Gallimard, 577 pages. 26€.

    Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement)  :

  • Paradis verts. Désirs de campagne et passions résidentielles Présentation de l’ouvrage de Jean-Didier Urbain, anthropologue, octobre 2002.
  • La ruralité, un laboratoire interculturel Exposé de Patrick Denoux, Professeur de Psychologie interculturelle, Université d’Amiens. Dans le cadre de la journée d’étude de l’Académie d’Agriculture de France. Septembre 2012.
  • La commune rurale ne grandit pas. Elle se remplit. Elle devient obèse. Un exposé de Gérard Tiné, plasticien, enseignant-chercheur honoraire au laboratoire Li2a Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse. Août 2008
  • Il n’y a plus de césure ville/campagne Exposé de Jean Viard, sociologue, directeur de recherche au CNRS et au Cevipof. Dans le cadre de la journée d’étude de l’Académie d’Agriculture de France. Septembre 2012.
Jean-Pierre Le Goff ; Editions Gallimard

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société, Cancers et alimentation, Obésité : le corps sous pressions ; Le consommateur, l’alimentation et le développement durable et Lutte contre la faim : analyses, décryptages, leviers d’action. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top