prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les mutuelles communales : des territoires aux petits soins  
Du barrage de Sivens aux « grands projets inutiles et imposés » : le temps des barricades ? 
Embargo sur les produits alimentaires : des Russes et des ruses ?  
Agromatériaux : quand la chimie se met au vert
Université des Lycéens au Lycée Rive Gauche Toulouse, pour des élèves de 1ère S et Terminale S
Le 4 février 2015, à 11h, avec Carlos Vaca-Garcia (Laboratoire de Chimie agro-industrielle, Ensiacet)
en savoir+
Diffusion de la rencontre "Ces différences qui fâchent, une chance ?"
Ecouter l’Université des Lycéens sur FMR, le samedi 7 février 2015, de 8h00 à 9h30
Avec Yves Michaud, philosophe, fondateur de l’Université de Tous les Savoirs
en savoir+
Les Actes des 20èmes Controverses européennes de Marciac. 30 janvier 2015

De quoi le territoire est-il le nom ? (publication originale)

L’introduction de Gilles Allaire, économiste, directeur de recherche INRA

"Pour des territoires vivants... Faut que ça déménage !" Tel était l’intitulé des 20èmes Controverses européennes de Marciac co-organisées les 30-31 juillet et 1er août derniers par la Mission Agrobiosciences et la Communauté de Communes Bastides et Vallons du Gers. Une édition qui affichait très clairement sa volonté de rompre avec les lectures habituelles de l’espace territorial.
Mais avant de faire les cartons et de plier bagages, encore fallait-il s’accorder sur ce que le terme de territoire désigne. En ouverture de cette 20ème édition, la Mission Agrobiosciences avait convié l’économiste Gilles Allaire à jouer les étymologistes. Dans cette courte introduction, il montre comment nous sommes passés du territoire au sens écologique, celui des rapports entre une communauté et des ressources, au territoire entendu au sens de réseau.


lire la suite »
 

Propos épars le jeudi 15 janvier 2015 à 18h00 à la librairie Ombres Blanches

Retour sur la rencontre avec Guillaume Lachenal autour de son ouvrage Le médicament qui devait sauver l’Afrique. Un scandale pharmaceutique aux colonies (Les Empêcheurs de penser en rond / La Découverte). Avec la participation de Maryse Lapeyre-Mestre, médecin, pharmacologue, Université Paul Sabatier.

En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences

JPEG - 16.8 ko
Copyright www.agrobiosciences.org

Le jeudi 15 janvier 2015, Guillaume Lachenal, historien de la médecine à l’université Paris-Diderot ; membre de l’institut universitaire de France, est venu présenter son ouvrage Le médicament qui devait sauver l’Afrique. Un scandale pharmaceutique aux colonies édité aux Empêcheurs de penser en rond / La Découverte. Un travail d’enquête qui a permis d’exhumer une histoire peu connue voire méconnue. Un ouvrage qui pose, entre autre, la question de l’industrie pharmaceutique et de son implication dans les pratiques de la médecine coloniale mais plus largement qui renvoie aux cultures thérapeutiques et techniques dans leur rêve d’éradication des problèmes de santé en Afrique. Nous étions en compagnie de Maryse Lapeyre-Mestre, médecin, pharmacologue, professeur à l’Université Paul Sabatier.
Un partenariat entre la Mission agrobiosciences et la Librairie Ombres Blanches


lire la suite »
 

Vient de paraître. 29 janvier 2015

L’Homme entre chien et loup... quand la question animale divise la société française.

Un rapport des élèves de l’IEP toulouse, Master risques, sciences, environnement et santé.

JPEG - 4.3 ko
Les loups se rebellent
Dessin de Simon Guilloux, 2009 .

Conflits autour du loup ou de l’ours, controverses sur la conservation d’animaux sauvages in ou ex situ, tensions autour de la ferme des mille vaches et de celle des 250 000 poules, dissensus sur la consommation de viande, débats sur l’expérimentation animale... Que l’animal soit sauvage, domestique ou compagnon - catégories mouvantes et relatives -, sa place et son traitement ne cessent en France de diviser l’opinion, de faire polémique et d’opposer des acteurs aux logiques divergentes. Puisant dans un large éventail de sources documentaires (livres, presse, films, expos...), les étudiants du Master risques, sciences, environnement et santé à l’IEP Toulouse avaient reçu pour consigne, en septembre 2014, d’inventorier toutes ces lignes de fracture, des disputes aux signaux faibles, et d’en déceler les soubassements. Le résultat ? Près de 80 pages où alternent repères chronologiques et réglementaires, fines analyses, cas illustrés, synthèses claires... Et même un exercice de prospective à l’horizon 2040, pétri d’humour. Où l’on comprend combien l’animal, "objet" complexe, est un miroir de l’humanité.

Si ce travail a été conduit dans le cadre d’un séminaire conduit par V.Péan (Mission Agrobiosciences) et A.Doré (Inra), il est à souligner que le dossier est bel et bien une production originale des dix étudiants du séminaire, qu’il convient ici de nommer : Diane Auzet, Manon Bonnet, Gabrielle Bourdillat, Agathe Brenguier, Marie Guérard, Malo Herry, Noëmie Sor, Daphné Teirlink, Anne-Claire Urvoas et Arnaud Vedrenne.

Télécharger le dossier Quand la question animale divise la société française : l’homme entre chien et loup


lire la suite »
 
- 1.7 Mo

Cahier de l’Université des Lycéens - Vient de paraître (janvier 2015)

Diversité humaine : ces différences qui fâchent, une chance ?(publication originale)

Conférence-débat avec le philosophe Yves Michaud (novembre 2007) suivie d’une postface additionnelle (janvier 2015)

Il y avait eu les émeutes de 2005, embrasant les banlieues, puis la loi de 2007 relative à la maîtrise de l’immigration autorisant le recours aux tests génétiques pour prouver la filiation de candidats au regroupement familial... La polémique enflant, le malaise devenant palpable, les questions restant sans réponse, la Mission Agrobiosciences décidait avec l’équipe pédagogique du Lycée Rive Gauche (Toulouse), riche d’un fort métissage culturel, de consacrer une séance de l’Université des Lycéens à la question de la diversité humaine. L’occasion également de sceller un partenariat avec l’Université de tous les Savoirs et d’inviter le philosophe Yves Michaud à plancher sur le sujet devant près de 175 élèves de Seconde, Première et Terminale.
La séance filmée est diffusée sur Canal U, mais nous estimons urgent de publier aujourd’hui la version papier, retraçant la conférence intégrale et le riche débat entre le philosophe et les élèves. Ce document est suivi d’une postface additionnelle livrant la réflexion de Yves Michaud après les attentats terroristes de janvier 2015, et la montée au premier plan des questions d’intolérance religieuse, de liberté d’expression et de communautarisme. Il précise ici sa pensée sur trois points : celui des différences religieuses ; celui de l’intégration à la communauté politique ; celui de la laïcité et des différences admissibles ou non-admissibles.


lire la suite »
 
- 447.8 ko

Note d’éclairage de la Mission Agrobiosciences

Agroforesterie moderne en France : les verrous culturels, économiques et agronomiques

19 janvier 2015

"Avec l’agriculture, l’agroforesterie retrouve ses racines", titrait Libération le 15 décembre dernier. Formulation que l’on pourrait d’ailleurs inverser, tant l’agriculture a intérêt, semble-t-il, à se mettre à couvert... Et ce, non seulement pour des questions purement agronomiques, mais aussi pour restaurer l’image de ce secteur d’activité ainsi que le dialogue entre les agriculteurs et les autres acteurs de la société. Une voie prometteuse, donc ? Certes. Mais alors, comment expliquer en France la faiblesse des chiffres, que ce soit en termes de surfaces ou de cultivateurs convertis ?
Lors d’une table ronde organisée par la Mission Agrobiosciences/Enfa et l’Ecole nationale d’agronomie de Toulouse (Ensat/INP) en novembre dernier - Agriculture et forêts : à l’orée de nouvelles relations ?- , plusieurs facteurs limitants concernant le développement de l’agroforesterie ont été mentionnés et débattus. En attendant les actes complets de cette table ronde, nous vous proposons de lire cette courte note d’éclairage, à l’attention des décideurs publics comme des chercheurs et étudiants.

Télécharger la note d’éclairage "Agroforesterie moderne en France : les verrous culturels, économiques et agronomiques"


lire la suite »
 
- 83.1 ko

Ecouter l’Université des Lycéens sur FMR, le samedi 7 février 2015, de 8h00 à 9h30

Diffusion de la rencontre "Ces différences qui fâchent, une chance ?"

Avec Yves Michaud, philosophe, fondateur de l’Université de Tous les Savoirs

15 novembre 2007, lycée polyvalent Rive Gauche. 180 lycéens, élèves de seconde, première et terminale participent à une rencontre de l’Université des Lycéens, co-organisée par la Mission Agrobiosciences et l’équipe pédagogique de cet établissement toulousain. A la tribune, le philosophe et fondateur de l’Université de Tous Les Savoirs, Yves Michaud.
Le thème de la rencontre ? La diversité humaine sous toutes ses formes - génétique, culturelle, géographique, biologique, sociale, ethnique... Souvent source d’incompréhension voire de conflits, cette diversité constitue pourtant une formidable richesse pour l’humanité dès lors qu’elle sait la reconnaître, l’appréhender, l’aménager. C’est ce qu’explique, en substance, le philosophe Yves Michaud à ce jeune auditoire totalement captivé. Une conférence suivie d’un débat sans tabous avec les élèves sur la force des préjugés, la peur de la différence, les discriminations raciales, les ratés des politiques d’intégration.
Des échanges d’une grande richesse, plus que jamais d’actualité, que la Mission Agrobiosciences proposera à l’écoute ce samedi 7 février 2015, sur FMR.
TELECHARGER LE CAHIER ISSU DE CETTE RENCONTRE ET LA POSTFACE ADDITIONNELLE DE YVES MICHAUD POUR ECLAIRER LES DEBATS SUSCITES PAR LES ATTENTAS TERRORISTES DE JANVIER 2015 EN CLIQUANT ICI


lire la suite »
 

Vient de paraître

Atlas de l’élevage herbivore en France

de L.Rieutort, J.Rischawy, A.Doreau, C.Guinot. Editions Autrement

C’est un joli petit atlas qui, en quelque 90 cartes et autres graphiques, fait le tour d’une question ô combien complexe, celle de l’élevage dans le Monde et en France, concernant les bovins, ovins, caprins et équins. Bien écrit, très clair, l’ouvrage ne fait l’impasse sur aucune question. Depuis l’histoire de la domestication jusqu’aux critiques actuelles émanant de notre société, en passant par les enjeux environnementaux, économiques ou culturels d’une activité qui, à elle seule, représente 40% de la production agricole mondiale. Une paille... Avec notamment ce chapitre : "Et si l’élevage disparaissait ?", où l’on prend conscience que les herbivores ne sont uniquement voués à fournir de la viande, mais laits, fromages, cuirs, sans oublier les paysages, les emplois, les services... A mettre dans les mains de tous ceux qui s’intéressent aujourd’hui tant à l’agriculture qu’à l’alimentation ou l’environnement.

Publié en décembre 2014 aux Editions Autrement. 90 pages.

Sur le même sujet, vous pouvez lire "Elevage et société : apprivoiser les mutations" , un cahier des Tables rondes du développement durable (Mission Agrobiosciences/Ensat) publié en 2012, avec notamment Jocelyne Porcher.

 

20èmes Controverses européennes de Marciac. Vient de paraître (12 janvier 2015)

Para territorios vivientes… hay que cambiar !

Une note de Nubis Pulido, géographe (Vénézuela)

Invitée aux 20èmes Controverses européennes de Marciac (en juillet 2014), la géographe vénézuélienne Nubis Pulido fait le vœu, en ce début d’année 2015, que ces « débats de grand intérêt public » essaiment dans les « territoires d’Amérique latine, et en particulier au Venezuela, aux problématiques exigeantes ». Aussi, pour faire connaître ces rencontres, leur ingénierie, leur originalité, leur "ambiance relaxée et convivale, la rigueur, la souplesse, le circonspection et le vacarme", Nubis a écrit une note destinée à être publiée dans le volume 56 (1) de la Revista Geográfica Venezolana, disponible au cours du premier semestre 2015.
La Mission Agrobiosciences publie aujourd’hui, avec son autorisation, ce document en espagnol, ainsi qu’une traduction produite grâce au concours de Natalia Mulero. Nous les remercions toutes deux.
Aujourd’hui, plus que jamais et partout dans le monde, affirmons haut et fort : « Pour des territoires vivants… faut que ça déménage ! » ; « Para territorios vivientes… hay que cambiar ! »


lire la suite »
 
- 34 ko
- 34.4 ko

12 janvier 2015

La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Janvier 2015

Au sommaire : 2 millions de visites en 2014 ; premiers retours de l’appel à témoignages ; et perspectives 2015

Au vu des événements, plus question pour la Mission Agrobiosciences de maintenir les vœux tels que nous les avions formulés… Nous nous contentons de vous adresser la lettre bilans et perspectives que nous avions préparée le mardi 6 janvier.


lire la suite »
 

Je suis Charlie

 

Ecouter les Tables rondes Développement durable sur FMR le samedi 3 janvier 2015, de 8h00 à 9h30.

Diffusion de la table ronde "Agriculture et forêt : à l’orée de nouvelles relations ?"

Avec Pierre-Marie Aubert, ingénieur forestier et docteur en sciences sociales ; Andrée Corvol-Dessert, historienne ; et Jean-Pierre Sarthou, ingénieur agronome, enseignant à l’Ensat.

Longtemps vécues en toute complémentarité, agriculture et forêt se sont peu à peu dissociées, chacune s’autonomisant jusqu’à devenir étrangères l’une à l’autre. Aujourd’hui, au nom entre autres du changement climatique, les pouvoirs publics affichent cette réarticulation comme l’un des principaux défis collectifs des prochaines décennies.
Un défi de taille si l’on en croit les trois invités de cette table ronde "Développement durable", co-organisée par la Mission Agrobiosciences et l’Ensat, Pierre-Marie Aubert, ingénieur forestier et docteur en sciences sociales ; Andrée Corvol-Dessert, historienne ; et Jean-Pierre Sarthou, ingénieur agronome, enseignant à l’Ensat.
Retraçant les raisons historiques du divorce entre ces deux entités, revenant sur les représentations associées à cet espace particulier qu’est la forêt, ils expliquent que, si l’association entre les arbres et les cultures au travers par exemple de l’agroforesterie, présente des atouts, il n’est pas dit que ces pratiques prennent racines.
A écouter sur FMR, le samedi 3 janvier 2015, de 8h00 à 9h30.


lire la suite »
 

Propos épars le lundi 24 novembre 2014 à la librairie Ombres Blanches à 18H00

Retour sur la rencontre avec Fabrice Nicolino autour de son ouvrage Un empoisonnement universel (éditions Les Liens qui Libèrent). Avec la participation d’Armand Lattes, Professeur émérite à l’Université Paul Sabatier et Président la Société Française de Chimie (2003-2008).

En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences

JPEG - 15.7 ko
Copyright www.agrobiosciences.org

Fabrice Nicolino, journaliste et essayiste, spécialiste de l’écologie, était le lundi 24 novembre 2014 à 18h00 à la librairie Ombres Blanches pour parler de son essai, "Un empoisonnement universel" paru aux éditions Les Liens qui Libèrent. Une rencontre animée par la Mission Agrobiosciences dans le cadre de Propos épars, en collaboration avec la librairie Ombres Blanches. Avec la participation d’Armand Lattes, Prof. émérite à l’Université Paul Sabatier, chimiste engagé pour une chimie propre : membre du Comité de la prévention et de la précaution au Ministère de l’écologie (nommé il y a plus de 10 ans par Dominique Voynet) et Président du Comité Biocides de l’Anses.
Un empoisonnement universel qui nous mène des champs de bataille de la guerre de 1914 au siège des Nations Unies. Fabrice Nicolino montre sans ambages la face monstrueuse et dévoreuse de vies de l’industrie chimique. Il en instruit le procès, charges accablantes à l’appui. Le constat est sans appel : en un siècle l’industrie chimique a réussi peu à peu à empoisonner la terre et ceux qui l’habitent.


lire la suite »
 


suite des annonces »
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr