prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
L’après quotas : débats sur le débit du lait... 
L’alimentation dans les maisons de retraite : Buffet froid… 
Le grand flou de l’agriculture « climato-intelligente »  
Les projets alimentaires territoriaux au cœur de la prochaine conférence régionale de l’alimentation
Vendredi 5 juin 2015, de 09h30 à 12h30. A l’Ecole Nationale de Formation Agronomique. Sur inscription.
Organisée par la Direction Régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Midi-Pyrénées. Avec le concours de la Mission Agrobiosciences-Enfa
en savoir+
Productions, Marchés, consommations, Sociétés... Pourquoi prôner la coexistence ? Est-elle vraiment possible ?
Les 21èmes Controverses Européennes de Marciac
Mardi 28 et mercredi 29 juillet 2015. A Marciac (Gers, France).
en savoir+
Les 21èmes Controverses Européennes de Marciac

Productions, Marchés, consommations, Sociétés... Pourquoi prôner la coexistence ? Est-elle vraiment possible ?

Mardi 28 et mercredi 29 juillet 2015. A Marciac (Gers, France).

Tout le monde s’accorde à prôner la nécessaire diversité des différents modèles de production agricole, de commercialisation et de consommation alimentaire, quitte à tenter de marier la carpe et le lapin.
Ainsi, dans les discours, la coexistence sonne comme une incantation. Mais d’abord, en quoi la coexistence serait-elle forcément souhaitable ? Ensuite, qu’en est-il dans les faits ? Ici et là, autour de l’implantation de telle ferme-usine ou de tel agrandissement, les conflits se multiplient, les logiques concurrentes sont pointées. Alors, y a-t-il réellement de la place pour tout le monde ? Que soutiennent exactement les politiques publiques ? Et à quel prix peut-on assurer la cohabitation de divers modèles d’organisations sociales et économiques sur un même territoire ?
Cette 21ème édition des Controverses européennes de Marciac propose d’explorer les différentes "disputes" qui agitent aujourd’hui les mondes agricoles et le reste de la société, tiraillés entre des conceptions radicalement différentes. Elevages extensifs/Intensifs, OGM/bio, agriculture paysanne/agribusiness... Qu’est-ce qui est compatible ? Quels sont les alliances ou les compromis possibles ? Que masquent les disputes ? Une journée et demie de débats, laissant une large place aux cercles d’échanges et à l’expression de tous les points de vue, ouvertes à tous sur inscription : agriculteurs, chercheurs, enseignants, étudiants, responsables associatifs, agents administratifs, élus...

Pour vous pré-inscrire, envoyer un mail à Lucie GILLOT.


lire la suite »
 

Les Controverses européennes de Marciac. 18 mai 2015.

N’enterrons pas trop vite les territoires ruraux

L’intervention de Jean-Luc Mayaud, historien, président de l’Université Lumière Lyon 2

Coup de sang à la tribune des 20èmes Controverses européennes de Marciac "Pour des territoires vivants... Faut que ça déménage !". . Prenant le contre-pied de l’idéologie dominante, il s’interroge sur les fondements d’une telle disparition et s’attache, tout au contraire, à montrer combien l’urbanité est pétrie de représentations du monde rural.
Une intervention publiée par la Mission Agrobiosciences.


lire la suite »
 

Vient de paraître dans le cadre des 20èmes Controverses Européennes de Marciac

Quelles politiques ont-elles lieu d’être ? Entre politiques publiques et pouvoirs locaux.

Avec Vanik Berbérian, Claude Dilain, Gilles Savary et la participation de Jean-luc Bennahmias, Augustin Bonrepos et Martin Malvy. Mai 2015.

PNG - 29.6 ko

En ce deuxième jour de l’après-midi des Controverses européennes de Marciac ("Pour des territoires vivants... Faut que ça déménage !"), Le territoire est donc bien ce mode d’être de l’État qui innerve activement le subconscient bien ordonné des hommes du pouvoir, des juristes, des politistes et des sociologues des organisations.
En revanche, territorial est un terme du langage politico-administratif qui masque des significations beaucoup plus subtiles et métaphoriques de localisation des phénomènes sociaux. Le bouillonnement du vrai vécu des mondes sociaux locaux révèle des territorialités qui résonnent comme autant de simulacres d’un réel perpétuellement réinterprété par les individus. Tout en sachant que de nouvelles associations langagières comme la gouvernance territoriale, le développement territorial, ou encore la modernité territoriale, annoncent un sens latent singulièrement brouillé pour le troisième millénaire. La fin du jardin à la française ?


lire la suite »
 
Quelles politiques ont-elles lieu d’être ? Entre politiques publiques et pouvoirs locaux. - 338.2 ko

Vient de paraître dans le cadre des 20èmes Controverses Européennes de Marciac

Innover, c’est parier sur l’impensable

Avec Jean-Louis Guilhaumon, Michka Assayas et Christophe Chevalier. Publié le 5 mai 2015

La veille, avait été dressé un état des lieux sans concession et donc quelque peu sombre(1). Il convenait donc, en ce deuxième jour des Controverses européennes de Marciac ("Pour des territoires vivants... Faut que ça déménage !"), de mettre en lumière les facteurs favorables à de nouvelles dynamiques sociales et économiques dans les territoires. Car ici et là, des choses bougent, se déplacent, s’organisent, sans que nous en soyons forcément conscients, et constituent peut-être une clé pour dépasser les champs de contraintes.
Cette capacité à surmonter les obstacles, c’est là l’une des caractéristiques de l’innovation, qu’elle soit technique ou sociale. Innover, c’est en effet déplacer les lignes, y compris géographiques, sortir du cadre, penser à côté des modèles conventionnels. Aussi, pour donner le « la », avions-nous convié trois personnes qui, a priori, n’ont guère de points communs, si ce n’est d’illustrer combien l’innovation est bel et bien un pari sur l’impensable. Impensable un festival international de jazz dans une petite bastide gersoise (J-L Guilhaumon) ; improbable la renaissance d’une ville en faillite, qui semblait définitivement désertée (Michka Assayas) ; irraisonnable, enfin, cette idée de faire renaître des ateliers de chaussure à Romans, sans l’appui des banques et des investissements qataris (Christophe Chevalier)…


lire la suite »
 
- 954.5 ko

Ecouter Histoire de sur FMR. Samedi 2 mai 2015, de 8h00 à 9h30.

Diffusion de la rencontre sur l’histoire du jardin potager

Avec Florent Quellier, maître de conférences en histoire moderne à l’Université François Rabelais de Tours.

Derrière son apparente banalité, le jardin potager dit bien des choses de la nature humaine. Tout à la fois lieu de production et d’agrément, espace d’expérimentation agronomique et de domestication de nouvelles plantes, reflet de l’intimité d’une maisonnée, il a vu se succéder au fil des siècles moines, paysans, aristocrates, et instituteurs, chacun cultivant à sa sauce son précieux lopin. Là où les uns y voient l’apprentissage de l’humilité, les autres en font un lieu de distinction.
C’est cette histoire tout aussi méconnue que passionnante que dresse à l’occasion de cette rencontre Histoire de..., Florent Quellier. A écouter sur FMR ce samedi 2 mai 2015, à partir de 8h00.


lire la suite »
 

Agriculture et société. 23 avril 2015

Elevage et société : la tentative de réconciliation allemande

Une information issue de la lettre de veille du Centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture. Avril 2015.

L’information serait restée discrète de ce côté-ci du Rhin si elle n’avait été dévoilée par le Centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture, dans sa lettre de veille d’avril.
En mars dernier, le Conseil scientifique de la politique agricole, placée auprès du Ministère fédéral de l’alimentation et de l’agriculture allemand, a publié un rapport sur l’élevage et la société : "Chemins vers un élevage accepté par la société". Fruit de plusieurs années de travail, le rapport dresse un portait sans concession du visage que revêt aujourd’hui l’élevage en Allemagne. Si des progrès ont été réalisés en terme d’efficience, le compte n’y est pas du côté de la protection animale ou de l’environnement. Alors que le secteur, avec son gigantisme et ses "mégas-étables", suscite depuis plusieurs années un flot de critiques, le Conseil rallie le rang des contestataires et conclue : "l’élevage tel que pratiqué en Allemagne n’est pas viable".
Une information que relaie la Mission Agrobiosciences


lire la suite »
 

Vient de paraître. Avril 2015

Le tournant environnemental de la Politique agricole Commune. Débats et coalitions en France, en Hongrie et au Royaume-Uni.

Par Matthieu Ansaloni, docteur en sciences politiques.

1980-2000 : la protection de l’environnement s’affirme comme un objectif à part entière de la PAC. Un tournant environnemental qui se traduit, selon les pays, par des conceptions et des pratiques gouvernementales particulièrement hétérogènes.
A travers cet ouvrage, publié chez L’Harmattan (collection Logiques politiques) c’est une lecture originale de cette politique européenne qui est proposée, notamment parce qu’il analyse les changements par le prisme des débats publics qui les ont générés, de sorte à révéler pleinement les rapports de domination à l’oeuvre.
L’auteur, Mathieu Ansaloni, n’est pas un inconnu pour ceux qui suivent la Mission Agrobiosciences ; Actuellement post-doctorant à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, membre du Centre Emile Durkheim (Universités de Bordeaux) et du laboratoire des sciences sociales du Politique, il a un temps été basé au centre Inra de Toulouse, auprès de Gilles Allaire ( Département Economie et sociologie rurales) avec lequel il a co-écrit plusierus articles, et a effectué sa thèse sous la direction de Eve Fouilleux (Université Montpellier).
Signalons enfin que ses travaux actuels, à la croisée de l’analyse de l’action publique et de la sociologie économique, posent la question du rôle de l’État en matière de construction des marchés. Il l’investit à partir des cas des pesticides et du bisphénol A. A suivre !...
Retrouvez sur notre site le portrait de Matthieu Ansaloni ainsi que son intervention dans le cadre des Controverses Européennes de Marciac de 2014, au sein de la table ronde "Comment se fabrique une norme environnementale" .

 

Les Gens

Le Français Samuel Féret, élu président du Groupe de Bruges

Avril 2015

C’est un habitué des débats de la Mission Agrobiosciences qui vient d’être élu président du Groupe de Bruges, think tank européen sur les politiques de développement agricole et rural créé par E. Pisani en 1995.
Samuel Féret, sociologue du rural, a adhéré à ce réseau à partir de 2008, et succède ainsi à Arie van den Brand, un familier de nos Controverses européennes de Marciac, nommé président honoraire.

Retrouvez, sur notre site, le portrait de Samuel Féret et la restitution de ses différentes interventions.

 

Alimentation et société. 14 avril 2015

Les mercredis du Pavillon de la France - Exposition universelle de Milan

Du 1er mai au 31 octobre 2015, Institut français Milano.

Durant toute la durée de l’exposition universelle de Milan, le Commissariat général de la France organise, en partenariat avec l’Agence nationale de recherche pour l’environnement (AllEnvi), une série de conférences-débats pour instruire, dans ses multiples dimensions et enjeux, la question l’accès, pour tous, à une alimentation de qualité, saine et durable.
"La production de biocarburants est-elle compatible avec la fonction nourricière de l’agriculture ?", "A qui appartient le vivant ?", "Y a-t-il des bons et des mauvais aliments" ?" ; "Pourquoi l’huile de palme fait-elle autant parler d’elle ?". De mai à octobre, ce sont pas moins de 40 conférences qui rythmeront la vie du Pavillon de la France. Avec, pour chaque rendez-vous, les chercheurs les plus pointus dans leur domaine.
La Mission Agrobiosciences vous libre un (petit) aperçu du programme ci-dessous...


lire la suite »
 

Agriculture, territoires et société. 8 avril 2015

La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Avril 2015

Au sommaire : après quotas et après-pétrole ; agriculture climato-intelligente ; territoires ; controverses européennes de Marciac

"Dans mon pays, les tendres preuves du printemps et les oiseaux mal habillés sont préférés aux buts lointains", écrivait René Char (Les Matinaux). En ce mois d’avril, il est sans doute préférable de s’en remettre au poète plutôt qu’à l’actualité car, du côté des buts lointains, on n’y voit guère effectivement, ne serait-ce que sur l’après quotas laitiers, l’agriculture dite climato-intelligente ou l’après-pétrole. En revanche, pour ce qui concerne les dynamiques territoriales, cela devient plus clair grâce aux dernières publications des 20èmes Controverses européennes de Marciac qui passent au crible les notions d’aménagement et de développement territorial. Et encore bien d’autres choses au sommaire de la lettre d’avril de la Mission Agrobiosciences.


lire la suite »
 

Propos épars le jeudi 19 mars 2015 à la librairie Ombres Blanches

Retour sur la rencontre avec Matthieu Auzanneau, journaliste indépendant, autour de son ouvrage Or noir. La grande histoire du pétrole. (La Découverte). Avec la participation de Sylvia Becerra, sociologue, CNRS, coordinatrice du projet Monoil.

En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences

JPEG - 8.1 ko
Copyright www.editionsladecouverte.fr

Le jeudi 19 mars 2015 à la librairie Ombres Blanches, Matthieu Auzanneau, journaliste indépendant, présentait son dernier livre paru aux éditions La Découverte et intitulé l’Or noir ; la grande histoire du pétrole. Il était en compagnie de Sylvia Becerra, sociologue, CNRS, coordinatrice du projet Monoil. Des premiers puits américains jusqu’à nos jours, il s’agit une relecture de l’histoire moderne à l’aune du lien, sans cesse resserré, qui unit l’homme au pétrole. L’auteur raconte comment l’abondance du pétrole a transfiguré l’expérience humaine, et explique les travers et les limites de cette abondance.
Une collaboration entre la Librairie Ombres Blanches et la Mission Agrobiosciences.


lire la suite »
 

Veille sciences et société. 7 avril 2014

Quand les OGM en voient de toutes les couleurs

D’après des informations publiées par le Meridian Institute

Attaquées de toutes parts, notamment sur leur incapacité à sauver le monde de la famine,les, il y a un pas de géant.


lire la suite »
 


suite des annonces »
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr