prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
Danemark, Roumanie, Allemagne : ces supermarchés qui défient les lois 
Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?
Vendredi 29 et samedi 30 juillet 2016
22èmes controverses européennes de Marciac. A Marciac (Gers), au coeur du festival de jazz.
en savoir+
Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Le blaireau, une occasion de penser au futur

Par Muriel Mambrini-Doudet, chargée de mission auprès du directeur scientifique Agriculture–INRA, et Christian Peltier, Enseignant, Doctorant sciences de l’éducation (UBFC).

Et voici la dernière contribution aux Controverses européennes de Marciac, qui se tiendront les 29 et 30 juillet 2016, sur le thème : "Avec quoi nous faut-il rompre, pour réinventer l’avenir ?".
Une contribution d’un genre nouveau, au titre énigmatique, proposée par Muriel Mambrini-Doudet, chargée de mission auprès du directeur scientifique Agriculture–INRA, et Christian Peltier, Enseignant, Doctorant sciences de l’éducation (UBFC) qui nous invitent à expérimenter un nouveau processus. Ils s’expliquent...
(voir ci-dessous le résumé de la contribution à télécharger, ainsi que toutes les autres contributions écrites et filmées).


lire la suite »
 
- 772.7 ko

Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Mes gélules de la PAC

Par Tomás García Azcárate, ancien fonctionnaire européen

Afin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution.
Pour l’ancien fonctionnaire, les termes actuels du débat portant sur la transition écologique sont simples : cette dernière sera organisée ou subie. D’où cette mise en garde : "il faut rompre avec l´inertie et apprendre des germes du monde nouveau qui grandissent devant nos yeux !"
Lire ci-dessous la contribution de Tomás García Azcárate et accéder aux autres contributions écrites et filmées.


lire la suite »
 

Nouveau

Les Controverses européennes de Marciac en un seul blog !

Mardi 19 juillet 2016

Evénement à part entière qui fonctionne quasiment comme une marque, les Controverses Européennes de Marciac, méritaient bien d’avoir leur site propre sur la toile. C’est désormais chose faite, avec le blog controverses-de-marciac.eu.
Design repensé (si si), onglets pratiques (tout arrive...) pour trouver d’un clic les contenus, que ce soient les infos pratiques, les actes, le programme, les contributions ou les archives, sans oublier le live, qui sera alimenté par les journalistes Yann Kervéno et Stéphane Thépot.
Le tout avec de l’écrit bien sûr, mais aussi des photos, du son et de courtes vidéos.
Si elles ont désormais leur vie propre, il n’est pas inutile de rappeler toutefois que les Controverses de Marciac sont (toujours) organisées par la Mission Agrobiosciences-Inra et la Communauté de Communes Bastides et Vallons du Gers. Qu’elles bénéficient du soutien du ministère de l’Agriculture, de la Région Occitanie et du Conseil Départemental du Gers. Et qu’elles ont pour partenaires L’ENSFEA, Jazz In Marciac, la Fédération Nationale des Cuma, la Ruche Qui Dit Oui et Science Animation.
Enfin, rappelons également que le site de la Mission Agrobiosciences-Inra est non seulement toujours actif, mais continue plus que jamais à proposer gratuitement et sans publicité des contenus singuliers, à même d’éclairer tout citoyen sur les tensions et les futurs des mondes agricoles, alimentaires et environnementaux au plan français et européens.

 

Eclairer les relations sciences-société :

la Mission Agrobiosciences rejoint l’Inra

communiqué de presse- 18 juillet 2016

Fortement liée à l’Inra depuis sa création en 2000, la Mission d’Animation Agrobiosciences (MAA), reconnue pour son professionnalisme et sa capacité à mettre en dialogue la société et la recherche, intègre aujourd’hui la délégation Sciences en Société de l’Institut. Point d’orgue de son activité, fin juillet, les Controverses européennes de Marciac.
A l’origine, la création de la MAA a été portée par le président du centre Inra de Toulouse, Jean-Claude Flamant, et un journaliste indépendant, Jean-Marie Guilloux. Son objet, aux plans national et européen : détecter les signaux faibles et analyser les questions vives qui traversent la société, dans le champ de l’agriculture, de l’alimentation et des sciences et techniques du vivant. Depuis quelques années, s’y sont ajoutés les territoires ruraux et l’environnement.


lire la suite »
 

Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Le changement, c’est ici et maintenant

Par Gérard Rass, Secrétaire Général de l’APAD, Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable

G. Rass. © V. Brill pour la MAAAfin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution.
Voici celle de Gérard Rass, Secrétaire général de l’Apad (Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable), fidèle contributeur aux Controverses de Marciac.
Un papier clair et net dénonçant le manque de réalisme des décideurs et leur proposant d’y remédier lors d’une première rencontre à Marciac avec les agriculteurs qui font le changement, chez eux, dans leurs champs. Et puis Gérard Rass invite la Mission Agrobiosciences à organiser tout au long de l’année une « Université aux Champs », une sorte de formation continue pour partager expériences et références, et faire, ensemble, la chasse aux mythes les plus bloquants. Message reçu !
Lire ci-dessous sa contribution et accéder à toutes celles déjà publiées, qu’elles soient écrites ou filmées.


lire la suite »
 

Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Quelques « ruptures » pour ré-inventer l’avenir

Rémi Mer, consultant, auteur de l’essai « Le paradoxe paysan » (L’Harmattan, 1999)

Afin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution.
Aujourd’hui, celle de Rémi Mer qui invite à s’appuyer sur les facteurs de changement présents, tels l’agroécologie qu’il faudrait décloisonner, car elle n’est pas l’affaire d’un ministre, ni d’un seul pays. Par ailleurs, il incite à miser sur le collectif et la solidarité, et à rompre avec le corporatisme.


lire la suite »
 

Un essai signé Maximilien ROUER et Hubert GARAUD

Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"

Éditions JC Lattès, 2016.

Cet ouvrage cristallise une vision, celle de Maximilien Rouer, ingénieur agronome, fondateur de BeCitizen, et celle d’Hubert Garaud, agriculteur et président du groupe Terrena. Cette vision s’inscrit dans le contexte actuel de l’agriculture et prend en compte tous ses enjeux, des tenants aux aboutissants. Elle propose un regard exhaustif sur le secteur en faisant un état des lieux d’ordre économique, social et sociétal, et en définissant les atouts qui font de l’agriculture française un modèle unique de compétitivité. Le tout parsemé de constats pertinents pesant indéniablement dans la balance… Les auteurs nous parlent également d’une « triple révolution » concernant la relation au consommateur, les conditions de production et les relations entre acteurs au sein de la filière. Cette fois, les auteurs mettent en avant une liste de solutions, déjà effectives ou en cours sur le marché. Enfin, ils concluent en annexe avec une liste comprenant « 125 raisons d’espérer ». En résumé, un ouvrage rédigé avec un regard bienveillant, parfois même empreint de compassion, disséquant la situation agricole française et cristallisant une vision tendant à se généraliser...

« Ce sont les lettres de noblesse de l’agriculture qui sont en train de s’écrire. Ce sera bientôt le seul métier capable de préserver notre modèle social, nos paysages, notre alimentation, notre santé, et par-dessus tout le premier métier à lutter efficacement contre le changement climatique. »


lire la suite »
 

Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Rompre définitivement avec un système financier, économique, agricole, technologique et social voué à l’échec.

Par Agnès Gosselin, d’après l’encyclique « Laudato si » du pape François

Afin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution.
Dernière en date, celle proposée par Agnès Gosselin, membre du groupe de travail « agriculture » au CMR (Chrétiens en monde rural) qui, ayant étudié l’appel du pape François à une conversion écologique intégrale dans son encyclique « Laudato si », nous livre des paragraphes choisis en rapport avec la nécessité de changer de système et de paradigme.
Lire sa contribution et toutes les autres, qu’elles soient écrites ou filmées.


lire la suite »
 

Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Rompre avec... le désenchantement de l’avenir

Par Gérard Choplin, analyste, rédacteur indépendant (politiques agricoles, alimentaires et commerciales)

Afin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution.
Voici celle de Gérard Choplin. L’homme nous livre une kyrielle de pratiques avec lesquelles il nous faut rompre, des plus classiques comme le productivisme ou l’artificialisation des terres, aux plus étonnantes comme le cauchemar de Darwin sur le lac Victoria ou les crevettes de la Mer du Nord épluchées au Maroc ; et termine sur une série de "Oui à" allant de nouvelles règles - solidaires cette fois - du commerce international agricole à l’harmonisation fiscale et sociale par le haut dans l’UE... En voilà, du grain à moudre pour les Controverses de Marciac !
Lire sa contribution et toutes les autres, qu’elles soient écrites ou filmées.


lire la suite »
 

Dernière édition de la revue "Pouvoirs Locaux".

Une fraîcheur contemporaine retrouvée pour penser le rural autrement !

Changer de regard sur le rural … C’est ce que propose dans sa dernière édition la revue « Pouvoirs Locaux - Cahiers de la Gouvernance Publique ». « C’est la vie des territoires qu’il faut imaginer et construire et non simplement l’administration des territoires, ni même l’aménagement des territoires », déclare Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, dans un article du dossier « (Ré)concilier les diversités ».


lire la suite »
 

Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Inventer de nouveaux rapports à la nature pour se construire un futur.

Par Aurélie Javelle, ethnologue, ingénieure de recherche à Montpellier SupAgro

Afin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution.
Voici celle de Aurélie Javelle. L’ethnologue nous invite "à apprendre à dépasser l’approche désenchantée du monde et faire appel aux profondeurs humaines, où les sciences sont fécondées par l’imaginaire pour ouvrir des perspectives encore trop sous-estimées dans notre appréhension du vivant. ".
Lire sa contribution et toutes les autres, qu’elles soient écrites ou filmées.


lire la suite »
 

Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)

Vers une rupture éthique pour réussir la transition agroécologique

Par Philippe Cousinié, ingénieur agronome, économiste et animateur national de l’enseignement agricole

Afin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution.
Voici celle de Philippe Cousinié, ingénieur agronome, économiste et animateur national de l’enseignement agricole.
Il y explique que sous sommes aujourd’hui conduits à établir une révolution épistémologique pour penser le monde complexe face à la pensée dominante « réductionniste ». Cela amène a une transition anthropologique et donc éthique qu’il instruit en trois questions : Pourquoi un changement d’état d’esprit est décisif en agriculture et en alimentation et donc à l’échelle sociétale ? Comment contribuer à un changement de posture éthique des acteurs de l’agriculture en général ? Quelles sont les conditions nécessaires à une rupture du système de pensée productiviste et réductionniste dominant ?
Lire ci-dessous sa contribution et accéder aux autres contributions écrites et filmées...


lire la suite »
 
- 596.4 ko


suite des annonces »
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr