30/06/2008
Les restitutions de la Conversation de Midi-Pyrénées, mai 2008
Nature du document: Actes des débats

"Pas chez moi... ni ailleurs. Mais où sont les terrains d’entente ?"

R. Frayssinet. Copyright Mission Agrobiosciences

Depuis plusieurs années, les contestations de proximité ne cessent de se multiplier et de s’organiser, à l’occasion de projets d’aménagements ou d’implantations d’équipements. Désignées comme le "syndrome Nimby" (Not in my back yard), ces oppositions riveraines sont fortement stigmatisées, et même perçues, par certains, comme une menace. Mais est-ce là la seule manière d’appréhender ces conflits ? Ne peut-on les envisager aussi comme un mouvement qui crée du territoire et du lien social ?
C’est du moins ce que suggère Patrice Melé, géographe, qui s’intéresse de près à ces conflits de proximité, non pas sous l’angle de la rupture, mais comme un élément inhérent à la socialisation et produisant des relations entre les individus (...)". Il était invité à introduire, au côté de Rose Frayssinet, cette Conversation de Midi-Pyrénées - "Pas chez moi...ni ailleurs, mais où sont les terrains d’entente ?" -, organisée en mai 2008 par la Mission Agrobiosciences.
La Vice-Présidente des Amis de la Terre et membre du collectif "Plus jamais ça, Ni ici, ni ailleurs", Rose Frayssinet, revient en introduction sur la genèse de ce collectif qui ne s’est pas constitué face à un risque mais "à la suite de la plus grande catastrophe industrielle survenue en France depuis la seconde guerre mondiale : l’explosion du site d’AZF, le 21 septembre, à Toulouse". Un collectif qui, face à un tel événement, a d’abord cherché à répondre aux questions que les gens se posaient. Un rôle d’information et de recherches d’information qu’elle nous explique.

A la suite de ces deux exposés, la discussion s’est engagée pour tenter, notamment, de mieux cerner cet objet qu’est le Nimby et, à travers lui, les conflits de proximité : ne peut-on l’appréhender comme une "manifestation d’un intérêt général local, sur un territoire restreint, qui est à opposer à l’intérêt général porté traditionnellement par l’Etat et la nation ?" ; doit-on le lire comme une crainte de l’incertain plutôt qu’une forme de résistance au changement ? ; que nous dit-il de notre rapport à l’autre ? quelle en est l’issue ? Voici quelques unes des pistes de réflexion abordées par cette séance.

D’où il ressort, notamment, que le "conflit est le ciment du collectif" et qu’il produit de nouveaux types d’acteurs associatifs, "porteurs d’identités nouvelles, d’une meilleure connaissance du territoire et des savoirs". Pour une vision plus positive du conflit...

A travers cette séance, la Conversation de Midi-Pyrénées souhaitait faire entendre des approches nouvelles sur les actions riveraines, sans pour autant fabriquer un nouvel acronyme... L’objectif : mettre en lumière le nouveau rapport au territoire qu’elles révèlent et construisent en terme d’appartenance et d’appropriation. Une grille de lecture plus féconde qui ouvre de nouveaux champs de compréhension pour la décision publique.

Télécharger la restitution

La conversation
La Conversation de Midi-Pyrénées est une expérience pilote organisée de 2003 à 2009 par la Mission Agrobiosciences dont l’objectif est de clarifier par l’échange de points de vue et d’expériences les situations de blocage Sciences-Société.
A l’issue de chaque séance, la Mission Agrobiosciences édite le contenu des échanges au travers d’une synthèse écrite « Les restitutions de la Conversation de Midi-Pyrénées ». Accéder à toutes les restitutions de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées éditées par la Mission Agrobiosciences.

Séance du 21 mai 2008, introduite par Rose Frayssinet, du collectif "Plus jamais ça, Ni ici ni ailleurs" ; et Patrice Melé, spécialiste de l’analyse des conflits locaux et des territoires (Citeres-CNRS/ Univ. Tours)

Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • Lire les Actes des 25es Controverses européennes Voir le site
  • Les Controverses européennes s’invitent au Salon « Au Tour du livre » de Vic-en-Bigorre Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Covid, croyances et récits]Le coronavirus, un agent de révision des croyances ? Voir le site
  • La recherche agronomique dans la globalisation agricole, alimentaire et environnementale (1992-2010) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top