05/10/2005
Les restitutions de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées. Juin 2005
Nature du document: Actes des débats
Mots-clés: Représentations , Travail

Les Sciences dans la Société : Comment réintroduire la part du sensible ?

Quelle est la part du sensible dans la science et dans la démarche scientifique ? En quoi la démarche et la production scientifiques font appel à l’imagination, l’intuition, l’esthétique voire l’émotion ? Certains clamaient un retour de la poésie dans la science. D’autres parlent de ré-enchantement... Est-ce une piste pour permettre une réconciliation entre la science et la société ? C’est ce que la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées a tenté d’analyser, avec cette attention : ne pas ébranler l’un des fondements de la science, la rationalité. Termes clés évoqués dans ces échanges : la beauté comme moteur de la recherche ; tout est question de regard ; la science n’est pas dans l’immédiateté du sens ; un label de vérité ; des échelles d’observations qui laissent des zones d’ombre ; vulgariser ne doit pas être simplifier mais « rendre sensible » ; avons-nous besoins des scientifiques pour être amoureux de la science ? ; nous avons tous le même enchantement du monde... (Dans la cadre de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées, du 8 Juin 2005, organisée par la Mission Agrobiosciences)

Cette « porte d’entrée » du sensible peut-elle optimiser les manières de présenter et d’expliquer la science à un public plus large sans pour autant en masquer toute la rationalité ? En quoi la démarche et la production scientifique font appel aussi à l’imagination, à l’intuition, à l’esthétique, à l’émotion ? Qu’en disent les chercheurs et les scientifiques en général ? Quel rôle joue cette part du sensible dans leurs travaux ? La science-fiction n’est-elle pas exemplaire de cette dimension sensible de la science ? Quelles sont les limites à poser à cet argument du sensible, pour ne pas tomber dans des dérives qui dénaturent la science et son image dans la société ?
Pour introduire les échanges, trois points de vue : Jean-Pierre Estrampes, architecte, enseignant à l’école d’architecture de Montpellier ; Jacques Lefrançois, Professeur de philosophie et Docteur en génétique, enseignant à l’Université Paul Sabatier, membre du Comité de la plate-forme génétique et société de la Genopole Toulouse Midi-Pyrénées ; François Saint-Pierre, professeur de mathématiques, Toulouse.

Télécharger la restitution

La conversation

La Conversation de Midi-Pyrénées est une expérience pilote organisée de 2003 à 2009 par la Mission Agrobiosciences dont l’objectif est de clarifier par l’échange de points de vue et d’expériences les situations de blocage Sciences-Société.
A l’issue de chaque séance, la Mission Agrobiosciences édite le contenu des échanges au travers d’une synthèse écrite « Les restitutions de la Conversation de Midi-Pyrénées ». Accéder à toutes les restitutions de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées éditées par la Mission Agrobiosciences.

Séance introduite par Jacques Lefrançois, François Saint-Pierre et Jean-Pierre Estrampes.

Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • Lire les Actes des 25es Controverses européennes Voir le site
  • Les Controverses européennes s’invitent au Salon « Au Tour du livre » de Vic-en-Bigorre Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Covid, croyances et récits]Le coronavirus, un agent de révision des croyances ? Voir le site
  • La recherche agronomique dans la globalisation agricole, alimentaire et environnementale (1992-2010) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top