01/09/2021
Une coproduction de la Mission Agrobiosciences-INRAE et du Quai des Savoirs
Nature du document: Annonces
Nature du document: Audio

BorderLine : le podcast

Après avoir piloté pendant plus de vingt ans les Controverses européennes, à Marciac puis à Bergerac, la Mission Agrobiosciences-Inrae, en partenariat avec le Quai des Savoirs, initie un nouveau cycle d’échanges pluriannuels, au plus près des différents publics concernés. Son fil rouge ? Explorer les champs de tension qui s’exercent aujourd’hui autour de l’idée des limites, qu’elles soient frontière géographique, borne des savoirs, seuil éthique ou finitude des ressources. Des espaces intermédiaires souvent flous, que les uns souhaitent annihiler quand d’autres les voudraient inviolables. Se tenir tout au bord de ce trouble, saisir les états-limites qui traversent les champs des sciences et du vivant, c’est ce que propose BorderLine à partir de septembre 2021. Sur cette page, retrouvez les épisodes du podcast dédié au cycle, que nous alimenterons au fil des rencontres.

Le chercheur-militant, un nouveau citoyen ?
Un podcast enregistré en public, le Jeudi 9 décembre de 18h00 à 20h00, au Quai des Savoirs (Toulouse) #BorderLineTalk
Durée totale 2h00, trois séquences.

Au-delà des logiques binaires, cette session proposait d’explorer les limites posées traditionnellement entre sciences et militantisme et que semblent franchir de plus en plus de chercheurs dans des disciplines variées. Que dit ce phénomène de la place et du rôle des sciences – et des scientifiques - dans notre société contemporaine ? Doit-il nous inviter à renouveler les approches et les cadres de pensée en matière de production de savoirs ainsi qu’à réfléchir à de nouvelles régulations ?

[CHAPITRE 1] En cause. Une remise en contexte des formes de mobilisations et d’engagement.
Avec le sociologue Francis Chateauraynaud (EHESS) et l’historien Pierre Cornu (Inrae).

[CHAPITRE 2] En pratique. Au nom de quoi s’engager ou s’en abstenir ? Qu’est-ce que cela produit ?
Echanges entre Laure Teulières (UT2J), Julian Carrey (INSA), tous deux membres de l’Atécopol (Atelier d’Ecologie Politique), plateforme d’expertise de la Maison des sciences de l’homme de Toulouse (CNRS-UFT) et Jean-Paul Krivine, Rédacteur en chef de Science et pseudo-sciences, la revue de l’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS).

[CHAPITRE 3] A la limite…
Éthique et responsabilité du chercheur, nouvelles configurations sciences-société… Où placer le curseur ?
Relecture croisée d’Emmanuelle Rial-Sebbag, juriste, directrice de recherche Inserm en bioéthique et droit de la santé, et d’ Alain Kaufmann, directeur du ColLaboratoire de l’Université de Lausanne, unité de recherche-action collaborative et participative.

Restez à l’écoute de la suite de la programmation

Humains et animaux sauvages : éviter les lieux communs ?
Le jeudi 7 juillet 2022, de 18h à 20h

Ours, loups, renards, lynx, bouquetins, sangliers, sans parler des oiseaux, insectes et amphibiens… Les habitats de tous ces animaux ont été bouleversés par les activités humaines, de l’agriculture à l’urbanisation en passant par les loisirs. En France, comme ailleurs, les animaux sauvages n’ont plus guère « lieux » d’être. Protégés ou réintroduits pour pallier l’effondrement de la biodiversité, ils continuent de se heurter à des milieux déjà occupés, où leur présence crée de nouveaux conflits de voisinage. Au plus près des humains, des cheptels ou des cultures, ils sont accusés de maints dégâts, attaques et transmissions de maladies. Le sort réservé à ces fauteurs de troubles économiques, politiques et/ou sanitaires ? Bien souvent effarouchements ou abattages. Un constat qui, pour les uns, doit amener à réfléchir à de nouvelles modalités de cohabitation quand d’autres prônent la coexistence voire un éloignement radical, une remise à distance de ces animaux au sein de territoires exclusivement dédiés. Alors, entre présence humaine et faune sauvage, y a-t-il une bonne distance, ni trop proche, ni trop lointaine ?

Xénogreffes : l’humanité à corps perdu ?
Initialement prévue le jeudi 19 mai 2022, de 18h à 20h, cette rencontre est reportée à une date ultérieure. Un podcast enregistré en public à l’Agora, Quai des Savoirs

Vivre avec le cœur d’un porc génétiquement modifié. C’est désormais chose envisageable depuis qu’une équipe américaine de l’École de médecine du Maryland a réussi une opération de xénogreffe chez un patient, début janvier 2022. Qualifié de prouesse technologique, cette transplantation inter-espèce suscite bien des espoirs, dans un contexte de pénurie d’organes. Néanmoins, plusieurs acteurs, des associations de malades aux défenseurs du droit des animaux, soulignent que le principe des xénogreffes soulève de nombreux questionnements, éthiques notamment, qu’il convient d’instruire au préalable.
Qu’elles soient biologiques, inter-espèces, morales, juridiques, économiques ou philosophiques, les xénogreffes bousculent un certain nombre de frontières, redessinant les contours du corps humain et des êtres vivants. Quelles sont-elles ? Et faut-il fixer de nouvelles limites à l’expansion du corps humain ? C’est tout l’enjeu de cette nouvelle rencontre du cycle BorderLine, co-organisée par la Mission Agrobiosciences-INRAE et le Quai des Savoirs.

Le Quai des Savoirs. Un allié naturel puisque ce centre culturel de la métropole toulousaine consacré aux sciences, aux innovations, et à la création, invite à reprendre la main sur nos futurs par l’exploration des enjeux des recherches contemporaines et des différents récits prospectifs en cours. Expositions immersives, ateliers de pratique pour petits et grands, spectacles, rencontres publiques, publications numériques, résidences d’artistes… le Quai des Savoirs déploie toute une panoplie d’interactions entre les citoyens, les chercheurs, les créateurs, et les décideurs. En s’associant à la mission Agrobiosciences-INRAE pour interroger les limites en débat dans les champs des sciences et du vivant, il contribue à partager les savoirs, animer le débat public et imaginer des futurs désirables.
Les limites en débat dans les champs des sciences et du vivant

Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • Lire les Actes des 25es Controverses européennes Voir le site
  • Les Controverses européennes s’invitent au Salon « Au Tour du livre » de Vic-en-Bigorre Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Covid, croyances et récits]Le coronavirus, un agent de révision des croyances ? Voir le site
  • La recherche agronomique dans la globalisation agricole, alimentaire et environnementale (1992-2010) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top