01/06/2022
Sergio Dalla Bernardina

Sergio Dalla Bernardina

Anthropologue italien, Sergio Dalla Bernardina enseigne l’ethnologie à l’Université de Bretagne Occidentale et dirige à l’EHESS le séminaire « De l’humain animalisé au vivant humanisé ». Après s’être intéressé à l’univers de la chasse et au rapport à la nature dans la tradition occidentale puis, plus récemment, dans les sociétés non-occidentales, l’anthropologue a jeté son dévolu sur les rapports humains – non humains, en particulier la frontière qui parfois les unit, parfois les sépare. Outre ses responsabilités universitaires, il est également membre titulaire de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC) et du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS). Fidèle chroniqueur de la revue Sesame [1], notons qu’il alimente aussi depuis 2015 le blog « L’animal comme prétexte » [2] : une succession quasi quotidienne de chroniques, un brin décalées, liées à ses publications et à l’actualité. Parmi les nombreux ouvrages qu’il a publiés, signalons enfin « Faut qu’ça saigne ! Écologie, religion et sacrifice » (Éditions dépaysage, 2020), « La langue des bois » (Natures en Sociétés, 2020), sans oublier la direction de « De la bête au non-humain : perspectives et controverses autour de la condition animale  » (Éditions du CTHS, 2020).


Mot-clé Nature du document
A la une
BORDERLINE, LE PODCAST Une coproduction de la MAA-INRAE et du Quai des Savoirs

Écoutez les derniers épisodes de la série de podcasts BorderLine :
Générations futures : pourquoi s’en remettre à demain ?
Humains et animaux sauvages : éviter les lieux communs ?
Le chercheur-militant, un nouveau citoyen ?

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top