13/10/2022
Valérie Deldrève

Valérie Deldrève

Directrice de recherche en sociologie, Valérie Deldrève démarre sa carrière au Centre Lillois d’Etudes et de Recherches Sociologiques et Economiques (Clersé). Alors que la sociologie rurale est en plein boom, elle choisit un domaine totalement à contre-courant et peu investi : la pêche. Editée en 1998, sa thèse « Marins de pêche artisanale en Manche orientale : étude des organisations professionnelles et des pratiques des pêcheurs du boulonnais et de l’Est-Cotentin » sera le point de départ d’une réflexion, qui la conduira à faire de la justice environnementale son champ d’étude.

C’est dans son habilitation à diriger des recherches éditée en 2006 aux éditions Peter Lang, « Pour une sociologie des inégalités environnementales », qu’elle pose véritablement ce que sont les inégalités environnementales et s’intéresse aux conditions de leur émergence. Ses terrains d’études ? Ils suivent le littoral français, du Touquet jusqu’aux Calanques, sans oublier la Réunion, et se penchent tout autant sur les effets des politiques de la pêche que les impacts des aires marines protégées.
Aujourd’hui directrice adjointe INRAE de l’Unité « Environnement et territoires en transition, Infrastructures et Sociétés » au centre Nouvelle-Aquitaine Bordeaux, Valérie Deldrève a dirigé avec Jacqueline Candau le projet de recherche Effijie - « L’EFFort environnemental comme Inégalité : Justice et Iniquité au nom de l’Environnement » - qui portait sur la répartition de l’effort environnemental demandé par les politiques de l’eau et de la biodiversité en France métropolitaine et à La Réunion. Un projet dans lequel les deux chercheuses explorent la manière dont les politiques publiques génèrent des injustices ou des inégalités entre acteurs [1].
Coordinatrice du réseau EJJE regroupant des chercheurs francophones en sciences sociales travaillant dans le champ de la justice environnementale, elle coordonne actuellement avec le concours de trois autres chercheurs, le projet JustBaux dédié aux enjeux de justice environnementale sur la trajectoire de la bauxite. Elle est l’auteure de nombreux articles scientifiques. Parmi ceux-ci, citons notamment « La fabrique des inégalités en France. Approches sociologiques qualitatives » édité dans la revue de l’OCFC en 2020 et qui est accessible librement.

[1Le fruit de ces travaux, auxquels ont contribué presque une trentaine de chercheur.es, est disponible en accès libre à cette adresse : https://www.peterlang.com/document/1063380


Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • Lire les Actes des 25es Controverses européennes Voir le site
  • Les Controverses européennes s’invitent au Salon « Au Tour du livre » de Vic-en-Bigorre Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Covid, croyances et récits]Le coronavirus, un agent de révision des croyances ? Voir le site
  • La recherche agronomique dans la globalisation agricole, alimentaire et environnementale (1992-2010) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top