09/06/2022

Béatrice Kremer-Cochet

Agrégée de Sciences de la vie et de la Terre, Béatrice Kremer-Cochet a la nature chevillée au corps. Photographe nature, c’est en parcourant le monde aux côtés de son mari Gilbert Cochet, lui-aussi naturaliste, qu’elle constate combien le rapport au sauvage s’est distendu au sein du vieux continent, contrairement à d’autres contrées.

Vulgarisatrice avec son compagnon du concept de rewilding ou réensauvagement, elle s’engage dans plusieurs associations œuvrant pour la préservation du monde sauvage, telles que Forêts sauvages dont elle assure la vice-présidence ; l’ASPAS, l’association pour la protection des animaux sauvages, connue pour ses réserves de Vie Sauvage ® et, plus récemment, l’association Francis Hallé pour la forêt primaire dont elle est l’un des membres fondateurs. Le couple y insuffle notamment le principe de libre évolution de ces espaces qui proscrit toute intervention humaine.

Elle est l’autrice, avec son mari Gilbert Cochet, de «  L’Europe réensauvagée : vers un nouveau monde » (Actes Sud, 2020).


Crédit photo : Gilbert Cochet

Naturaliste, photographe

Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • Lire les Actes des 25es Controverses européennes Voir le site
  • Les Controverses européennes s’invitent au Salon « Au Tour du livre » de Vic-en-Bigorre Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Covid, croyances et récits]Le coronavirus, un agent de révision des croyances ? Voir le site
  • La recherche agronomique dans la globalisation agricole, alimentaire et environnementale (1992-2010) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top