03/04/2006
Les Cafés-Débats de Marciac. "Agriculture du Monde". 28 novembre 2002
Nature du document: Actes des débats

Les paradoxes de l’agriculture des Etats-Unis, conquérante et fragile

La politique agricole américaine votée en mai 2002 pose problème aux Européens, mais il faut examiner précisément ses tenants et ses aboutissants avant de s’indigner. Dans quelle situation économique se trouvent les agriculteurs américains ? Comment sont-ils perçus par leurs concitoyens ? Quels sont les perspectives, leurs repères ? Pourquoi ont-ils un tel poids politique ?
Le point dans ce cahier issu de la conférence de Jean-Christophe Debar, économiste et ingénieur agronome.

Colosse aux pieds d’argile
La puissance de l’agriculture américaine est redoutée au niveau mondial, par ses niveaux de productivité, par sa capacité à mettre sur les marchés des quantités importantes de produits à bas prix. Les États-Unis pèsent également sur les orientations des politiques agricoles des pays de l’Union Européenne, et sur les capacités de développement des agricultures des autres pays au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).
Pourtant les agriculteurs américains se sentent fragiles. Certes, en certains endroits des États-Unis, l’agriculture a pris la forme d’entreprises industrielles, mais majoritairement elle reste une agriculture d’exploitations familiales, mêmes si les structures peuvent être de très grande taille par rapport aux nôtres. Et ces agriculteurs se sentent menacés pour leur pérennité. Ne faut-il pas interpréter le récent revirement de la politique agricole américaine comme un signal d’alerte de ces fragilités ? Quelles conséquences peuvent avoir sur nos agricultures la prise de conscience que l’agriculture américaine est un géant fragile ? Et que dire alors de la puissance et de la fragilité de nos propres agricultures ?

Jean-Christophe Debar, ingénieur agronome, directeur de la lettre d’information mensuelle, Agri-US-Analyse, a passionné un public averti d’agriculteurs, d’enseignants et d’élus. Pour lui, les Américains agissent peut-être d’autant plus comme des conquérants que leur agriculture est en réalité fragile ...

Télécharger le cahier

A propos des Cafés-Débats

Organisés à l’initiative de la communauté de communes Bastides et Vallons du Gers et de la Mission d’animation des agrobiosciences, les cafés-débats de Marciac se sont tenus de juin 2002 à juin 2006. Objectif : éclairer les mécanismes des agricultures du monde et, du même coup, mieux cerner les enjeux et dynamiques des agricultures françaises et européennes.
Chaque conférence-débat était introduite par le Groupe Local de Réflexion qui livrait le fruit de ses réflexions sur le sujet pour amorcer le débat. Chaque intervenant proposait ensuite, durant environ 3/4 d’heure, sa lecture de la problématique, laissant un large temps à la discussion et au débat avec le public.
Le tout dans une ambiance des plus conviviales puisque les rencontres étaient précédées, pour celles et ceux qui le souhaitaient, d’un dîner voire même d’un interlude jazz proposé les élèves du collège de Marciac.
A l’issue de chaque rencontre, la Mission Agrobiosciences a édité un Cahier. Vous pouvez retrouver tous les cahiers des cafés-débats de Marciac ICI. Nous attirons cependant votre attention sur le fait que le contenu de ces derniers n’a pas été réactualisé depuis leur édition.

Jean-Christophe Debar, économiste.

Vous aimerez aussi
Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • Lire les Actes des 25es Controverses européennes Voir le site
  • Les Controverses européennes s’invitent au Salon « Au Tour du livre » de Vic-en-Bigorre Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Covid, croyances et récits]Le coronavirus, un agent de révision des croyances ? Voir le site
  • La recherche agronomique dans la globalisation agricole, alimentaire et environnementale (1992-2010) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top