04/06/2024
Revue de presse du mardi 4 juin 2024
Nature du document: Revue de presse

Europe : vote « paysan » contre vote « agricole »

Fin de campagne (électorale) dans les campagnes (rurales). Pour qui vont finalement se prononcer les agriculteurs dans les urnes dimanche 9 juin, après les manifestations de colère qui ont marqué le début de l’année 2024 en France (et qui continuent dans de nombreux autres Etats européens) ?

Le Centre de recherches de Sciences-Po (ex-Cevipof) a réalisé un sondage auprès de 1 258 exploitants agricoles dans le courant du mois d’avril. Les principaux enseignements de cette mesure des intentions de vote sont présentés sur le site du groupe de presse professionnel Réussir, partenaire de cette étude menée conjointement avec l’Ecole nationale supérieure d’agronomie de Toulouse (INP-Ensat). On y relève que 61% des agriculteurs interrogés se déclaraient « certains » d’aller voter, contre 45% pour le reste de la population. Autre particularisme du vote des campagnes, le quotidien économique Les Echos retient surtout que les agriculteurs s’apprêteraient à moins voter pour le Rassemblement National (26%), donné favori dans les sondages, que les autres Français (30%).

Bardella, candidat des JA et Lassalle pour les vieux fusils

Pour autant, le RN progresse surtout auprès des jeunes agriculteurs et les partis de droite demeurent privilégiés, résume Terre-Net. « Si l’on ajoute les intentions de vote pour les listes Reconquête, Debout la France et des Patriotes, pas moins de 46 % des moins de 40 ans accorderaient leur vote à ce bloc d’extrême droite », souligne le site d’info en ligne. La Dépêche du Midi note que « les sympathisants de gauche, tentés par un vote écologiste ou socialiste sont eux, plus âgés ». Le quotidien régional souligne aussi que la liste Chasseurs et ruralité, conduite par Jean Lassalle et Willy Schraen, bénéficie « d’une surintention de vote » (7%) par rapport au reste des Français et des ruraux (1%). Curieusement, aucun titre ne remarque que la liste conduite par la (trop ?) discrète écologiste Marie Toussaint (9 %), menacée d’élimination selon des sondages plus récents, surclasserait dans le cœur des agriculteurs l’ancien député béarnais et candidat à l’Elysée, pourtant très (trop ?) médiatisé.

Grand oral devant la FNSEA

Toutes les listes créditées de plus de 5% dans les sondages étaient invités par la FNSEA à « plancher » à Sciences-Po, rapporte Le Figaro. C’est d’ailleurs dans ce cadre que l’étude du Cevipof a été dévoilée. Pour sa part, Ouest-France a établi une forme de « digest » des réponses des 7 listes représentées. Sur le site Terre-Net, Delphine Jeanne propose également un résumé des réponses et a par ailleurs établi un rapidement recensement des candidats agriculteurs (et des salariés des filières agro-alimentaires) sur les différentes listes, repêchant au passage le « paysan-boulanger du Morbihan » figurant en 47ème position sur la liste du PCF, non invitée au raout de Sciences-Po. Pour Mediapart, ce « grand oral » a dégagé un « point commun entre le centre et l’extrême-droite : une hostilité à la transition écologique ».

« Petit » oral devant les producteurs de lait

Quelques jours avant ce « grand oral » sous l’égide de Sciences-Po, les différentes listes en présence étaient invitées à présenter leurs visions de l’Europe et de la politique agricole commune devant la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), affiliée à la FNSEA. Seulement trois candidat(e)s, tou(te)s issu(e)s du monde agricole, étaient invité(e)s, rapporte Web-Agri. « La question n’est pas de savoir pour qui on va voter. A la FNPL, on est et on restera apolitique. On discute avec tout le monde », assure Yohann Barbe dans Libération. Le quotidien a choisi, après coup, d’organiser un débat intéressant entre le président de la FNPL et Manon Aubry, tête de liste de LFI. En tête à tête.

Revue de presse du mardi 4 juin 2024.

Pour aller plus loin : la « note de recherche » du Cevipof par le sociologue François Purseigle et Pierre-Henri Bono, « économètre »
Lire aussi sur le blog de la revue Sesame : Europe : faites vos jeux !
Par Stéphane Thépot, journaliste

Mot-clé Nature du document
A la une
BORDERLINE, LE PODCAST Une coproduction de la MAA-INRAE et du Quai des Savoirs

Écoutez les derniers épisodes de la série de podcasts BorderLine :
Où sont passés les experts ?
Précarité alimentaire : vers une carte vitale de l’alimentation ?

Rejoignez-nous lors du prochain débat, le mardi 23 avril 2024.

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top