10/11/2015
Ciolos Dacian. Portrait. Décembre 2009 (actualisé en novembre 2015)

Dacian Ciolos. L’ascension d’un ancien doctorant Roumain en France

Copyright P. Assalit pour la MAA Invité par la Mission Agrobiosciences à la 14ème Université d’Eté de l’Innovation Rurale en août 2008 ("C’est par où le rural", Marciac, Gers), Dacian Ciolos, alors Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural de la Roumanie, nous avait fait le plaisir et l’honneur d’y participer, prononçant notamment une conférence remarquée sur la situation agricole de son pays.
Désigné le 27 novembre 2009 au poste envié de Commissaire européen à l’Agriculture et au Développement rural au sein de la Commission Barroso II, il prit alors ses fonctions le 1er février 2010, à l’issue de l’aval du Parlement européen. Un visage nouveau qui succédait à la danoise Mariann Fischer Boel.
Depuis quelques jours, nouveau tournant dans la carrière de ce francophile : à la suite de la démission du premier ministre roumain, Victor Ponta, pris dans une affaire de corruption, Dacian Ciolos a été désigné pour lui succéder, le 10 novembre dernier, en tant que nouveau Chef de Gouvernement. Une figure dont nous vous proposons de découvrir le portrait, brossé par son ancien professeur à l’Ensa Montpellier, Philippe Lacombe.

C’est en effet avec beaucoup d’émotion que, cet été là, l’économiste Philippe Lacombe, ancien directeur scientifique à l’Inra, avait présenté son ancien élève aux participants de l’Université d’Eté. Avec ces propos quasiment prophétiques : "Quand nous parlions de vous, Dacian, avec vos camarades, nous pariions sur deux avenirs : Dacian sera ministre de la Roumanie ; Dacian sera le premier commissaire européen issu de la Roumanie. Il vous reste le second pari. Je vous souhaite de réussir l’un et l’autre."
Mais Philippe Lacombe n’en reste pas là. C’est tout le parcours du jeune Ministre qu’il retrace alors : "Dacian Ciolos partage avec nous une passion pour l’agriculture française, et roumaine bien sûr, passion que révèle son cursus". Après une formation universitaire en Roumanie où il obtient un diplôme d’ingénieur horticole en 1994, c’est à l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie (Ensa) de Rennes, d’abord, qu’il a effectué une troisième année orientée sur l’exploitation agricole et les systèmes de production (1995-96) grâce à une bourse française. Il rejoint ensuite l’ENSA de Montpellier pour aborder le développement rural et les politiques agricoles (97-98). C’est là que Philippe Lacombe, à l’époque professeur d’économie à l’Ecole Nationale supérieure d’Agronomie (ENSAM) rencontre Dacian Ciolos qui effectuait son DEA. Et de préciser, avec malice : "Son épouse, Valérie, est aussi une ancienne élève. Vous voyez tout ce que Dacian doit à la France ! Mais – vous vous en rendrez compte progressivement - nous lui devons nous aussi beaucoup de choses, et je pense que notre « dette » va s’accroître, ce qui sera positif pour tout le monde puisque nous sommes dans le domaine des biens publics".
De son professeur, Dacian, lui, retient la rigueur scientifique qui lui a été transmise, ainsi que l’amour des sciences dédiées aux résultats pratiques.
D’ailleurs, n’a-t-il pas effectué très tôt plusieurs stages dans des exploitations agricoles françaises et ce, dès 1991, notamment en Bretagne ? Des expériences de terrain qu’une bourse de l’Etat français lui permettra d’approfondir. C’est ainsi grâce à un séjour de 5 mois effectué à la Chambre d’agriculture de l’Aveyron qu’il obtient un stage à la Direction générale de l’Agriculture de l’Union européenne. Se consacrant ensuite à plusieurs programmes de coopération entre la France et la roumanie, il intègre, à Bucarest, la Délégation de la Commission européenne. Il y sera repéré par le Gouvernement roumain : nommé Conseiller du ministre de l’Agriculture, dans un premier temps, puis sous-secrétaire d’Etat, il devient ministre de l’agriculture et du développement Rural en mai 2007.
Saluons donc la nomination de ce tout jeune quadragénaire, francophile, de formation internationale, ayant appréhendé tant les aspects pratiques de la profession agricole que ceux de l’administration de Bruxelles, et parfaitement au fait des politiques agricoles.
Le 10 novembre 2015, Dacian Ciolos était nommé premier ministre de Roumanie.

Premier ministre de Roumanie, ancien Commissaire européen à l’Agriculture et au Développement rural
Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top