13/06/2003
Grammont

André Grammont

Fin connaisseur des rapports entre la forêt et la puissance publique, André Grammont a occupé, pendant presque une décennie, le poste de Directeur de l’Espace Rural et de la Forêt au ministère de l’Agriculture, par-delà les changements de gouvernement. Cet ingénieur agronome de formation a d’ailleurs également été directeur de cabinet du ministère de l’Agriculture en 1993 et a récemment rédigé la loi d’orientation forestière qui nous régit aujourd’hui. Ancien président du Conseil Supérieur de la Pêche (devenu en 2006 l’Onema) et de l’Etablissement national d’enseignement supérieur agronomique de Dijon, l’Enesad, il est, depuis 1997, membre de l’Académie d’Agriculture.

Ses talents politiques - au sens noble du terme-, sa capacité à assimiler des sommes de données et son sens de la mesure l’ont par ailleurs distingué sur plusieurs dossiers « chauds », pour lesquels il a été choisi en tant que médiateur. De tout ce parcours, nous retiendrons enfin sa connaissance fine et intime du terrain et des réalités locales, en dépit de ce qu’il veut bien nous dire : « je ne suis pas forestier, ni chercheur, ni historien, et cela explique peut-être que ma vision soit un peu différente. J’ai juste essayé pendant huit ans de générer une politique forestière qui soit de bon sens »...

ingénieur agronome, ancien président de l’Enesad.

Toutes les publications d’André Grammont pour la Mission Agrobiosciences dans l’encadré ci-dessous :


Vous aimerez aussi
Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • (vidéo) Retour vers le futur : que peut la prospective ? Voir le site
  • Retour vers le futur : que peut la prospective ? Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • Les échos #1-2019 Voir le site
  • [Agrinnov] REVA, un réseau pour expérimenter de bonnes pratiques agricoles (3) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top