07/11/2014
Propos épars le mercredi 22 octobre 2014 à la librairie Ombres Blanches
Nature du document: Chroniques
Mots-clés: Industrialisation

Retour sur la rencontre avec Bruno Parmentier autour de son essai Faim zéro : en finir avec la faim dans le monde (La Découverte, 2014). Avec la participation de Marion Desquilbet, chercheur en économie associé, Gremaq & Inra ; TSE.

Le mercredi 22 octobre 2014 à la Librairie Ombres Blanches Bruno Parmentier, économiste, venait nous présenter son dernier ouvrage : "Faim zéro : en finir avec la faim dans le monde" (La Découverte, 2014). Avec la participation de Marion Desquilbet, économiste. Une collaboration entre la Librairie Ombres Blanches et la Mission Agrobiosciences. Retour sur cette rencontre placée sous le signe de l’éradication de la faim dans le monde et du besoin de nouvelles régulations.

PROPOS EPARS avec Bruno PARMENTIER from AGROBIOSCIENCES TV on Vimeo.

Dans la préface Olivier de Schutter, rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’alimentation de 2008 à 2014 dit que ce livre vient à son heure. Et il fixe d’emblée les enjeux : revoir l’approche de la faim et de la malnutrition. Afin d’éradiquer trois fléaux :

  • la sous-alimentation
  • la malnutrition
  • l’obésité

    « la faim sème le germe des conflits et les conflits exacerbent la faim » nous dit José Graziano da Silva, directeur général de la FAO. Le livre commence par un douloureux constat : « Sur notre belle planète bleue, au milieu des années 2010, près de 850 millions de Terriens se couchent tous les soirs avec une faim qui leur donne mal au ventre, en se demandant comment ils pourront se nourrir suffisamment le lendemain ». Puis plus loin : « Si on voulait vraiment en finir avec ce fléau, à peine 10 milliards de dollars de dépenses annuelles suffiraient pour sauver ces vies, à condition qu’ils soient bien employés… Et chaque dollar investi de la sorte pourrait en rapporter à terme au moins trente en activité économique supplémentaire, en réinsérant les exclus dans le circuit économique de production et consommation de richesses. »
    Pourquoi, alors qu’on a réussi en un siècle à nourrir 5 milliards de personnes supplémentaires, ne peut-on l’éradiquer ?
    Aujourd’hui, la faim n’est plus fille de l’ignorance ou des incidents climatiques, mais de la cupidité, de l’incurie et de l’indifférence. Il s’agit d’un phénomène politique, et son élimination relève donc de l’action politique. De la volonté en quelque sorte.

    Bruno Parmentier note : « la faim est d’abord politique. Elle a toujours été la conséquence de l’ignorance, de la guerre, et de l’absence d’Etat, des conflits pour s’accaparer les ressources naturelles. Et, dorénavant, elle est également un sous-produit de la mondialisation et de l’absence de contrôle public des multinationales. »
    Certains pays remportent ainsi des victoires, tels la Chine, le Viêt-nam ou le Brésil – avec son programme « Faim zéro » –, alors que d’autres stagnent, comme l’Inde, ou reculent, comme la plupart des pays d’Afrique subsaharienne.
    Cependant l’ouvrage se veut optimiste. Malgré le réchauffement de la planète et l’augmentation de la population, malgré l’accaparement des terres ou la production d’agrocarburants au détriment des aliments, les solutions existent pour que tous mangent à leur faim, dès lors que les États se décident à agir : cela passe par la défense de la petite agriculture familiale, la promotion de nouvelles alliances public-privé, un modèle d’agriculture écologiquement intensive, notamment.
    A ce propos, deux axes sur lesquels il sera peut-être intéressant de revenir : l’utilisation ou pas des OGM, où l’auteur se montre prudent ; et l’agriculture écologiquement intensive : le sans labour, l’agroforesterie ; mais aussi la fin de l’accaparement des terres agricoles par des pays comme la Chine, la Corée du Sud ou les émirats arabes.
    Les derniers chapitres du livre posent la question d’une gouvernance mondiale : collaborations resserrées entre institutions internationales, ONG et fondations pour en finir avec ce que vous nommez : « la faim, ce fléau créé par l’homme ». On peut y arriver, si les citoyens, leurs organisations et leurs gouvernements reconnaissent la faim comme le principal problème que doit affronter l’humanité.
    Alors une question simple : Quand va-t-on y arriver et sommes-nous en train d’y parvenir ?

    La discussion avec la salle devait aborder la sous-alimentation, la malnutrition et l’obésité. La place des systèmes alimentaires locaux et la relocalisation.
    L’expérience Faim Zéro de Luiz Inacio Lula da Silva ainsi que la participation de la société civile. Sans oublier le nécessaire accompagnement démocratique à travers des initiatives locales et les pressions citoyennes.
    Si la faim une création humaine comment réorienter les politiques ? Existe-t-il des modèles exportables ? Comment expliquer ce seuil de 800 millions d’affamés que l’on ne peut pas résorber ? Comment aller au-delà des bonnes intentions ? Beaucoup d’interrogations à ce jour sans réponses.

    QUELLES PISTES POUR EN SORTIR ? Sur le site de la Mission Agrobiosciences

  • Alimentation des plus pauvres : l’insoutenable légèreté de l’aide ? Avec Yves Martin-Prével, docteur en médecine, épidémiologiste, chercheur à l’IRD, Unité Nutripass (prévention des malnutritions et des pathologies associées).
  • Nourrir l’humanité, refaire le monde. Pour visionner l’intégralité de cette journée de conférences, organisée par la Mission Agrobiosciences et la librairie Etudes Mirail, sur le site de Canal-U. Mars 2010. Et accéder à la relecture de la journée par Jean-Claude Flamant
  • Agriculture et territoires ruraux : quelle politique agricole et européenne voulons-nous ? Les Actes (PDF) de la 13ème Université d’Eté de l’Innovation Rurale de Marciac. Avec les contributions de Guy Paillotin, Jan Mülder et Csaba Sandor Tabajdi (députés européens), Lucien Bourgeois, Michel Griffon....
  • Crise économique et sécurité alimentaire : les politiques agricoles ont-elles encore un avenir ?. Lucien Bourgeois, économiste, membre de l’Académie d’Agriculture. Dans le cadre des Controverses de Marciac, août 2009.
  • La politique agricole commune à l’horizon 2012 : huit pistes de réflexion pour faire face aux nouveaux enjeux. Par Tomas Garcia Azcarate, chef d’unité à la Direction générale « Agriculture et développement rural » de la Commission européenne, dans le cadre des Controverses de Marciac L’Europe et le Monde. De crises en déprises... l’alimentation à couteaux tirés. Août 2009.
  • Quel futur alimentaire pour l’humanité au-delà du modèle agro-industriel contemporain ? Un essai de prospective à l’horizon 2050. L’intervention enrichie et complétée de Jean-Louis Rastoin, ingénieur agronome et économiste, dans le cadre des Controverses de Marciac.
  • Lutte contre la faim en Afrique : vers une révolution brune ? Meridian Institute (Des Moines Register, Associated Press), The Worl Food Prize, Communication pour l’éducation et le développement
  • « La souveraineté alimentaire sous le régime de nouveaux scénarios ». Les Actes (cahier de 32 pages) de la table ronde avec Martine Padilla, Directrice de recherches en économie alimentaire (IAMM), Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique (Univ. Paris Dauphine), Michel Merlet, directeur d’Agter. Dans le cadre de l’unité d’enseignement « Initiation au développement durable », de l’INP-Ensat.


ticle3836]

En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top