17/11/2004
Bernadette Bensaude-Vincent

Se libérer de la matière ? Fantasmes autour des nouvelles technologies.

Se libérer de la matière ?

On distinguait autrefois les civilisations d’après la nature du matériau qui prévalait : âge de pierre, âge du bronze, âge du fer. En ce début de XXIème siècle, on parle d’un « âge de l’information » ou d’une « société de la connaissance ». Certains, en effet, proclament déjà « la fin de l’âge des matériaux ». Note de lecture réalisée par Jean-Claude Flamant. Mission Agrobiosciences

La notion de dématérialisation, apparue vers 1990 comme une tendance des techniques modernes et un impératif d’écologie industrielle, désigne une diminution de la matière dans les biens de consommation. Aujourd’hui, les nanotechnologies renforcent l’espoir de s’affranchir de la matière par les pouvoirs de l’esprit. Ne s’agit-il pas plutôt en l’occurrence d’une forme de contrat avec de nouveaux matériaux, ingénieux et partenaires ? Loin de nous acheminer vers une civilisation de plus en plus spirituelle, nous sommes entrés en fait dans « l’âge des matériaux ».

L’auteur insiste sur l’ambition de réaliser une alliance entre nanotechnologies, biotechnologies et informatique. Ainsi, le programme américain « NBIC » vise à réaliser la convergence entre nanotechnologies (N), biotechnologies (B), technologies de l’information (I) et sciences cognitives (C) : une initiative de la National Science Foundation. (Ce programme NBIC inspire à Toulouse le projet de formaliser un pôle de recherche et d’innovation technologique sous le vocable « BioNanoInfo »). Car, explique Bernadette Bensaude-Vincent, « moins qu’une extension de la chimie, l’approche « nano » est d’inspiration biologique ».

Une autre caractéristique de cette évolution, c’est que « le problème de l’acceptabilité sociale des nanotechnologies a été posé d’emblée dans le cadre des nano-initiatives, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni en tout cas ». On apprend qu’une part (1%) du budget considérable consacré au projet NBIC (600 milliards de dollars par an) a été affecté aux sciences humaines, avec la volonté d’intégrer d’entrée de jeu la réflexion philosophique, éthique et sociale. Explication : « On voudrait bien éviter pour les nanotechnologies la réaction de rejet du public qu’on a connue à l’égard des OGM ».

Et Bernadette Bensaude-Vincent d’en appeler à l’avènement d’une « science ouverte », par contraste avec « la recherche confinée », y compris en acceptant qu’interviennent dans le débat public des visions de « science-fiction » tout autant que des visions de catastrophisme. Car, affirme-t-elle, « ces visions ont une fonction épistémologique et une utilité sociale ».

Un ouvrage tonique et très pertinemment documenté, qui ouvre de nouveaux horizons et des voies de réflexion philosophique sur la recherche en train de se faire dans une direction susceptible de bouleverser nos rapports à la matière et au vivant.

J.-C. F.

La collection « Sciences en questions » éditée par l’INRA accueille des textes traitant de questions d’ordre philosophique, épistémologique, anthropologique, sociologique ou éthique, relatives aux sciences et à l’activité scientifique. Elle est ouverte aux chercheurs de l’INRA mais aussi à des auteurs extérieurs.

Le groupe de travail « Sciences en questions » souhaite favoriser la réflexion critique des acteurs de la recherche sur l’activité scientifique et ses implications. Son ambition première est d’enrichir la réflexion interne à l’INRA en l’alimentant de contributions propres à éclairer, sous une forme accessible et attrayante, les débats contemporains sur la science et la recherche.
Contact à Toulouse : Pierre Boistard, Directeur de recherches INRA, boistard@toulouse.inra.fr

Autres ouvrages parus dans la collection « Sciences en questions »

  • Les mondes de l’agriculture
    Une recherche pour demain
    M. Sebillotte, 1996, 260 p.
  • Société et révolution biologique
    Pour une éthique de la responsabilité
    A.Kahn, 1996, 96 p.
  • Entre savoir et décision,
    l’expertise scientifique

    R. Roqueplo, 1997, 112 p.
  • L’expérience et le modèle
    Un discours sur la méthode
    J.-M. Legay, 1997, 112 p.
  • Les usages sociaux de la science
    Pour une sociologie clinique
    du champ scientifique
    P. Bourdieu, 1997, 80 p.
  • Les chercheurs et l’innovation
    Regards sur les pratiques de l’INRA
    1998, 432 p.
  • La fin du « tout génétique »
    Vers de nouveaux paradigmes en biologie
    H. Atlan, 1999, 96 p.
  • Les savants croient-ils en leurs théories ?
    Une lecture philosophique de l’histoire
    des sciences cognitives
    P.-P. Dupuy, 2000, 136 p.
  • Politiques d’aide et recherche agricole
    Bilan et perspectives
    M. Dron, M. de Lattre-Gasquet, éd.
    2001, 270 p.
    Coéd. INRA-CIRAD.
  • Trois essais sur l’éthique économique et sociale
    C. Arnsperger, C. Larrère, J. Ladrière
    2001, 216 p.
  • Le métier de chercheur
    Regard d’un anthropologue
    B. Latour, 2001, 108 p.
    (2ème édition revue et corrigée).
  • La loi sur la recherche de 1982
    Origines, bilan et perspectives du « modèle français »
    J.-F. Théry, R. Barré, 2001, 136 p.
  • Les harmonies de la nature
    à l’épreuve de la biologie

    Evolution et biodiversité
    P.-H. Gouyon, 2001, 96 p.
    <br<
  • Science, argent et politique
    Un essai d’interprétation
    D. Pestre, 2003, 204 p.
  • L’évaluation du travail
    à l’épreuve du réel

    Critiques des fondements de l’évaluation
    C. Dejours, 2003, 84 p.
Inra Editions, 2004. Note de lecture de Jean-Claude Flamant, Mission Agrobiosciences.

Bernadette Bensaude-Vincent est professeur d’histoire et de philosophie des sciences à l’Université Paris X. Elle mène des recherches sur l’évolution des sciences de la matière et leur impact sur la culture et la société.

Accéder aux autres Entretiens et Publications : OGM et Progrès en Débat » - Des Points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Retrouvez le site de l’Inra

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top