08/01/2013
La revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 8 janvier 2013

Nanoparticules : désormais, les industriels devront se déclarer (article revue de presse)

Copyright www.univ- lyon1.fr

Fait nouveau dans le vaste monde (microscopique) des nanoparticules. A compter du 1er janvier 2013, les fabricants, distributeurs ou importateurs devront déclarer, sur un site Internet dédié (www.r-nano.fr), « les usages de substances à l’état nanoparticulaire ainsi que les quantités annuelles produites, importées et distribuées sur le territoire français » lorsque celles-ci sont supérieures à 100g.
Pour le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, cette déclaration obligatoire doit permettre d’identifier les nanomatériaux d’ores et déjà présents sur le marché et de contribuer à l’évaluation, encore balbutiante, des risques de ces composés. Une décision qui semble faire école dans d’autres pays membres de l’Union européenne, alors même qu’un flou juridique entoure ces produits à l’échelle communautaire. Détails dans cette revue de presse de la Mission Agrobiosciences

Histoire d’un flou
A l’origine de cette décision, un constat opéré par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie : celui d’une utilisation grandissante de substances à l’état nanoparticulaire, lesquelles seraient présentes dans près d’un millier de produits de la vie courante, des cosmétiques aux matériaux de construction, en passant par les appareils électroniques ou encore les emballages alimentaires. Et une réalité : « leurs usages ainsi que leurs profils de risques, du fait du caractère émergent de cette technologie, demeurent encore peu connus. ».
Il faut dire que, jusqu’alors, il n’existe à l’échelle européenne aucune régulation spécifique encadrant ces substances et contraignant les industriels à mentionner leur présence. Comme le détaille Angela Bolis, les nanos sont censées être soumises à deux règlements. Tout d’abord, le très discuté règlement Reach, entré en vigueur en 2007. Rappelons que ce dernier oblige les industries chimiques à démontrer que les produits mis sur le marché depuis 1981 et qui sont toujours en vente, ne présentent pas de risques pour la santé publique ni pour l’environnement. Reste que celui-ci ne s’applique que pour les composés dont la fabrication excède une tonne par an... Un niveau « rarement atteint chez les "nanos" » précise l’article.
Ensuite, dans le domaine de l’alimentation, les nanoparticules entrent dans le cadre des Novel Food et du règlement européen correspondant, adopté en 1997 et récemment révisé. Aux yeux de l’UE, les Novel Food sont des « aliments ou des ingrédients dont la consommation était inexistante dans les pays de l’Union européenne avant le 15 mai 1997 » (Source Anses [1].). Toute commercialisation de ces derniers doit donc faire l’objet d’une autorisation de mise sur le marché. Or, selon le Monde, aucune demande d’autorisation n’a été recensée au niveau européen.

Donnez-m’en cent...
C’est dans ce contexte qu’intervient la décision ministérielle, que nous détaillent Romandie.fr et Le Quotidien du Médecin. A compter du 1er janvier 2013, les fabricants, distributeurs ou importateurs de produits contenant au moins 100 grammes de substances à l’état nanoparticulaires devront déclarer, sur un site dédié et sécurisé, les usages de ces substances comme les quantités produites lorsque celles-ci dépassent 100 grammes. Valable pour toute l’année civile 2012, cette déclaration devra être opérée avant le 1er mai 2013. A noter que, dans les faits, sont définis comme substances à l’état nanoparticulaire, celles dont la dimension est comprise entre 1 et 100 nanomètres, soit 1 à 100 milliardièmes de mètre.
Pour Patricia Blanc, directrice de la prévention des risques au ministère de l’Ecologie, cette démarche «  vise à la fois à améliorer la connaissance des nanomatériaux sur le marché et leurs usages (…) et à contribuer à l’évaluation des risques ». Une évaluation qui « n’en est qu’à ses débuts » précise-t-elle.
A l’échelle de l’Europe, cette initiative, une première, ne laisse pas indifférents certains pays membres. Le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas ou encore l’Italie pourraient s’inspirer de la démarche et adopter, très vite, un cadre similaire.

Peut mieux faire ?
Si cette dernière suscite l’intérêt de nos voisins, elle laisse quelque peu perplexe les Amis de la Terre, cette ONG en faveur d’une « suspension de toute conception, fabrication, commercialisation de nanoproduits et substances nanométriques dont l’innocuité n’a pas été empiriquement démontrée (…) » (Site des Amis de la Terre [2]). Rose Frayssinet, membre de l’ONG et référente sur les nanotechnologies, fait état de ses doutes dans Le Monde. Parmi eux, l’existence d’une clause de confidentialité - le secret industriel et commercial - derrière laquelle les industriels pourraient toujours s’abriter pour ne pas remplir leurs obligations légales…

Pour conclure, cette information publiée dans l’Usine Nouvelle pourra peut-être satisfaire tout le monde. L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS) vient de mettre sur pied une « plateforme d’expertise et de recherche sur les risques liés aux nanotechnologies ». Principalement axée sur « la métrologie des nanomatériaux et la caractérisation des potentiels de danger des substances chimiques », cette plateforme doit permettre d’étudier les paramètres de sécurité des nanoparticules : inflammabilité, explosivité, mais aussi leur potentiel d’émission dans l’air ambiant. Un point particulièrement délicat et important pour la sécurité de ceux qui fabriquent et utilisent ces composés.

Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 8 janvier 2013.

Sources :

Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie ; Le Monde ; Romandie ; Le Quotidien du médecin ; L’Usine Nouvelle

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société, Cancers et alimentation, Obésité : le corps sous pressions ; Le consommateur, l’alimentation et le développement durable et Lutte contre la faim : analyses, décryptages, leviers d’action. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top