10/05/2006
Collectif

La biodiversité est-elle encore naturelle ? (sélection d’ouvrage).

Copyright www.relaisdsciences.org

Le projet de la revue Écologie & Politique n’est pas d’additionner ces deux notions (en mettant un peu plus d’écologie dans la politique ou en politisant davantage l’écologie), mais de les bousculer plus fondamentalement en éclairant chacune d’entre elles à la lumière de l’autre. L’examen approfondi que le concept de biodiversité subit dans cette livraison illustre cette démarche. Un numéro dont la Mission Agrobiosciences ne saurait trop recommander la lecture.

Le sociologue André Micoud note tout d’abord que la " biodiversité " est certes un concept rationnel, mais que c’est aussi un " percept ", c’est-à-dire une figure rhétorique, " un tour, une manière spécifique d’utiliser les ressorts de la langue pour lui faire produire un effet figuratif, dans l’ordre de l’imaginaire, de façon à faire ressentir, à faire comme "toucher du doigt", à émouvoir, à rendre imaginable, bref à atteindre son destinataire en tant qu’il est un être sensible ".
En s’inscrivant dans un " champ sémantique déjà pullulant " (biosphère, biodégradable, produit bio...), la " bio-diversité " ajoute une dimension dynamique à la simple " naturo-diversité ".
Forgé en 1986 par le " physiologiste végétal " américain Walter G. Rosen pour évoquer la nouvelle discipline qu’était la " biologie de la conservation ", le mot " biodiversité " a connu un succès immédiat. Le Sommet de la Terre organisé à Rio en 1992 a même fait de ce concept un quasi-précepte. " La biodiversité, en tant qu’elle a été montrée comme étant en danger, en tant que l’existence de ce danger a été attestée de façon argumentée par les savoirs, est ce qui nous oblige à son endroit. " Pouvant à ce stade prendre une majuscule, la Biodiversité " oblige le lecteur à une certaine révérence à son endroit. Instituée comme une sorte de référent majeur, placée au-dessus de tout à partir du moment où c’est du maintien de son renouvellement que dépendent nos existence, la biodiversité accède alors bien au rang de ces choses que le Moyen Âge appelait mystiques et que nos philosophies disent transcendantes. C’est au nom de ce référent à majuscule que vont être prises des résolutions engageant les communautés humaines d’aujourd’hui à se convertir à de nouvelles pratiques salvatrices. "
Le dossier que présente Écologie & Politique fournit ensuite des éclairage très variés sur cette notion et, surtout, sur les enjeux qu’elle oblige à poser. Ainsi, l’écologue Robert Barbault approfondit le passage " de la diversité du vivant au concept de biodiversité " avant de livrer des données précises sur la " sixième crise d’extinction " qui menace notre planète. À la différence des précédentes (dont l’une a fait disparaître les dinosaures), cette crise est le fait de l’homme et pourrait s’inscrire dans une échelle de temps extrêmement restreinte...
Ingénieur écologue et conseiller auprès de l’adjoint à l’environnement du maire de Paris, Karim Lapp attire quant à lui l’attention sur l’importance de la biodiversité en milieu urbain et appelle à une meilleure maîtrise de cet " écosystème politique " que constitue la ville.
Faisant référence à des contextes plus ruraux ou forestiers, le juriste Philippe Métay soumet " les régimes juridiques d’exploitation de la biodiversité à l’épreuve du développement durable ". La diversité biologique tendant à devenir " une matière première marchande ", il importe de lutter contre le " biopiratage " et de promouvoir un " partage équitable " en " prenant en considération les droits des populations locales ". Le politologue Nicolas Buyse analyse dans cette perspective l’exemple de " biodiversité localement négociée " que représente " la gestion décentralisée des ressources forestières en Indonésie ".
Au final, la géographe Sophie Caillon et le philosophe Patrick Degeorges explorent ces zones où " les frontières entre culture et nature " tendent à s’effacer et l’écologue Jean-Pierre Raffin, par ailleurs président du conseil scientifique du parc national des Écrins, boucle ce dossier en montrant comment les environnementalistes sont amenés à évoluer " de la protection de la nature à la gouvernance de la biodiversité ". Le mariage de l’écologie et de la politique produit effectivement de nouvelles approches.

A. Chanard.In ruralinfos.org

Lire la conférence de Michel Chauvet : Du voyage des plantes à la mondialisation des espèces cultivées

Lire la contribution de Jean-Claude Flamant, Directeur de la Mission Agrobiosciences : Histoires des races animales, histoires des sociétés humaines

Revue Écologie & Politique n° 30 ; Editions Syllepses.

Revue Écologie & Politique n° 30 - c/o éditions Syllepse - 69, rue des Rigoles 75020 Paris - 2005 - 180 pages - 18 € - abonnement un an (deux numéros) : 30 €.

Accéder au site des Editions Syllepses

Lire les publications originales de la Mission Agrobiosciences sur le thème de la biodiversité

Accéder à notre rubrique Sciences et Société

Consultez le site www.ruralinfos.org

Accéder à toutes les publications Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société- Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : OGM et Progrès en Débat » - Des Points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : Sciences-Société-Décision Publique- Une « expérience pilote » d’échanges transdisciplinaires pour éclairer les enjeux, mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages en « Science et Société », instruire les débats en cours, clarifier des enjeux scientifiques et sociétaux des avancées de la recherche, participer à l’éclairage de la décision publique et proposer des réflexions et des objets de recherche à la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens- Des conférences de scientifiques de haut niveau et des débats avec les lycéens exprimées dans le cadre « L’Université des Lycéens » une expérience pilote pour lutter contre la désaffection des jeunes pour les carrières scientifiques. Ces publications constituent un outil pédagogique « vivant » qui favorise une lecture agréable et une approche « culturelle » de la complexité de la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top