29/07/2011
Aubert : portrait

Marie-Hélène Aubert

M-H Aubert. © P. Assalit/MAA

Après une maîtrise en anglais à l’Université de Tours, Marie-Hélène Aubert devient professeur-documentaliste puis conseillère régionale du Centre de 1992 à 1998, députée de la 4e circonscription d’Eure-et-Loir de 1997 à 2002 et vice-présidente de l’Assemblée nationale de 2001 à 2002.
En 2004, elle conduit la liste des Verts dans la circonscription interrégionale Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes) et, à ce titre, est élue au Parlement européen.

Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence, l’auteur du rapport “ Les OGM, pour quoi faire ? ” (2000) et rapportrice du Protocole de Kyoto lors de sa ratification à l’Assemblée nationale. En juin 2012, elle a été nommée conseillère auprès du Président de la République pour les négociations internationales climat et environnement.
Par ailleurs, MH Aubert s’intéresse également aux questions de développement et de souveraineté alimentaire. Elle a par exemple apporté sa contribution à l’ouvrage collectif "Défi alimentaire mondial : les politiques face à la faim et à la pauvreté".
Depuis 2009, elle participe régulièrement aux Controverses européennes de Marciac.

Ancienne députée européenne, vice-présidente de l’Association internationale pour une agriculture écologiquement intensive (AEI), conseillère auprès du Président de la République pour les négociations internationales climat et environnement
Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top