19/01/2010
Vient de paraître. Dans le cadre de "Ça ne mange pas de pain !" Janvier 2010
Mots-clés: Santé

"Des laitages, des âges et des images" (entretien original)

blog.crdp -versailles.fr

En octobre dernier, "Ça ne mange pas de pain !", l’émission radiophonique de la Mission Agrobiosciences se penchait sur le lait et les produits laitiers, histoire de mieux comprendre les rapports ambivalents que nous entretenons avec ces derniers et d’éclairer ses effets supposés ou avérés sur la santé.
A l’occasion de cette émission, Lucie Gillot, dans sa chronique Sur le pouce, recevait la sociologue Laure Ciosi, qui a dirigé, pour le CIDIL - le centre interprofessionnel de documentation et d’informations laitières - deux enquêtes sur la représentation des produits laitiers chez les jeunes français. Comment ces représentations influencent-elles les pratiques de consommation de ces produits ? Des laitages, des âges et des images que décryptent Laure Ciosi.
Télécharger gratuitement l’Intégrale de l’émission de "ça ne mange pas de pain !", "Voix lactées : des débats et du lait"

Des laitages, des âges et des images
Chronique Sur le pouce

L. Gillot. Continuons notre enquête sur le lait et les produits laitiers. Après avoir abordé la symbolique de cet aliment puis exploré les aspects santé, essayons de voir comment ces deux aspects s’entremêlent pour influencer la consommation des produits laitiers.
Sociologue et auteur de plusieurs ouvrages dont « Le corps sens dessus dessous. Regards des sciences sociales sur le corps », co-écrit avec Magalie Pierre et publié aux éditions de l’Harmattan en 2004, Laure Ciosi a mené en 2001, pour le Cidil – le centre interprofessionnel de documentation et d’informations laitières - deux enquêtes sur la représentation des produits laitiers, chez les jeunes français (20-30 ans) et les jeunes couples avec enfants (30-40 ans). Nous allons revenir, avec elle, sur quelques-uns des aspects de ces études.
Laure Ciosi bonjour. Vous êtes sociologue, membre de l’association « Transverscité », une association qui regroupe plusieurs chercheurs en sciences sociales et qui est située à Marseille. Vous êtes également chargée de cours à l’Université de Marseille Aix-en-Provence.

L. Gillot. Nous avons vu, au fil de cette émission, que notre rapport au lait était ambivalent. Est-ce un aspect que vous avez également rencontré dans cette population jeune ?
Laure Ciosi. Comme l’a souligné Jean-Pierre Corbeau, les produits laitiers, dont le lait est l’aliment phare, mobilisent des perceptions ambivalentes. En fonction de divers paramètres, celles-ci varient d’un imaginaire positif où sont valorisés les bienfaits du lait pour le corps, à une représentation négative penchant du côté de l’impur, du malsain. Ainsi, dans l’imaginaire, ces produits sont perçus comme favorisant les maladies cardio-vasculaires ou certains cancers. D’où l’émergence récente de la consommation des laits végétaux.

Outre cette ambivalence, ces produits sont également associés à l’image de la nature.
Ils sont effectivement liés à l’univers de la « nature ». Lorsque que les gens évoquent les produits laitiers, ils utilisent fréquemment des termes qui renvoient à cet univers -« vaches », « campagne », « montagne », «  herbe », « prairie », « pâturages », « prés »... Par ailleurs, il convient de souligner que les produits laitiers sont associés, dans l’imaginaire, aux régions dont ils sont issus, l’insistance se portant sur des lieux de production fantasmés : les fermes authentiques, le fermier, la vache dans son pâturage. En buvant son lait, le mangeur s’imagine volontiers dans un pré, aux côtés du fermier qui trait la vache. Si dans les représentations sociales, il existe un lien fort entre les lieux de production et la consommation, il n’y a pas ou peu de place pour les lieux de transformation et de vente.
C’est une caractéristique très étonnante qui peut, je crois, éclairer certains aspects de la crise du lait. D’un côté, les consommateurs se trouvent confrontés à des prix d’achat qu’ils jugent trop élevés ; de l’autre, les producteurs sont dans l’incapacité d’équilibrer leurs budgets : la vente ne couvre plus les coûts de production. Dès lors, ce sont ceux qui se situent entre les deux extrémités de la chaîne, c’est-à-dire les laiteries et les industries, qui sont pointés comme responsables de cette incohérence voire de cette injustice. Des intermédiaires qui, justement, n’ont pas leur place dans l’imaginaire associé à ce produit. Cette singularité de la représentation liée à cet aliment explique en partie, selon moi, la sympathie des consommateurs envers les producteurs et la forte solidarité que l’on a ressentie et qui s’est exprimée [1].

Continuons sur cette question des représentations et l’influence qu’elles ont sur les comportements. Avez-vous remarqué une différence entre les filles et les garçons ? On sait par exemple que les filles sont sensibles à leur ligne et que certains produits laitiers sont perçus comme gras.
C’était là l’une de nos hypothèses de départ. On pensait effectivement que les filles auraient une représentation divergente de celle des garçons. Reste que, sur le terrain, nous n’avons pas trouvé de réelle différence entre les deux. Certes, certains produits comme les produits allégés, les yaourts ou le lait, renvoient plutôt à l’univers féminin et aux images qui y sont associés - l’allaitement ou des maladies telle que l’ostéoporose. D’autres sont, à l’inverse, plus masculins. C’est par exemple le cas du fromage qui évoque la force, qualité masculine par excellence, y compris en 2009. Cependant, il s’agit de perceptions qui ne sont pas systématiques contrairement aux distinctions marquées tel que peut l’être l’âge, par exemple.

Le beurre, pourtant perçu comme un aliment gras, ne fait pas exception ?
Non, il n’y a pas de différences entre les femmes et les hommes. Le beurre est associé à une image ambivalente mais néanmoins singulière par rapport à d’autres produits laitiers. On s’en doute, il est perçu comme un aliment gras, néfaste pour la ligne et la santé. Mais il est également associé à un imaginaire très positif puisqu’il est, à la fois, l’aliment des bons vivants et des bons moments (tartines du petit déjeuner par exemple). Or cet aspect n’est pas rencontré pour d’autres produits laitiers. Par exemple, le yaourt est certes pur et sain mais, contrairement au beurre, il est perçu comme un aliment triste : celui du régime, de la nourriture hospitalière.

Dans quelle mesure l’âge, notamment le passage de l’enfance à l’adolescence, influence-t-il les comportements ?
Lorsque les individus nous ont raconté leur histoire alimentaire et ses évolutions, nous avons pu remarquer que les produits laitiers jouaient un rôle important dans la construction identitaire des individus. Ce rôle est particulièrement marqué chez les adolescents qui, pour ne plus être considérés comme des enfants, abandonnent certains produits associés à l’enfance pour consommer ceux réservés jusque là aux adultes. Par exemple, le chocolat au lait du matin cède sa place au café au lait, puis au café noir. C’est le lait qui permet la transition entre le goût sucré du chocolat et celui amer du café ; il adoucit le goût comme le passage entre ces deux âges. L’adolescence est également le moment où l’on va commencer à participer au rituel du plateau de fromage, c’est-à-dire déguster des fromages plus forts et boire son premier verre de vin. De même, au goûter, on troque la tartine de "Nutella" pour un morceau de fromage. En suivant l’évolution de la consommation des produits laitiers, on voit que ces derniers jouent un rôle important dans les passages d’un âge à l’autre : de l’enfance à l’adolescence, puis l’âge adulte.

Chronique Sur le pouce de l’émission de "Ça ne mange pas de pain !" d’octobre 2009, "Voix lactées : des débats et du lait"

Télécharger gratuitement l’Intégrale de l’émission de "ça ne mange pas de pain !", "Voix lactées : des débats et du lait"

Plus de détails sur les résultats de l’enquête conduite par Laure Ciosi "Représentations du corps et du principe d’incorporation chez les jeunes français" sur le site d’Argonautes

Retrouver les autres chroniques et interviews de cette émission :

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement)  :


"Ça ne mange pas de pain !" (anciennement le Plateau du J’Go) est une émission mensuelle organisée par la Mission Agrobiosciences pour ré-éclairer les nouveaux enjeux Alimentation-Société. Enregistrée dans le studio de Radio Mon Païs (90.1), elle est diffusée sur ses ondes les 3ème mardi (19h-20h) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. L’émission peut aussi être écoutée par podcast à ces mêmes dates et heures. Pour En savoir plus....

A l’issue de chaque émission, le magazine Web de la Mission Agrobiosciences édite l’Intégrale, une publication d’une dizaine de pages, téléchargeable gratuitement. Retrouvez Toutes les Intégrales de "Ça ne mange pas de pain !" mais aussi toutes les chroniques et tables rondes.

Chronique Sur le pouce, avec Laure Ciosi, sociologue, association "Transverscité"

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h00-18h00) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top