16/11/2010
Dans le cadre de "ça ne mange pas de pain !", novembre 2010.
Mots-clés: Goût

Baptême au surströming (chronique originale)

Bertil Sylvander est un homme de goût. Nul ne peut en douter à la lecture de ses chroniques "Le ventre du monde". Homme de goût donc, et brillant sociologue. Si le premier apprécie la bonne chair, le second a compris, au fil de ses expériences ethnologiques, la chose suivante : le bon goût, comme le mauvais goût d’ailleurs, sont propres à chaque culture. Ce qui fait le ravissement des palais ici, suscite un profond dégoût ailleurs, et vice-versa.
Devinette : face à ce constat, que fait l’homme de goût sociologue ? Il nous invite à surmonter nos présupposés "culturo-gustatifs".... pour ne pas mourir idiots !
C’est là tout l’objet de cette petite histoire d’un "baptême au surströming", écrite pour l’émission de "ça ne mange pas de pain !" consacrée au goût et que publie la Mission Agrobiosciences.

Baptême au surströming
La chronique "Le Ventre du monde" de Bertil Sylvander
Emission de novembre 2010 de "ça ne mange pas de pain !"

Bertil Sylvander. Lorsque ma fille aînée a eu 2 ans, le temps était venu de la baptiser. Peu d’années s’étaient écoulées depuis mai 1968 et cette cérémonie ne pouvait décemment pas se passer « normalement ». Nous avons donc tout d’abord convenu, mon épouse suédoise Lilian et moi-même, qu’elle aurait deux parrains, mes copains Allan et Hervé, l’un breton et l’autre occitan. L’un la baptiserait au Chouchen et l’autre au Côte du Rhône, vignoble en reclassement, dont il avait la charge à l’Institut National des Appellations d’Origine.
Mais quel plat allions-nous offrir aux invités ? J’ai proposé le surströming, un plat de poisson originaire du Nord de la Suède.
- Quoi ? m’a dit Lilian d’un air effaré. Mais tu es fou, ça va être un scandale !
- Mais non, répliquai-je, cela ne durera qu’une seule journée et je te rappelle qu’on est à la campagne et que les maisons les plus proches sont à 200 m de la maison…
- Mais tout de même, réfléchissons bien. Il ne faut pas se mettre à dos tous les voisins, cousins et amis !
Le jour venu, nous avions dressé une grande table devant la maison. Les invités prenaient tranquillement leur apéro bien de chez nous : Chouchen et Côte du Rhône. La petite Johanna, héroïne du jour, se balançait béatement dans sa zébulette. Sur la table, on avait disposé du tunbröd (galette de pain très fine), des pommes de terre nouvelles, des oignons violets, du beurre salé et des bières de toutes sortes, toutes meilleures les unes que les autres.
A ce moment, j’ai apporté cérémonieusement les boîtes de surströming et j’ai entrevu l’air inquiet de Lilian et de quelques proches qui savaient ce qui les attendaient. Deux boîtes de deux kilogrammes, magnifiques, rondes comme des ballons de foot.
Eh oui, rondes comme des ballons de foot, car il s’agit d’une vieille recette de hareng masséré, ou plus exactement fermenté. Ou plus exactement encore du hareng pourri, plus précisément putride, c’est-à-dire décomposé, presque avarié. Après nettoyage et vidage, on dispose le hareng frais dans des boîtes circulaires, on l’ensemence avec des ferments adéquats et on ferme la boîte qui enfle lentement jusqu’à devenir ronde.
J’ai posé les boîtes sur la table et sans prévenir quiconque, j’ai ouvert la première. A peine l’ouvre-boîte avait-t-il percé son premier trou dans le fer blanc qu’un jet de vapeur faisandé s’en échappait, envahissant l’espace avoisinant. Et là, je l’assure solennellement, toutes les conversations se sont arrêtées net. Une odeur épouvantable, quasiment irrespirable a saturé l’atmosphère et les gens sont partis en courant, par simple reflexe ou instinct de conservation.
- Ah, elle est belle, cette fête de baptême, m’ont dit les deux parrains.
Cependant que mes vieux parents hochaient la tête d’un air désespéré et que ma sœur me regardait d’un air hilare. Quand à la petite Johanna, elle babillait tranquillement.
Une fois les invités revenus, on a pu leur expliquer, qu’ils faisaient partie, selon les sensibilités, d’une fête exotique ou d’une expérience d’immersion ethnologique ou encore d’une manifestation régionaliste. On a distribué les pinces à linge qui avaient été prévues en grand nombre, ce qui a permis à tout un chacun de s’asseoir et de véritablement déguster la fine association du tunbröd, du beurre salé, des oignons violets et... du surströming qui, malgré un abord assez déconcertant, est un poisson très fin.
Il faut se cultiver, Bon Dieu, pour ne pas mourir comme un idiot franco-français.

Chronique "Le Ventre du monde" de Bertil Sylvander, sociologue et économiste. Dans le cadre de l’émission de novembre 2010 de "Ça ne mange pas de pain !" : "Traitement de saveurs. Le goût des aliments".

Cette émission pourra être écoutée ce mardi 16 novembre 2010, de 19h à 20h, et mercredi 17, de 13h à 14h, sur Radio Mon Païs - 90.1 et par le Web.

Accéder au portrait de Bertil Sylvander et retrouver toutes ses chroniques "Le ventre du monde"

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences  :

"Ça ne mange pas de pain !" (anciennement le Plateau du J’Go) est une émission mensuelle organisée par la Mission Agrobiosciences pour ré-éclairer les nouveaux enjeux Alimentation-Société. Enregistrée dans le studio de Radio Mon Païs (90.1), elle est diffusée sur ses ondes les 3ème mardi (19h00-20h00) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. L’émission peut aussi être écoutée par podcast à ces mêmes dates et heures. Pour En savoir plus....

A l’issue de chaque émission, le magazine Web de la Mission Agrobiosciences édite l’Intégrale, une publication d’une dizaine de pages, téléchargeable gratuitement. Retrouvez Toutes les Intégrales de "Ça ne mange pas de pain !" mais aussi toutes les chroniques et tables rondes.

La chronique "Le ventre du monde", de Bertil Sylvander, économiste et sociologue.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société et Cancers et alimentation. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES


Vous aimerez aussi
Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top