01/07/2014
Les Tables rondes "Développement durable", mercredi 7 janvier 2015, de 14h00 à 17h00

Transition alimentaire : pourra-t-on éviter le grand carnage ? (annonce)

Beaucoup le disent : les modèles alimentaires des pays occidentaux, caractérisés par une plus forte consommation de protéines d’origine animale ne pourront pas se généraliser à l’échelle du globe, sans poser de sérieux problèmes sanitaires ou environnementaux. Si, dans le contexte actuel de transition alimentaire, la rupture s’impose, les conditions pour opérer celle-ci restent floues. Comment et au nom de quoi changer les régimes alimentaires ? Pourrons-nous éviter le grand carnage ?
Ultime sujet, et non des moindres, abordé par les tables rondes "’Développement durable", organisées, pour la quatrième année consécutive, par la Mission Agrobiosciences et l’Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse dans le cadre de l’UE "Initiation au développement durable". Avec les participations de Jean-Pierre Poulain, sociologue (Isthia-Univ. de Toulouse-Jean Jaurès), Yves Martin-Prével, épidémiologiste et nutritionniste (IRD), et Serge Michels, président de Protéines SAS.
Télécharger le cahier "Transition alimentaire : pourra-t-on éviter le grand carnage ?(PDF, 29 pages)

Transition alimentaire : pourra-t-on éviter le grand carnage ?
Mercredi 7 janvier 2015, de 14h00 à 17h00
Amphithéâtre de l’Ensat, Auzeville Tolosane.

LE SUJET
Verrons-nous demain à la carte des restaurants, à côté du poulet basquaise, le burger de grillons et sa « salade de la mer » ? Si, hier, la question prêtait à sourire, elle fait désormais l’objet d’un tout autre traitement depuis que la FAO a vanté les vertus nutritionnelles et environnementales de l’entomophagie. A l’origine de cette recommandation, un constat : nos modèles alimentaires ne sont pas soutenables et généralisables à l’échelle du globe. Autrement dit, la quantité de protéines animales consommées dans les pays développés ne pourra pas être étendue à l’ensemble de l’humanité, sans impacter très fortement les écosystèmes.

C’est que, avec la hausse des revenus, l’urbanisation et l’occidentalisation des modes de vie, la consommation de produits d’origine animale s’accroît. Bien connu des économistes, ce phénomène de transition alimentaire est certes quasiment achevé dans les pays développés, mais s’amorce à peine dans les pays émergents, Chine et Inde en tête. Ainsi, au rythme où vont les choses et compte-tenu des perspectives démographiques, il faudra, selon l’ONU, augmenter de 70% la production agricole d’ici 2050, et accroître la production de protéines animales de 76%. Mais aussi s’attendre à une forte progression des maladies dites de civilisation associées au phénomène de transition alimentaire, à l’instar de l’obésité ou du diabète.

Face à ces constats, la solution est toute trouvée : nous devons changer de régime et réduire la part de protéines animales. Oui, mais comment ?
Sur quelles bases – économiques, symboliques, culturelles, technologiques, agronomiques… - opérer la transition vers une alimentation durable pour tous ? Des insectes aux légumineuses, en passant par les algues, quelles alternatives trouveront grâce à nos yeux ? Et, derrière la tendance de fond vers un seul et même modèle carné, quelles différences se font jour d’une culture à l’autre et au sein d’une même culture ?

AVEC :

  • Jean-Pierre Poulain, sociologue de l’alimentation, directeur de l’ISTHIA, Institut Supérieur du Tourisme de l’Hôtellerie et de l’alimentation, Université de Toulouse-Jean Jaurès, et titulaire de la Chaire « Food studies : Food, Cultures and Health", Taylor’s Toulouse University Center, Kuala Lumpur, en Malaisie. Parmi ses publications les plus récentes, citons le « Dictionnaire des cultures alimentaires » (PUF, 2012) qu’il a dirigé, et « Sociologie de l’obésité » (PUF, 2009).
  • Yves Martin-Prével, épidémiologiste et nutritionniste, au sein de l’équipe NutriPass - Prévention des malnutritions et des pathologies associées, à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement). Impliqué dans plusieurs programmes concernant le suivi et/ou la sécurité nutritionnels, Yves Martin-Prével partage son temps entre la France et le continent africain.
  • Serge Michels, président de Protéines SAS, cabinet spécialisé dans le conseil, la stratégie et la communication du secteur alimentaire. Diplômé de l’Ecole Supérieure Agronomique de Toulouse, il a travaillé pendant cinq ans pour l’UFC-Que choisir avant de créer le cabinet de Conseil Entropy, spécialisé dans la sécurité alimentaire et la gestion de crise. Il rejoint Protéines en 2000.

    S’INSCRIRE
    Les tables rondes se tiennent de 14h00 à 17h00
    Dans le Grand Amphi de l’Ensat, Avenue de l’Agrobiopole, Auzeville-Tolosane
    L’entrée est gratuite et ouverte à tous, mais les places étant limitées, l’inscription est obligatoire, auprès de
    Christiane Saint-Luc : st-luc@ensat.fr tél : 05 34 32 39 54
    Plan d’accès à l’Ensat

LES TABLES RONDES DE L’ENSAT
Dans le cadre de l’UE « introduction au développement durable »
Pensées comme des moments de culture, les Tables Rondes, conçues et animées par Sylvie Berthier et Valérie Péan (Mission Agrobiosciences), s’inscrivent dans le cadre de l’Unité d’Enseignement « Introduction au développement durable » de l’Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse. Destinés aux élèves de 2ème année mais aussi ouverts à tous publics, ces éclairages et ces échanges réinterrogent les savoirs, appréhendent différentes approches et de placent les futurs agronomes en état de questionnement et de réflexion.

Télécharger le cahier "Transition alimentaire : pourra-t-on éviter le grand carnage ?(PDF, 29 pages)

ACCÉDER aux 9 Cahiers retraçant les échanges des tables rondes qui se sont tenues en 2011, 2012 et 2013, en cliquant ICI

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement)  :


Avec Jean-Pierre Poulain, sociologue (Isthia-Univ. Toulouse-Jean Jaurès) ; Yves Martin-Prével, épidémiologiste et nutritionniste (IRD) ; et Serge Michels, président de Protéines SAS

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top