23/10/2015
Note de lecture - 23 octobre 2015
Nature du document: Vidéo
Mots-clés: Modèles , Numérique , Travail

AGRONUMERICUS : Un livre pédago-TIC

Après le bonheur, l’amour, l’intelligence… c’est au tour d’Internet d’être dans le pré avec « Agronumericus », le livre d’Hervé Pillaud.

Relevons tout d’abord que l’ouvrage a le charme d’être le seul et donc le premier du genre, et qu’il est à ce titre incontestablement précieux. Sur la forme, à mi-chemin entre l’essai personnel et le manuel pédagogique adressé au monde agricole, il répond en 250 pages (glossaire inclus) à la quasi-totalité des questions que peuvent se poser les exploitants sur le développement des technologies et de l’économie numérique. Des questions concrètes et techniques bien sûr mais, au-delà, des réflexions d’ordre plus stratégiques, voire éthiques, sur le devenir d’un secteur professionnel, gagné comme tous les autres, par la fièvre des algorithmes, des réseaux sociaux et du Big Data.

Une note de lecture proposée par Christophe de Heaulme de la Mission Agrobiosciences.

Première réaction, si l’on a coutume de penser que l’agriculture est une corporation rompue depuis longtemps à l’usage des technologies les plus pointues, ce livre - sorte « d’Internet pour les nuls » - nous rappelle la réalité d’un secteur professionnel (loin d’être le seul) encore bien ancré dans des pratiques, des structures et des schémas organisationnels finalement assez classiques. Là aussi, il faudra attendre qu’opèrent le renouvellement générationnel et l’arrivée dans le métier de jeunes, nés une tablette entre les mains, qui se demanderont l’intérêt d’un tel ouvrage, tant la révolution numérique est un concept global qui n’a pas, ne peut pas et ne doit pas être sectorisé. Mais nous n’en sommes pas encore là !

L’analyse que Hervé Pillaud fait des enjeux du numérique pour l’agriculture a toutefois le très grand mérite de poser une nouvelle pierre dans le champ déjà encombré du « produire autrement… oui, mais comment ? ». Tandis que la communauté scientifique redécouvre l’agronomie et martèle la nécessité de l’intensivité écologique, « Agronumericus » suggère l’intérêt primordial d’une autre intensivité, celle du savoir partagé, qui pourrait bien être, finalement, le facteur déterminant du progrès agricole de ces prochaines années.

Toutefois, l’auteur a moins exploré les questions sociales liées au développement des technologies numériques et notamment celle de l’emploi. Pour ceux qui rêvaient d’une agriculture qui embauche, mauvaise nouvelle : l’agriculture de précision, la smart agri du futur, se voit automatisée, robotisée, simplifiée à l’extrême dans ses servitudes quotidiennes et donc très économe en ressources humaines. A toute chose malheur est bon mais, tout de même, qu’il nous soit permis d’être inquiet d’une agriculture qui, demain, n’aura plus besoin d’Hervé Pillaud.

Editions La France Agricole, septembre 2015 - 251 pages - 29€

Un entretien exclusif avec l’auteur :


Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top