04/01/2005
Meunier

Bernard Meunier

Bernard Meunier

Bernard Meunier, directeur de recherche au CNRS à Toulouse, en disponibilité depuis février 2006, est membre de l’Académie des Sciences, et du conseil d’administration de la Fondation Science & Culture Alimentaire. Il est d’ailleurs l’un des parrains du Pôle Midi-Pyrénées Science & Culture Alimentaire.

Né en 1947 à Poitiers, Bernard Meunier est maître en sciences physiques de l’Université de Poitiers, docteur de troisième cycle de l’Université de Montpellier et docteur d’état de l’Université de Paris XI. En 1973, il entre au CNRS, au Laboratoire de chimie de coordination (Toulouse). Dès lors, notre homme se consacre à la chimie de l’oxydation, et n’a de cesse de traquer, avec son équipe, les transferts d’atomes d’oxygène ou d’électrons induits par des métaux de transition, des recherches fondamentales qui trouvent de nombreux terrains d’application aussi bien dans l’oxydation de médicaments anticancéreux que dans le mécanisme d’action de médicaments antipaludiques et la préparation de nouvelles molécules actives sur des souches chloroquino-résistantes.
A la clé, la création de la société Palumed (1), en 2000, implantée à Labège (Haute-Garonne), qui développe de nouveaux agents antipaludiques (plus de 2 millions de personnes décèdent du paludisme chaque année dans le monde) et dont il est l’actuel PDG.
Quelques années plus tard, le 20 octobre 2004, il est nommé en Conseil des Ministres, président du CNRS, poste qu’il occupera jusqu’en janvier 2006. Au cours de sa présidence, Bernard Meunier a affiché fermement sa volonté d’un dialogue de qualité avec les médias et sa détermination à poursuivre la réforme nécessaire pour faire du CNRS une structure à la hauteur des enjeux de la recherche internationale, dans un contexte d’évolution extrêmement rapide de la société...
Au fil de sa carrière, ponctuée d’étapes dans différentes universités étrangères comme Stanford, Princeton, Salt Lake City et Dortmund, Bernard Meunier s’est aussi intéressé aux rôles des ions métalliques dans les maladies neurodégénératives, aux mécanismes d’action de médicaments antituberculeux et autres coupures d’ADN. Bref, l’ensemble de ses travaux a donné lieu à plus de 310 publications et à 27 brevets. Il a également contribué à la rédaction d’une dizaine de livres et participé activement à la mise en place des nouveaux journaux européens de chimie.
Enfin, ce membre de l’Académie des Sciences a initié et a mis en place les chaires d’excellence Pierre de Fermat de la Région Midi-Pyrénées en 2004. Pas étonnant que ce parcours d’excellence ait été jalonné de multiples prix et récompenses, dont la médaille d’argent du CNRS en 1991 (2).

Pour en savoir plus :
(1) Sur la société Palumed
(2) Sur le parcours détaillé de Bernard Meunier

Membre de l’Académie des Sciences, Membre du Conseil d’administration de la Fondation Science & Culture Alimentaire, ancien président du CNRS

Accéder aux autres Portraits- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • Lire les Actes des 25es Controverses européennes Voir le site
  • Les Controverses européennes s’invitent au Salon « Au Tour du livre » de Vic-en-Bigorre Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Covid, croyances et récits]Le coronavirus, un agent de révision des croyances ? Voir le site
  • La recherche agronomique dans la globalisation agricole, alimentaire et environnementale (1992-2010) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top