15/05/2008
Le billet de la Mission Agrobiosciences, mai 2008

Les signaux faibles : de l’intuition à la co-construction

J.C. Flamant. Copyright P. Assalit

«  Les signaux faibles, ce sont des faits porteurs d’avenir » énonce Hugues de Jouvenel (Futuribles International). Mieux vaut donc les détecter à l’avance que d’être pris par surprise. Il faut s’y préparer pour agir soit en leur faveur soit en s’y opposant. En fait, alors que nous ressentons la "globalisation" comme nous dépossédant de notre destin, nous vivons dans un monde d’incertitudes pour le futur. Or, poursuit Hugues de Jouvenel, « pour l’individu agissant, l’incertitude est une chance. Car c’est là où les jeux ne sont pas déjà faits qu’il trouve des possibilités d’agir !  ».

Les signaux faibles dans une logique d’intuition
Qu’appelle-t-on « signaux faibles » ? Comment les détecter et les stimuler, les écouter et les interpréter ?
Ces questions sont au cœur des activités de la Mission Agrobiosciences, tout particulièrement les Conversations de Midi-Pyrénées ou l’Université d’Eté de l’Innovation Rurale de Marciac.
Un souci partagé par d’autres. Ainsi, la Fondation Pierre Sarazin se donne pour objet depuis une quinzaine d’années de distinguer des agriculteurs innovants (seuls ou en groupes) explorant des voies nouvelles pour l’agriculture au sein de la société. Jean-Pierre Monod, son fondateur, donne un sens aux Prix décernés chaque année : il s’agit de repérer ce que pourraient être des « signaux dans le ciel », ceux qui annoncent de nouvelles voies pour l’agriculture et les agriculteurs, technico-économiques, organisationnelles, environnementales, sociales...
Un exemple d’intuition d’un phénomène émergent dans la société... Au cours des années 80, Bernard Kayser, géographe à l’Université de Toulouse-Le Mirail, détecte lors d’une enquête dans des villages du Lot que quelque chose de nouveau est en train de se passer : l’inversion du flux démographique d’un siècle d’exode rural. Ce signal, alors faible, est devenu aujourd’hui si fort qu’il constitue le phénomène majeur de transformation des territoires ruraux.
Le sociologue Bertil Sylvander, retraçant son propre itinéraire scientifique à l’INRA, commente combien le choix qu’il avait fait, dans les années 1970, de privilégier des recherches sur la qualité des produits agroalimentaires et leurs indications géographiques avait mis du temps à être reconnu, jusqu’à ce que ce thème devienne majeur à l’échelle de l’Union Européenne et un enjeu du commerce international.
L’autocensure - ce que l’on peut dire et ce que l’on ne peut pas dire - occulte les « signaux faibles ». Il peut donc y avoir autisme, surdité, conformisme. Mais une des difficultés de la pratique du signal faible, c’est que l’on ne le reconnaît qu’après coup, lorsqu’il est devenu fort. Le psychologue interculturel Patrick Denoux pointe cette ambiguïté : « Le signal faible déjoue, car il ne devient réellement information qu’après-coup ! » Dès lors comment le repérer et le valider en temps réel ?

Des configurations favorables aux signaux faibles ?
L’expérience des activités de la Mission Agrobiosciences conduit à dire qu’on acquiert une habitude d’écoute des signaux faibles en travaillant... la vision latérale. Concrètement, en organisant la rencontre et le dialogue entre des gens ayant des fonctions différentes dans la société, à savoir « scientifiques, gestionnaires, citoyens, politiques » énonce Patrick Denoux.
Existerait-il des configurations plus favorables que d’autres à l’écoute et à la stimulation des signaux faibles ? Sur la base de son expérience au sein de la Mission Environnement Société, Patrick Legrand insiste sur l’intérêt de ces "lieux non conformes" que sont les couloirs et les cafetarias.
Dans cette même ligne, la Mission Agrobiosciences investit dans "l’ingénierie du débat", expérimentant Cafés-débats, Conversations, Forums par cercles d’échanges, greffant l’Université d’Eté de l’Innovation Rurale au Festival de Jazz in Marciac, pour y créer un lieu de rencontre unique sur les futurs de l’agriculture et des territoires ruraux en France et en Europe. Prenons en effet conscience que nous sommes toujours tentés d’adopter des formules marquées soit par les règles et les rites du genre "Colloque scientifique", soit par les images du débat télévisé. Mais comment valider les expressions "non conformes" ? N’y a-t-il pas une part évidente d’arbitraire à retenir tel ou tel signal faible, à mettre en exergue les déclarations de tel "lanceur d’alerte" ?

Une logique de co-construction
C’est en ayant en tête ces préoccupations diverses (les soucis du futur, les intuitions, les itinéraires de chercheurs), que la Mission Agrobiosciences, avec la Mission Environnement-Société de l’INRA, s’est investie, en juin 2007, auprès de la Direction Générale de l’INRA dans la conception et l’animation d’une « Ecole chercheurs » consacrée aux signaux faibles et destinée aux cadres de l’INRA. Patrick Denoux, sollicité par la Mission Agrobiosciences, en a suivi de bout en bout le déroulement et la progression. Il en propose les principales leçons dans un texte original. S’il fallait n’en retenir de quelques unes, les voici... Premièrement, il faut donner sa valeur à l’hétérogénéité des lectures, car « les lectures univoques annihilent la sensibilité aux signaux faibles, anesthésient les capteurs  ». Deuxièmement, admettre le principe de co-construction : « la démultiplication des lectures par les partenaires concernés et la co-construction de l’interprétation en favorisent la compréhension  ». D’où, troisièmement, l’intérêt d’un « creuset mettant en place les conditions d’une écoute et d’une construction réciproque de formes différentes d’intelligibilité  ».
Avec cet "outillage", est-il possible d’accéder à une intelligence collective permettant de saisir le sens des évolutions en cours à propos d’enjeux qui remuent aujourd’hui nos sociétés tels que OGM, changement climatique, agrocarburants, pesticides ? En fait une posture simple consisterait à admettre qu’il faut aller voir en dehors du domaine central du sujet... Les vues latérales je vous dis. La Mission Agrobiosciences confirme son engagement dans ce sens. Car les signaux faibles constituent un moteur intime de ses préoccupations : débusquer les raisons de situations de blocages, inviter les acteurs à élaborer leurs arguments au-delà de ce qui semble aller de soi, en repérer les socles mais aussi les paradoxes, les contradictions, en débattre pour faire émerger les dissensus comme les consensus insoupçonnés... De fait, repérer et instruire les « signaux faibles » dans des dispositifs de co-construction devient un enjeu stratégique majeur... pour les citoyens et pour la décision publique.

Jean-Claude Flamant, pour la Mission Agrobiosciences, le 15 mai 2008

Accéder aux précédents billets de la Mission Agrobiosciences :

Par Jean-Claude Flamant, Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Le progrès : une idée à redéfinir Voir le site
  • Robotisation : obsolescence programmée du travail humain ? Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
  • [Oasis] Un système politico-institutionnel défaillant (2/3) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top