28/02/2013
Baralon Philippe

Philippe Baralon

© La Dépêche

Diplômé de l’Ecole Vétérinaire de Toulouse (ENVT), Philippe Baralon a également suivi une formation en sciences économiques, dont un MBA à HEC. Fort de ces expériences, il crée en 1990 Phylum, un cabinet de conseil en qualité et sécurité alimentaire, qui s’est trouvé fort occupé lors de la crise de la vache folle. Notons par ailleurs qu’en 2000, il fonde Scanelis, un laboratoire d’analyse innovant, aujourd’hui leader européen dans le secteur du diagnostic moléculaire vétérinaire.

Il n’en continue pas moins à s’intéresser à l’économie, l’histoire et la politique. Tout en étudiant de près les crises alimentaires, il intervient occasionnellement à l’ENVT où il a été enseignant-chercheur.
Il a publié L’affolante histoire de la vache folle, (Ed. Balland, 1996), en collaboration avec Martin Hirsch, Philippe Duneton et Florence Noiville.

Sur le site de la Mission Agrobiosciences, on peut lire de ou avec Philippe Baralon :

Entrepreneur et consultant en stratégie des filières agroalimentaires.
Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Cette minorité est traumatisée parce qu’elle vient d’une majorité, ce qui est une situation unique Voir le site
  • L’état de chocs, des 9es aux 25es Controverses européennes : instantanés Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Biodiversité] Créer des habitats favorables : une sablière pour les abeilles Voir le site
  • Les échos #7-2020 Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top