09/01/2010
La revue de presse commentée de la Mission Agrobiosciences. 8 janvier 2010
Mots-clés: Risque

Les Doses Journalières Admissibles du Bisphénol A : une évaluation du risque à revoir ?

Copyright G. Cattiau

A la lumière de l’actualité sur le Bisphénol A (BPA), dont la dernière revue de presse de la Mission Agrobiosciences rend compte "ça chauffe pour le BPA", Jean-Pierre Cravedi, directeur de recherches Inra et spécialiste de la toxicologie alimentaire, répond à nos questions, notamment sur les modalités de l’évaluation du risque de ce contaminant.

Mission Agrobiosciences : Depuis combien temps les chercheurs s’intéressent-ils à la toxicité du BPA ?
Jean-Pierre Cravedi : Cela fait à peu près une dizaine d’années, avec une montée en puissance depuis 2004-2005 : des projets européens et américains y sont désormais consacrés. Reste qu’aux Etats-Unis, une forte polémique voit s’affronter les études scientifiques financées par les fonds publics, et les études soutenues par les lobbies industriels.

Le pôle toulousain, dont votre laboratoire fait partie, consacre apparemment beaucoup de moyens à l’évaluation toxicologique de cette substance…
J-P.C : Le BPA est une substance phare du pôle Toxalim. Sur les dix équipes qui le constituent, la moitié travaille sur ce contaminant, chacune se consacrant à un angle d’approche spécifique. Ainsi, le laboratoire que je dirige travaille sur la capacité ou non du BPA à passer la barrière placentaire et à atteindre le fœtus, mais aussi sur les autres récepteurs hormonaux que ce perturbateur endocrinien peut affecter, au-delà des cibles des œstrogènes. L’équipe de Eric Houdeau [1], elle, étudie l’incidence sur les fonctions intestinales, ce qui est courant pour l’évaluation de certains médicaments mais pas pour les polluants : classiquement , la toxicologie s’intéresse plutôt à la reproduction, aux cancers, au système immunitaire…

Que pensez-vous des mises en cause actuelles concernant la Dose Journalière Admissible, que certains jugent trop élevée ?
J-P.C : Il faut d’abord préciser que le BPA illustre de manière « exemplaire » l’écart qui peut exister entre la toxicologie dite réglementaire et certaines études scientifiques. Je m’explique : en toxicologie alimentaire, la DJA est principalement établie sur la base d’études menées sur l’animal de laboratoire, qui doivent respecter les principes des lignes directrices de l’OCDE [2], validées par un comité d’experts. Par exemple, ce protocole fixe le nombre d’animaux testés par lot, les voies d’administration du contaminant – en l’occurrence dans l’aliment – , les cibles biologiques qui doivent être examinées etc.
Parallèlement à ce système, il existe bien d’autres études scientifiques, qui portent sur les mécanismes d’action du contaminant et qui ne suivent pas ces lignes directrices, soit parce qu’elles se pratiquent in vitro, soit parce qu’elles optent pour d’autres voies d’administration, ou encore parce qu’elles font appel à des animaux ayant subi une intervention préalable (la castration par exemple). Cela représente quand même plusieurs centaines d’études publiées en 2009. Et c’est le cas aussi des travaux publiés par l’équipe de Eric Houdeau.
D’autre part, et c’est là que nous rejoignons le problème des DJA, certains impacts biologiques sont parfois observés à des niveaux inférieurs à ceux considérés comme sans effet dans des études réglementaires respectant les critères de l’OCDE. Or le comité d’experts chargé de l’évaluation du risque peut rejeter la plupart de ces études, les jugeant non pertinentes du fait qu’elles ne répondent pas aux critères préétablis. En clair, il y a aujourd’hui un écart entre les analyses d’expertises et les conclusions de quelques études scientifiques

A la lumière de ces études, ne faut-il pas réévaluer la DJA ?
J-P.C  : Cette réflexion est en cours. Un groupe d’experts français examine actuellement les dernières publications sur le BPA pour déterminer si elles sont de nature à modifier les doses seuils en vigueur. De même, une expertise collective de l’Inserm, consacrée aux pertubateurs endocriniens et aux substances repro-toxiques, dont fait partie le BPA, est en cours. Ses conclusions devraient être remises au cours du premier trimestre 2010.

Propos recueillis par Valérie Péan, de la Mission Agrobiosciences. 18 décembre 2009

Lire la revue de presse de la Mission Agrobiosciences du 15 décembre 2009 Ça chauffe pour le bisphénol A.

En savoir plus sur le pôle Toxalim

De ou avec Jean-Pierre Cravedi, on peut lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences  :

A propos du BPA et des perturbateurs endocriniens, lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement :

Un entretien avec Jean-Pierre Cravedi, directeur de recherche Inra, responsable de l’Unité mixte Xénobiotiques (Toulouse), expert à l’Agence européenne de sécurité sanitaire des Aliments).

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h00-18h00) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top