15/09/2005
Histoire de ... .

Histoire de... la Betterave.

La betterave fait l’unanimité quand elle rentre dans la composition de l’éthanol et donc des biocarburants. Comment est-elle arrivée jusqu’à nous et dans quel contexte ? Histoire d’une bête rave qui a su prendre sa place dans notre agricultureOn la dit potagère, fourragère ou sucrière. Sa couleur rouge sombre, sa douceur, son goût... Christine Barbace, de la Mission Agrobiosciences, revient sur l’histoire de la Betterave et, aussi, sur nos souvenirs d’enfance.

Elle fait aussi l’unanimité quand elle rentre dans la composition de l’éthanol et donc des biocarburants. Comment est-elle arrivée jusqu’à nous et dans quel contexte ? Histoire d’une bête rave qui a su prendre sa place dans notre agriculture.

Dans la littérature grecque vers 420 av. J.C, la betterave faisait déjà parler d’elle. A l’époque, un miel végétal était extrait de sa racine et ses feuilles servaient à l’alimentation du bétail. Au moyen-âge, cette cousine de la bette et du céleri-rave était le plus souvent cultivée dans les monastères de France et d’Espagne, puis sur tout le territoire européen. Dès 1575, l’agronome français Olivier de Serres remarqua sa forte teneur en sucre, mais l’intérêt pour la betterave sucrière ne sera suscité qu’en 1747 quand Andreas Sigismund Marggraf, un chimiste prussien, démontrera que les cristaux sucrés de betterave sont les mêmes que ceux de la canne à sucre. Il faut attendre quarante ans et la guerre contre l’Angleterre pour que cette plante ressorte de nos champs. Le blocus continental privait la France de sucre de canne.

Mettant de côté les recommandations des scientifiques et l’avis du célèbre Parmentier lui-même, Napoléon Ier lança alors un vaste programme accordant 100 000 arpents de terre à qui voudrait cultiver la betterave sucrière. L’Empereur fut définitivement conquis lorsque le banquier Benjamin Delessert, ayant repris les travaux de Marggraf, lui présenta un succulent pain de betterave - ce qui valu d’ailleurs au banquier le titre de baron d’Empire. Napoléon Ier s’engagea alors à subventionner les recherches des industriels et délivra 500 licences pour la fabrication du sucre de betterave. A la fin du blocus, la canne à sucre fit sa réapparition, mais son prix prohibitif, dû à l’abolition de l’esclavage en 1848, conforta les français dans leur choix.

Au fil du temps, la construction de grosses unités de production, les améliorations techniques et la sélection des betteraves feront le reste. Actuellement, l’Europe a une production de 120 millions de tonnes de betterave qui produisent à leur tour 16 millions de tonnes de sucre blanc, et parvient à assurer 90% de ses besoins.

Christine Barbace. Mission Agrobiosciences.

http://www.institut-betterave.asso.fr
L’Institut Technique de la Betterave effectue le lien entre les différents acteurs du secteur de la betterave. Il expérimente les nouvelles techniques, travaille en partenariat avec la recherche et diffuse ses informations auprès des planteurs.

http://www.lesucre.com/site/saga.ph...
De la betterave au sucre il n’y a qu’un pas que nous vous invitons à franchir en allant vous nourrir de ce site qui allie à la fois histoire et données économiques.

http://www.eufic.org/fr/food/pag/fo...
http://www.herodote.net/histoire010...
Retrouver sur ces sites les origines du sucre de betterave.

Lire les autres articles sur le thème « Biocarburants »- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire la série des chroniques de "Histoire de", éditée sur le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences et consacrée à l’histoire des plantes

La luzerne, une nouvelle chimie en herbe-

Le Gui, un parasite guérisseur-

Histoire de la betterave-

Le chanvre, des applications stupéfiantes-

Histoire du trèfle en quatre atouts-

Lire la conférence-débat « Histoire de la forêt- prononcée par André Grammont, ingénieur général du génie rural, éditée par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire la conférence-débat « Du voyage des plantes à la mondialisation des espèces cultivées- prononcée par Michel Chauvet, ethnobotaniste Inra, éditée par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Ire la conférence-débat « Histoire du paysage : enjeux économiques, esthétiques et éthiques- prononcée par Gérard Tiné, plasticien, professeur en architecture, éditée par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Des conférences-débats, articles et chroniques. Ces publications « Histoire de... » de la Mission Agrobiosciences concernent la science, l’agriculture, l’alimentation et leurs rapports avec la société. Des regards sur l’histoire, pour mieux saisir les objets dont on parle et l’origine technique et humaine des « produits » contemporains. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société- Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : OGM et Progrès en Débat » - Des Points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : Sciences-Société-Décision Publique- Une « expérience pilote » d’échanges transdisciplinaires pour éclairer les enjeux, mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages en « Science et Société », instruire les débats en cours, clarifier des enjeux scientifiques et sociétaux des avancées de la recherche, participer à l’éclairage de la décision publique et proposer des réflexions et des objets de recherche à la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens- Des conférences de scientifiques de haut niveau et des débats avec les lycéens exprimées dans le cadre « L’Université des Lycéens » une expérience pilote pour lutter contre la désaffection des jeunes pour les carrières scientifiques. Ces publications constituent un outil pédagogique « vivant » qui favorise une lecture agréable et une approche « culturelle » de la complexité de la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- du Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Le site du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche-

Le site du Conseil Régional Midi-Pyrénées-

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Le progrès : une idée à redéfinir Voir le site
  • Robotisation : obsolescence programmée du travail humain ? Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
  • [Oasis] Un système politico-institutionnel défaillant (2/3) Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top