19/01/2015
Note d’éclairage de la Mission Agrobiosciences
Mots-clés: Agroécologie

Agroforesterie moderne en France : les verrous culturels, économiques et agronomiques

"Avec l’agriculture, l’agroforesterie retrouve ses racines", titrait Libération le 15 décembre dernier. Formulation que l’on pourrait d’ailleurs inverser, tant l’agriculture a intérêt, semble-t-il, à se mettre à couvert... Et ce, non seulement pour des questions purement agronomiques, mais aussi pour restaurer l’image de ce secteur d’activité ainsi que le dialogue entre les agriculteurs et les autres acteurs de la société.
Une voie prometteuse, donc ? Certes. Mais alors, comment expliquer en France la faiblesse des chiffres, que ce soit en termes de surfaces ou de cultivateurs convertis ?
Lors d’une table ronde organisée par la Mission Agrobiosciences/Enfa et l’Ecole nationale d’agronomie de Toulouse (Ensat/INP) en novembre dernier - Agriculture et forêts : à l’orée de nouvelles relations ?- , plusieurs facteurs limitants concernant le développement de l’agroforesterie ont été mentionnés et débattus. En attendant les actes complets de cette table ronde, nous vous proposons de lire cette courte note d’éclairage, à l’attention des décideurs publics comme des chercheurs et étudiants.

Télécharger la note d’éclairage "Agroforesterie moderne en France : les verrous culturels, économiques et agronomiques"


19 janvier 2015

Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • « Dans un monde aussi difficile soit-il, il reste de l’espoir » Voir le site
  • Six témoignages en quête de sens Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top