prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Les 18èmes Controverses européennes de Marciac, les 1er et août 2012
Les mots de la modernité en agriculture (contribution)
La contribution de Léonard Cordier, étudiant à VetAgro Sup (Clermont-Ferrand)


L’agriculture a-t-elle le droit d’être moderne ?, tel est le fil rouge des 18èmes Controverses européennes de Marciac, qui se tiendront les mercredi 1er et jeudi 2 août 2012, à Marciac (Gers). Pour nourrir en amont la réflexion sur ce thème, la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contributions ouvert à tous.
Après celles de Matthieu Calame, de Francis Macary, de Gérard Kafadaroff, de Yves Pinel, Xavier Cresp, Rui Oliveira Santos, de Jean-Jacques Delmas et des agriculteurs Bernard et Françoise Dutoit, voici (enfin) le point de vue d’un étudiant à VetAgro Sup (Clermont Ferrand), Léonard Cordier.

 

Héritée des Lumières, notre modernité engageait la conquête de l’autonomie et la maîtrise technique du monde. Certes, il n’y a plus guère dans notre pays de métayers, ou d’esclaves de leur terre dans son acception la plus triviale.
Pourtant, que penser des servitudes modernes et de leurs justifications qui se parent des atours de la modernité ?
Où mènent les discours sur l’immuable linéarité des progrès génétiques, sur l’innovation - un mot tellement versatile qu’il devrait être banni de toute conversation sérieuse - que penser encore de la doctrine de l’amélioration continue que l’on appelle au secours pour justifier tout et son contraire ? Ils devraient être relégués dans les tiroirs de ce que Lyotard appelait les métarécits de la Modernité, et pour lesquelles la crédulité ne subsiste qu’en vertu des sédiments de positivisme mal assimilé par ceux qui osent prétendre que nous autres occidentaux devons nourrir l’humanité.

Las ! Est-il moderne de remplir nos auges de soja brésilien, d’accepter flegmatiquement les accords bilatéraux qui abaissent les droits de douane et promettent la destruction des filières qui ne seraient pas protégées par un dérisoire filet de sécurité ?
D’hybridations en contractualisations, les thaumaturges en col blanc ont fait notre temps, et contribué à remplir nos assiettes, sans toutefois être parvenus à diriger la valse des nuages ni les facéties du climat. Lequel s’annonce d’ailleurs plus tumultueux et dérégulé qu’un MATIF à l’heure où l’on récolte les blés.
Quelle outrecuidance de cultiver le mythe de l’irrésistible marche en avant du progrès, à l’heure où le ciseau des prix tranche chaque jour les têtes des producteurs ! Pour garder la tête hors de l’eau, la modernité n’est plus perçue comme un droit, mais comme une injonction, et se trouve vidée de son sens.
La symbolique choisie pour ces controverses est lourde de sens pour celui qui ne relègue pas le matérialisme historique au rang de grille de lecture surannée. Le port obligatoire de la cravate semble s’accommoder aisément de celui des bottes, sur le chantier de la modernité. Les pieds dans le fumier et la tête dans les tumultes du marché mondial. A l’instar des cadres, l’agriculteur serait donc matériellement du côté du travail et symboliquement du côté du capital.
S’agit-il d’un salmigondis de symboles ou d’une prescience de ce que sera l’agriculture du XXIe siècle ? Plus prosaïquement, ne serait-ce pas le glissement des représentations que se font les cadres de l’agriculture, qui veulent voir le monde agricole à leur image ?
Dans le monde post-moderne, les savoirs agricoles perdent toute légitimation pour ceux qui n’y voient que les dérives de l’agrochimie et du capitalisme agro-industriel. Marcuse nous avait prévenu : désenchantés et unidimensionnels, nos esprits ne peuvent ni penser ni lutter face à l’indicible. Des cours carrées jusqu’ aux amphithéâtres bondés des écoles d’agriculture, les logomachies de la barbarie douce ont d’ores et déjà pénétré notre langage : spéculation pour dire atelier, UTH pour associé, organisé pour dire intégré, ou plutôt enchaîné à quelque doux colosse aux pieds d’argile qui en entraînera plus d’un dans sa chute.
Plus qu’un imaginaire collectif passéiste qui colore de sépia les grasses prairies du marketing, la figure du petit paysan se présente parfois humblement dans son champ lexical comme une perspective crédible pour donner un second souffle à nos territoires, à l’heure où plus de la moitié de l’humanité habite dans les zones urbaines.
Notre modernité se lira dans les yeux des 20 000 nouveaux installés annuellement qui ne feront que compenser les cessations d’activité. Nous en sommes encore loin.
La modernité s’étire déjà dans les sillons des protéagineux que l’on bine au lieu que d’y épandre de l’atrazine, dans les savoirs partagés plutôt que brevetés, dans les filières régionales plutôt que dans le dumping transnational.

Contribution de Léonard Cordier, Etudiant à VetAgro Sup (Clermont-Ferrand), aux 18èmes Controverses européennes de Marciac, juillet 2012.

Accéder au programme des 18èmes Controverses européennes de Marciac - L’agriculture a-t-elle le droit d’être moderne ?

Retrouvez les autres contributions, de :
- Matthieu Calame,
- Francis Macary,
- Gérard Kafadaroff,
- Yves Pinel,
- Xavier Cresp,
- Rui Oliveira Santos,
- Jean-Jacques Delmas,
- Bernard et Françoise Dutoit,
- Léonard Cordier,
- Catherine Morzelle,
- Alain Gaignerot,
- Rémi Mer,
- Jean-Claude Devèze,
- Christophe de Heaulme
- Hervé le Stum
- Béatrice de Reynal
- Magali Dupin
- Anne Haegelin
- Georges Aurensan
- Claude Domenget et Guillaume Favoreu
- Jacques Maret
- Fabrice Flipo
- Denis Sapène
- Jacques Berthelot
- François Thabuis
- Samuel Ferret

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société, Cancers et alimentation, Obésité : le corps sous pressions ; Le consommateur, l’alimentation et le développement durable et Lutte contre la faim : analyses, décryptages, leviers d’action. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Retrouvez les actes des 22èmes Controverses Européennes de Marciac !
Agriculture : comment ré-enchanter l’avenir ? (publication)
L’agriculture française pour nourrir le Monde : rompre avec une fable ?
Ruptures et cultures
Faut-il rompre avec l’élevage industriel ?
Rompre avec le catastrophisme
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de coopération Nord-Sud ?
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de politique européenne ? »
Où sont nos grands récits mobilisateurs ?
Pourquoi notre modèle d’agriculture est-il devenu mortel ?
Economie et agriculture : rompre avec le XXème siècle…
Nous voulons faire société dans la différence
Productions, Marchés, Consommations, Sociétés… POURQUOI PRÔNER LA COEXISTENCE ? EST-ELLE VRAIMENT POSSIBLE ?
Aux modèles et aux chiffres, je préfère les expériences des milieux.
Les fermes-usines étranglent-elles l’élevage ? (article original)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr