23/03/2005
Lu, Vu et Entendu

1492, Christophe Colomb découvre les tomates, maïs, vanilles, dindes...

La découverte de l’Amérique est aussi celle de plantes jusque-là méconnues, qui se répandent dès le 16ème siècle dans toute l’Europe. Dans la Revue « L’Histoire »-
d’Avril 2005, l’Ethnologue Martine Pedron nous montre dans son article intitulé « Tomates, avocat, piment : ces plantes venues d’Amérique », que, dès la conquête du nouveau monde, les Européens ont importé massivement fruits, légumes et plantes tels que le Maïs, le Piment, le Chocolat ou le Tabac et plus progressivement la Vanille, l’Avocat et la Tomate longtemps « trop belle pour être bonne ». L’intérêt majeur de cet article c’est que, au delà des produits, il explore également les traditions culinaire

des différentes civilisations indiennes d’Amérique. On apprend, par exemple, que les Aztèques avaient élaboré la cuisine la plus raffinée de la Méso-Amérique. Plus généralement les indiens avec un régime alimentaire plus équilibré et varié que celui des Européens. Martine Pedron raconte également comme ces derniers se sont peu à peu appropriés ces aliments par métissage culturel sans forcément adopter pleinement les usages culinaires et médicinaux des Indiens. (Sélectionné par Mission Agrobiosciences. Mars 2005)

Dans la revue « L’Histoire » Avril 2005
Mot-clé Nature du document
A la une
BORDERLINE, LE PODCAST Une coproduction de la MAA-INRAE et du Quai des Savoirs

Écoutez les derniers épisodes de la série de podcasts BorderLine :
Surtourisme : une fréquentation contre nature ?
Où sont passés les experts ?

Rejoignez-nous lors du prochain débat, le jeudi 3 octobre 2024.

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top