prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
La Conversation de Midi-Pyrénées
Université des lycéens
Propos Epars
Diffusion sur Radio FMR
Les billets
Les entretiens
Les chroniques
Publications
En collaboration
Nos Sélections
Culture scientifique en Midi-Pyrénées
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 2 septembre 2009
Le règlement Reach, fait comme un rat ? (article revue de presse)
Le Monde, Journal de l’Environnement, Le Figaro
www.tuv.com

Le défi que représente Reach, le règlement européen sur les produits chimiques, a-t-il été sous-estimé ? C’est ce que suggère une tribune publiée le 27 août dernier dans la célèbre revue Nature, par le toxicologue Thomas Hartung de l’Université Johns Hopkins (Baltimore, Maryland), ancien directeur du Centre européen pour la validation des méthodes alternatives, et Costanza Rovida, une chimiste italienne. Selon les auteurs, le coût des analyses toxicologiques prévues par le règlement, tout particulièrement celles liées à l’expérimentation animale, serait bien plus élevé que l’estimation de 2004, lorsque le projet de loi avait été présenté par la Commission européenne.

 

Ainsi, au cours de la prochaine décennie, ce ne sont pas 1,6 à 2 milliards d’euros mais 9,5 milliards qui seront requis pour l’expérimentation animale. Quant au nombre d’animaux de laboratoire nécessaire pour effectuer les tests de toxicité, il s’élèverait non pas à 2,6 millions mais à 54 millions !
Une tribune qui relance la polémique sur l’expérimentation animale alors que se tient jusqu’au 3 septembre, à Rome, le septième Congrès mondial sur les alternatives à l’utilisation des animaux en sciences de la vie.

Reach, victime de son succès ?
Rappelons en premier lieu que le règlement Reach, dont l’entrée en vigueur date de juin 2007, contraint les industries chimiques à démontrer que les produits mis sur le marché depuis 1981 et qui sont toujours en vente, ne présentent pas de risques pour la santé publique mais aussi pour l’environnement, et ce, lorsque leur volume de commercialisation excède une tonne par an. Dans le cadre du calendrier d’application du règlement, qui s’étale jusqu’en 2018, les produits concernés doivent faire l’objet d’une demande d’enregistrement auprès de l’Agence européenne des produits chimiques (Echa), qui gère les procédures d’évaluation, d’autorisation et de restriction d’utilisation desdits produits.
Cela dit, comment expliquer un tel écart entre le coût estimé en 2004 et celui avancé par l’étude publiée dans Nature ? Eh bien, le nombre de demandes d’enregistrement a été très largement supérieur à celui attendu. Ainsi, comme le relate le Journal de l’Environnement, « ce sont 143 000 substances, au lieu des 29 000 initialement prévues, qui ont été pré-enregistrées par l’Agence européenne des produits chimiques (Echa). » Sans compter que le coût de Reach a été évalué pour une Europe à 12 et non à 27...

Des tests sur la sellette
Dès lors, pour Thomas Hartung et Costanza Rovida, non seulement le règlement Reach coûtera trop cher mais ses objectifs seront tout simplement intenables : « La toxicologie réglementaire n’a ni les méthodes haut-débit ni les techniques alternatives à l’expérimentation animale pour tenir l’objectif » rapporte Le Monde. Particulièrement pointés du doigt, les tests de toxicité pour la reproduction qui, rappelle le Journal de l’Environnement, « nécessitent deux générations de deux espèces animales distinctes » et représentent à eux seuls, selon l’étude, « 90% des cobayes et 70% des coûts de Reach ». Un vrai « goulot d’étranglement » pour les auteurs qui appellent à « un moratoire sur les tests de toxicologie de la reproduction tant que des alternatives ne seront pas approuvées » (Le Monde).
Des résultats qui ne sont pas au goût de tous. Parmi les voix discordantes rapportées par Hervé Morin et Philippe Ricard dans Le Monde, l’Echa estime que « l’analyse publiée dans Nature est inexacte » et que le coût de ces tests ne dépassera pas le montant prévu même si l’Agence admet que le nombre d’animaux nécessaires sera bien de « 9 millions et non 2,6 millions ». Bref, les estimations abondent mais ne se ressemblent pas.

Epilogue
Dernier détail.... L’un des objectifs de Reach est bien de réduire, à terme, le nombre d’animaux utilisés. Mais pour ce faire, comme l’explique Eric Thybaud, de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), au journal Le Monde « il va falloir augmenter l’expérimentation animale... », aussi paradoxal que cela puisse paraître.
En définitive, la situation serait-elle inextricable ? Pas si sûr puisque, selon Le Figaro, la « Commission européenne et l’industrie cosmétique vont débloquer chacune 25 millions d’euros afin de trouver d’autres moyens que le recours aux animaux pour évaluer l’innocuité de produits cosmétiques ». Cette annonce, certes restreinte à l’industrie cosmétique, a été faite ce lundi 31 août, dans le cadre du septième Congrès mondial sur les alternatives à l’utilisation des animaux en sciences de la vie, qui se tient à Rome jusqu’au jeudi 3 septembre. Un Congrès dont le président n’est autre que... Thomas Hartung.

Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 2 septembre 2009

Lire également sur ce sujet la réaction du chimiste Armand Lattes Réglement Reach : Nous subissons les conséquences d’une négligence des politiques scientifiques publiée par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Sources :
- Polémique sur l’expérimentation animale en Europe. Par Hervé Morin et Philippe Ricard, le Monde du 31 août 2009.
- Reach pourrait coûter six fois plus cher que prévu, le Journal de l’Environnement, 28 août 2009 (accès gratuit sur inscription)
- Cosmétique : moins de tests toxicologiques sur les animaux ; Le Figaro du 1er septembre 2009.

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobisociences (publications originales accessibles gratuitement)  :
- Quelle éthique en expérimentation animale ?. Par François Lachapelle, chargé de recherche Inserm, président du Comité d’éthique de l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort. Janvier 2002
retrouver toutes nos publications sur le bien-être animal
- REACH : les eurodéputés votent le projet de règlementation sur les produits chimiques. Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 18 novembre 2005
- Reach : la future règlementation européenne ne ruinera pas les industriels de la chimie. Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 28 avril 2005
- La toxicologie alimentaire : un métier à risque(s) ?. Par Georges Bories. Toxicologue. Président des Comités scientifiques de l’alimentation animale à la Commission Européenne et à l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments .
- Quels toxiques dans notre assiette ?. Le Cahier de l’Université des Lycéens avec Jean-François Narbonne, Professeur de toxicologie à l’Université Bordeaux 1 et Martin Hirsch, directeur général de l’Afssa.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Les animaux sont dans la place. La longue histoire d’une cohabitation
Inscrivez-vous au Forum-débat
Le Bien-être animal, de la Science au Droit
Eté en Méditerranée : observez la Scamonée !

Quand les OGM en voient de toutes les couleurs


Les abeilles, on en parle beaucoup, et pour cause !
Je suis Charlie
Réduction, pour des raisons économiques et environnementales, de la dépendance de l’agriculture aux engrais et aux pesticides par Guillaume Bécard, Laboratoire de Recherche Sciences Végétales (LRSV) UMR5546 CNRS/Univ.Paul Sabatier
La légitime récompense de Jean Tirole
Portraits : regards sur l’animal et son langage
Colloque. « Des animaux et des hommes. Héritages partagés, futurs à construire » (annonce)
Vivre avec le loup ? Trois mille ans de conflits
A l’avant garde du quantified self : les biohackers
Gaz de schiste : fractures ouvertes (article revue de presse)
L’économie circulaire, une idée qui passe en boucle ? (article de revue de presse)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr