prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
La Conversation de Midi-Pyrénées
Université des lycéens
Propos Epars
Diffusion sur Radio FMR
Les billets
Les entretiens
Les chroniques
Publications
En collaboration
Nos Sélections
Culture scientifique en Midi-Pyrénées
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 

Les entretiens

Au vif des controverses qui émergent dans l’actualité et au fil des rencontres avec des chercheurs de toutes disciplines, la Mission Agrobiosciences propose de longs entretiens qui retranscrivent les réflexions et la lecture spécifique d’un acteur clé de la problématique, pour contribuer à instruire un débat en cours ou à venir. A lire notamment, la série d’entretiens "Comment instruire le débat OGM" et "100 grands entretiens : l’actualité des questions de société éclairées par les Sciences Humaines".

 
Eclairage de l’actuatlité, à propos de la loi relative à l’interdiction des sacs plastiques à usage unique en caisse ...
Bioplastiques : ne nous emballons pas !
avec Carlos Vaca-Garcia, directeur du Laboratoire de Chimie Agro-Industrielle (LCA) à l’INP-ENSIACET

Carlos Vaca-Garcia, ingénieur en génie chimique et directeur du Laboratoire de Chimie Agro-Industrielle (LCA) à l’INP-ENSIACET, nous apporte son éclairage sur la loi qui rentrera en application dès juillet 2016, interdisant la distribution des sacs plastiques à usage unique dans les magasins. Si le principal objectif de cette loi est de limiter la production de matières non dégradables et non-recyclables, Carlos Vaca-Garcia nous livre son point de vue critique sur les alternatives qu’offrent les (...)




A propos des images choc de l’abattoir d’Alès... octobre 2015
Jocelyne Porcher : Agriculture et Société. L’élevage : plaisir ou souffrance en partage ? (Publication originale)
Par Jocelyne Porcher , chargée de recherche à l’Inra-Sad/Cnam

A l’heure où les images insoutenables de l’abattoir d’Alès, prises en caméra cachée par l’association L214, circulent sur le net, relisons cet entretien avec la chercheuse Jocelyne Porcher, publié par la Mission Agrobiosciences en septembre 2004. A l’époque, nous nous demandions, avec elle : est-ce du plaisir ou de la souffrance que partagent les hommes et les animaux en élevage ? L’une des meilleures spécialistes des relations entre l’homme et l’animal dans les systèmes d’élevage rappelait que si, (...)




Gestion des ressources naturelles et intellectuelles
Explorons cette autre forme de régulation : la gouvernance par les "communs" !
Un article suivi d’un entretien avec l’économiste Gilles Allaire. Septembre 2014

Les initiés parlent de "commons", ou, à la française, de « communs ». Derrière ce nom fort ordinaire, une théorie qui l’est beaucoup moins. Car il s’agit de montrer qu’un système de gouvernance collective peut gérer efficacement des ressources naturelles ou immatérielles sans mener à leur destruction. Jusque-là, la théorie dominante nous prédisait en effet la ruine collective par surexploitation des ressources, exemple de l’Ile de Pâques à l’appui... Tragique succès que celui de la théorie de la (...)




PDF - 81.5 ko
Sciences et société. Entretien
Les sciences sont en train de se transformer elles-mêmes en médias
Avec Francis Chateauraynaud, sociologue, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. 18 février 2013

Nombreux sont les grains de sable qui grippent les relations entre les chercheurs et les médias généralistes : pour mieux explorer les raisons de ces tensions ou malentendus, les étudiants de l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse ont souhaité collaborer avec la Mission Agrobiosciences. En ligne de mire : la multiplication des controverses technoscientifiques, l’émergence de lanceurs d’alerte, la « spectacularisation » de la science et la concurrence exacerbée entre médias sont autant d’évolutions (...)




PDF - 83 ko
Retour sur l’affaire des pilules 3e et 4e générations. 12 février 2013
« Le déremboursement : une mesure économique qui veut passer pour une mesure préventive et sanitaire »
Un entretien avec Jocelyn Raude, sociologue.

"Fausses pilules, vrais dangers"... "Une pilule tue-l’amour"... "Faut-il avoir peur ?"... "Un scandale sanitaire de plus". A lire la presse, c’est à croire qu’une Diane chasse le Mediator. Du moins, l’affaire des pilules contraceptives de 3è et 4è générations a-t-elle causé quelques frayeurs aux femmes qui les utilisent et poussé les pouvoirs publics à monter au créneau, avec force déclarations et mesures d’urgence. Il est un fait que le témoignage de la jeune femme, Marion Larat, victime d’un AVC ne (...)




Entretien OGM et société. 10 octobre 2012
OGM. « La position monopoliste et la stratégie impérialiste de Monsanto sont incontestablement un problème, beaucoup plus grave que ceux soulevés par Séralini »
Avec Philippe Chalmin, économiste

Cela faisait longtemps que les OGM n’avaient pas suscité un tel intérêt et motivé une polémique aussi violente… Depuis le 19 septembre dernier, la publication de l’étude de G.-E Séralini, portant sur la toxicité d’un maïs OGM, agite les médias et réveille les porteurs d’intérêt de tous bords. Certains arguments enferment dans la polémique, d’autres mériteraient une réflexion approfondie. Plutôt que d’entrer dans la mêlée, la Mission Agrobiosciences a cherché à savoir ce que révèle ce nouveau tournant qui, (...)




Grand entretien
OGM : « A plusieurs titres, on peut dire que ce conflit est réussi »
Avec Francis Chateauraynaud, sociologue, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. 5 oct 2012

Cela faisait longtemps que les OGM n’avaient pas suscité un tel intérêt et motivé une polémique aussi violente… Depuis le 19 septembre dernier, la publication de l’étude de G.E Séralini, portant sur la toxicité d’un maïs OGM, agite les médias et réveille les porteurs d’intérêt de tous bords. Certains arguments enferment dans la polémique, d’autres mériteraient une réflexion approfondie. Plutôt que d’entrer dans la mêlée, la Mission Agrobiosciences a cherché à savoir ce que révèle ce nouveau tournant qui, (...)




PDF - 72.9 ko
Retour sur le conflit des OGM
"L’indépendance (de l’expert), c’est d’abord se tenir à distance des pouvoirs publics, des intérêts financiers et des engagements idéologiques"
Un grand entretien avec l’économiste Olivier Godard, spécialiste des questions environnementales et des univers controversés. 2 oct 2012

Cela faisait longtemps que les OGM n’avaient pas suscité un tel intérêt et motivé une polémique aussi violente… Depuis le 19 septembre dernier, la publication de l’étude de G.E Séralini, portant sur la toxicité d’un maïs OGM, agite les médias et réveille les porteurs d’intérêt de tous bords. Certains arguments volent bas, d’autres mériteraient une réflexion approfondie. Plutôt que d’entrer dans la mêlée, la Mission Agrobiosciences a cherché à savoir ce que révèle ce nouveau tournant qui, débordant la controverse (...)




PDF - 77 ko
Sciences et société. Les grands entretiens. 13 mars 2012
« Le BPA révèle les limites du système d’évaluation et de gestion de risque » (entretien original)
Avec Jean-Pierre Cravedi, Directeur de recherche, TOXALIM. Centre INRA de Toulouse, expert à l’Anses, membre du groupe de travail sur le BPA.

Le bisphénol A, BPA, déjà interdit pour les biberons le sera, dès 2013, pour tous les contenants alimentaires de produits destinés aux enfants de moins de 3 ans.
Sur quoi se fonde cette décision du politique ? Fallait-il vraiment l’interdire pour cette tranche d’âge ? Pourquoi tant de polémiques sur l’évaluation du risque de cette molécule ? Et que sait-on du Bisphénol S qui devrait le remplacer ?
Jean-Pierre Cravedi, chercheur à l’Inra et expert du bisphénol A, répond à toutes les questions de la (...)




Les questions de société éclairées par les Sciences humaines
L’Homme contre le Loup ; une guerre de deux mille ans.
Un entretien avec Jean-Marc Moriceau, Professeur d’histoire moderne à l’Université de Caen, membre de l’Institut universitaire de France, Directeur de la revue Histoire et Sociétés Rurales. Propos recueillis par Jacques Rochefort, Mission Agrobiosciences.

« L’homme contre le loup. Une guerre de deux mille ans », tel est le nom du nouvel ouvrage de Jean-Marc Moriceau, chercheur au Centre de recherche d’histoire quantitative (CNRS/Université de Caen). Après l’« Histoire du méchant loup. 3000 attaques sur l’homme en France » (Fayard, 2007), l’historien poursuit son enquête sur les rapports entre l’homme et le loup, en ne la centrant plus sur l’animal et ses attaques contre l’homme mais, à l’inverse et de façon complémentaire, sur la société et sa politique de (...)




PDF Jean-Marc Moriceau : "L’Homme contre le Loup". une guerre de deux mille ans. Entretien. - 43.4 ko
Vient de paraître. Avril 2011 (entretien original)
"Nous surconsommons de l’invention et de l’innovation, mais manquons cruellement de capacités à renouveler intelligemment le lien social"
Avec Norbert Alter, sociologue spécialiste de l’innovation.

Face aux difficultés et crises actuelles (économique, environnementale, sanitaire, sociétale…), deux postures s’affrontent. Pour les tenants de la première, il faut dire stop au progrès, puis opérer une marche arrière, pour renouer avec une certaine idée du bon vieux temps. Pour d’autres, au contraire, l’innovation est La réponse grâce à laquelle pourront être réglés la faim dans le monde, les défis énergétiques, les grands enjeux de santé publique.
La Mission Agrobiosciences, qui a abordé à de multiples (...)




Un entretien en réaction à la revue de presse de la Mission Agrobiosciences du 16 mars 2011.
En Chine, et au Japon (...), la nature demeure ambivalente et possède une part dangereuse.
Avec Dominique Desjeux, Anthropologue, Professeur à la Faculté de SHS-Sorbonne, Université Paris Descartes, CERLIS/CNRS, PRES Sorbonne Paris Cité.

Dans une récente revue de presse, sur le site de la Mission Agrobiosciences, consacrée à la catastrophe survenue au Japon nous avions montré que vivre dans ce pays consistait à évoluer dans un monde mouvant, fragile et totalement imprévisible.
Dans un deuxième temps il nous a paru intéressant de nous demander comment une nation asiatique pouvait appréhender la culture du risque. Pour essayer de décrypter cette attitude nous nous sommes tournés vers Dominique Desjeux, anthropologue, Professeur à la (...)




Les entretiens Sciences et société de la Mission Agrobiosciences. 3 Octobre 2008
"Etats-Unis, Europe : des clones en conserve ! La consommation de produits issus d’animaux clonés fera-t-elle un jour recette ?" (entretien original)
Avec Joël Gellin, généticien, directeur de recherches Inra, membre de la Genopole Midi-Pyrénées

"Peut-on manger des clones ? Derrière cette interrogation, point de fiction mais une réflexion sur les limites de la consommation de viande et lait issus d’animaux clonés. Il faut en savoir qu’aux Etats-Unis et en Europe, les agences ayant en charge la sécurité sanitaire des aliments ont été sollicitées pour déterminer s’il y a un risque ou non, pour la santé humaine, de consommer ce type de produits. Derrière cette demande qui pourrait prêter à sourire, les enjeux sont colossaux. Car consommer ce type (...)




PDF "Etats-Unis, Europe : des clones en conserve ! La consommation de produits issus d’animaux clonés fera-t-elle un jour recette ?" Entretien de la Mission Agrobiosciences avec Joël Gellin, octobre 2008 - 152.5 ko
100 Grands entretiens de la Mission Agrobiosciences : l’actualité des questions de société éclairées par les Sciences Humaines.
Jean-Marc Moriceau : Le loup à la fois révélateur de l’histoire des hommes et de l’histoire de la ruralité
Un entretien de la Mission Agrobiosciences avec Jean-Marc Moriceau, Professeur d’Histoire moderne, Directeur de la Maison de la Recherche en Sciences humaines de Caen, Président de l’Association d’histoire des sociétés rurales, Université de Caen.

Au cours de cet entretien, le premier de 100 Grands entretiens(1) sur l’actualité des questions de société éclairées par les sciences humaines, Jean-Marc Moriceau, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, aujourd’hui professeur d’histoire moderne à l’Université de Caen, Directeur de la revue internationale Histoire et Sociétés Rurales qui anime avec le géographe Philippe Madeline le séminaire Pôle rural de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l’Université de Caen, s’intéresse aux rapports (...)




« Comment instruire le débat OGM ? ».
« Bertrand Hervieu : dans ce débat OGM, la critique doit aussi redevenir le travail de la science elle-même ! »
Entretien avec Bertrand Hervieu. Secrétaire général du Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM). Ancien Président de l’Inra. Propos recueillis par Jean-Marie Guilloux. Mission Agrobiosciences.

A la question « Comment instruire le débat OGM ? », Bertrand Hervieu préconise que la science produise des connaissances ouvertes qui approfondissent le questionnement et appellent la décision. Reste qu’il soulève ce manque : concernant les OGM, la critique ne s’est pas exprimée du côté de la science. Comme si, tout à coup, l’esprit critique n’était pas aussi le progrès. Il propose que les scientifiques aillent au bout d’une critique, discipline par discipline. Selon lui, mieux vaut perdre son temps à (...)




Les entretiens de la Mission Agrobiosciences. Science et Société.
Réchauffement climatique : "Nous en savons moins que vous ne l’espérez mais certainement plus que vous ne le croyez"
Entretien avec Olivier Moch, Secrétaire permanent du Conseil supérieur de la Météorologie et ancien Directeur adjoint de Météo-France. Propos recueillis par Jacques Rochefort, Mission Agrobiosciences.

Le phénomène du réchauffement climatique marque actuellement les esprits. La Mission Agrobiosciences a interrogé à ce propos Olivier Moch, Secrétaire permanent du Conseil supérieur de la Météorologie et ancien Directeur général adjoint de Météo-France. Catastrophisme annoncé ? Où en est aujourd’hui la recherche en météorologie et comment appréhende-t-elle cette question ? Olivier Moch a bien voulu répondre à nos questions.
Avec l’aimable autorisation de l’auteur et de la Rédaction de la Dépêche du Midi (...)




PDF Le métier pluvieux du monde. La Dépêche du Midi du 24 janvier 1995. Nous remercions la Rédaction de la Dépêche du Midi ainsi que l’auteur, Olivier Moch, de nous avoir autorisé à publier cet article. - 17.8 ko
Les entretiens de la Mission Agrobiosciences. L’actualité commentée
« Avec cette photo, on s’attend à ce que les gens prennent conscience de la réalité de l’anorexie. Cette image aura probablement pour effet de la stigmatiser ». (Revue de presse et d’actualité commentées)
A propos de la photographie « No Anorexia », présentant nue l’actrice Isabelle Caro, 25 ans, anorexique. Un entretien avec Jean-Pierre Corbeau, socio-anthropologue de l’alimentation, Université de Tours.

Lundi 24 septembre, étaient publiées les premières affiches de la campagne No anorexia, publicité réalisée par Oliviero Toscani, avec le soutien d’une marque de vêtements italienne. On y voit le corps nu et décharné d’une jeune actrice française, Isabelle Caro, anorexique depuis l’âge de 13 ans. La campagne fait scandale : d’un côté, elle reçoit le soutien du ministère italien de la santé, de l’autre, elle s’attire les foudres des associations de malades et des professionnels de la santé. Pour y voir un peu (...)




Les entretiens de la Mission Agrobiosciences. L’actualité commentée.
"Il serait simpliste de considérer l’anorexie sous le seul rapport de l’alimentation". (Revue de presse et d’actualité commentées)
A propos de la photographie publicitaire "No Anorexia" présentant nue l’actrice Isabelle Caro, 25 ans, anorexique. Un entretien avec Nicole Pons, présidente de l’Association "Anorexie-Boulimie"(1)

Au cours de l’entretien qu’elle nous a accordé, Nicole Pons, présidente de l’Association Anorexie-Boulimie, revient sur la campagne « No anorexia » d’Olivero Toscani. Si cette image est choquante, elle permet la prise en compte de l’anorexie qui ne saurait se limiter au rapport à l’alimentation. Il s’agit d’un véritable problème de santé publique dont la dimension psychique révèle une profonde souffrance.
Jacques Rochefort (Mission Agrobiosciences) : Comment interprétez-vous l’image d’Oliviero Toscani : « (...)




Comment instruire le débat OGM ?
Comment instruire le débat OGM ? Par Michel Griffon : " Il faudrait créer un parti du débat".
Interview de Michel Griffon, responsable "Agriculture et développement durable" à l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR), ancien directeur scientifique du CIRAD. Il préside l’Institut d’études du développement économique et social et le conseil scientifique du Fonds français pour l’environnement mondial. Propos recueillis par Jacques Rochefort, Mission Agrobiosciences.

Auteur de l’ouvrage "Nourrir la planète" paru aux éditions Odile Jacob, Michel Griffon, responsable "Agriculture et développement durable" à l’Agence Nationale pour le Recherche (ANR) répond à la question comment instruire le débat OGM. 
Dans cet entretien, il aborde le cadre général du débat OGM, insiste sur la question des OGM du point de vue des pays en voie de développement, élargit le débat autour du thème de l’artificialisation de la vie et conclu sur la façon d’instruire le débat OGM de nos (...)




PDF Lire et télécharger l’interview de Michel Griffon : Comment instruire le débat OGM ? - 20.6 ko
Comment instruire le débat sur les OGM ?
Alain-Michel Boudet : "OGM : Il faut un débat en trois étapes : Sciences, Économie, Ethique »
Par Alain-Michel Boudet. Professeur de biologie végétale. UPS/CNRS

La Mission Agrobiosciences lance un cycle d’entretiens sur Quel débat OGM ? : une question, la réponse « à chaud » d’une personnalité scientifique, professionnelle, associative, industrielle, élue, enseignante, etc...
La réponse du biologiste Alain-Michel Boudet : "OGM : Il faut un débat en trois étapes : Sciences, Économie, Ethique » (Entretien agrobiosciences 28 octobre 2003)
« Il faut un débat en trois étapes : Sciences, Économie, Ethique » « Pour répondre à votre question, il y a d’abord (...)




Comment instruire le débat sur les OGM ?
Joël Gellin : "OGM : Dépasser les fausses évidences et aider les scientifiques à s’emparer du débat".
Par Joël Gellin. Généticien. Inra. Génopole Toulouse Midi-Pyrénées

La Mission Agrobiosciences lance un cycle d’entretiens sur "Comment instruire le débat OGM ?" : une question, la réponse « à chaud » d’une personnalité scientifique, professionnelle, associative, industrielle, élue, enseignante, etc...
La réponse du généticien Joël Gellin : "Dépasser les fausses évidences et aider les scientifiques à s’emparer du débat". (Entretien agrobiosciences 7 novembre 2003)
"A chaque fois que l’on évoque les OGM, il conviendrait de replacer la vraie dimension de ce problème (...)




Comment instruire le débat sur les OGM ?
Bernard Chevassus-au-Louis : « Mettre en débat les OGM c’est peut-être accepter de quitter le champ du sujet OGM et laisser le public s’exprimer sur ce qui est derrière. »
Entretiens avec Bernard Chevassus-au-Louis, président du Muséum national d’histoire naturelle

Mission agrobiosciences : Votre carrière actuelle vous tient à l’écart de l’effervescence immanquablement suscitée par la question des OGM lorsqu’elle est mise sur la scène publique, mais vos travaux sur l’appropriation du vivant et les responsabilités que vous avez exercées à l’INRA (1) ou dans des groupes de réflexion vous mettent en position d’être consulté aujourd’hui par la Mission Agrobiosciences sur l’art d’instruire un tel débat.
Bernard Chevassus-au-Louis. Président du Museum national d’histoire (...)




« Comment Instruire le débat OGM ? ».
Matthieu Calame : "Si on assiste à un refus frénétique des pouvoirs publics d’encourager un véritable débat sur le modèle de la conférence des citoyens c’est que l’on sait quel en serait le résultat : plus les gens sont informés sur les OGM et plus ils sont contre."
Entretien avec Matthieu Calame. Ingénieur agronome, chargé de mission à la fondation Charles-Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme sur les questions de gouvernance de l’innovation technique. Propos recueillis par Fabienne Selle. Mission Agrobiosciences.

Très critique à l’égard du monde de la recherche, sans remettre en question la nécessité du progrès, Matthieu Calame affirme qu’il est surtout nécessaire que les chercheurs regardent le monde tel qu’il est et non tel qu’ils voudraient qu’il soit. Il relève cette faille : « les chercheurs se pensent encore comme dépositaires d’une mission... Comme des éclairés, des guides platoniciens de l’ombre vers la lumière. Ayant le sentiment d’être indemnes de compromis financiers, ils se racontent à eux-mêmes qu’ils (...)




Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Dominique Desjeux : Alimentation et Société. La cathédrale, le caddie®, et la caméra : les voies cachées de l’institutionnalisation de la consommation
Par Dominique Desjeux. Professeur d’anthropologie sociale et culture à la Sorbonne

Le « baptême du foin » du premier ministre Raffarin, comme titrait
Libération le 22 novembre 2002, a peut-être « mis sous le boisseau »,
pour détourner une autre métaphore agricole, un enjeu caché plus
important que l’arrêt spectaculaire du blocus des 400 centrales
d’approvisionnement des hypermarchés et des supermarchés par les
tracteurs paysans. Et pourtant ce n’est pas rien, affirme l’Anthropologue Dominique Desjeux ! Car il s’agit tout
simplement d’une révolution consumériste silencieuse
 : la (...)




PDF La cathédrale, le caddie®, et la caméra : les voies cachées de l’institutionnalisation de la consommation - 135.4 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Michel Chauvet : La biodiversité ballottée entre intérêt vital et intérêts particuliers
Michel Chauvet. Etho-Botaniste. Directeur de recherche à l’Inra. Co-Fondateur du Bureau de Ressources Génétiques (BRG).

3 novembre 2001. La Conférence de la FAO adopte à l’arraché le « Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture », par 116 voix pour et 2 abstentions. Passé inaperçu, l’événement met pourtant fin à plus de sept ans de négociations difficiles.
Selon Michel Chauvet, il clôt une longue période d’incertitude qui menaçait les échanges de ressources génétiques et la coopération scientifique internationale et va obliger les Etats à considérer la diversité génétique à un (...)




PDF La biodiversité ballottée entre intérêt vital et intérêts particuliers - 138.1 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Marie-Thérèse Lacombe : "Les femmes, ferment de la modernité dans les campagnes : la révolution silencieuse"
Marie-Thérèse Lacombe. Agricultrice à Combaluzet (Aveyron).

Années 50. Femmes d’agriculteurs en Aveyron.
Une main d’oeuvre de tout instant entre les tas de fumier, de bois, les
volailles, le bétail... sans qualification, sans profession ni même celle
d’être véritablement « mère » dans son foyer.
Décidées à ne pas subir, elles se regroupent, élèvent leurs enfants, imaginent une nouvelle organisation du travail, bousculent les traditions et les générations, modernisent les tâches et ouvrent les nouveaux débouchés au monde rural.
Histoire d’une révolution (...)




PDF Les femmes, ferment de la modernité dans les campagnes : la révolution silencieuse - 134.8 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Guy Paillotin : Notre agriculture doit reprendre conscience de son rôle citoyen
Guy Paillotin. Président de l’Agence française de sécurité sanitaire environnementale (AFSSE). Ancien président de l’Institut national de recherche agronomique (INRA)

Les OGM, le clonage humain, la brevetabilité du vivant, la maladie de la vache folle restent des sujets et des enjeux forts qui nécessitent encore clarification et débat...
Mais c’est celui qu’à suscité le devenir de l’agriculture qui semble le plus surprenant à Guy Paillotin. La thèse en vogue - revenir au soutien par les prix, et comme cela n’a guère de chance d’être partagé par le reste de la Commission européenne, fermer les frontières - est pour tout esprit rationnel un scénario catastrophe. Devant (...)




PDF Notre agriculture doit reprendre conscience de son rôle citoyen - 122.3 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
André Pochon : Les vingt ans de l’agriculture durable
André Pochon. Eleveur laitier. Président du Centre d’Etude pour une Agriculture Plus Autonome (Cedapa),

Des paysans heureux en leur domaine, des herbivores qui broutent de
l’herbe, des prairies fleuries, des porcheries qui ne puent pas, de l’eau
sans pollution... Un rêve ?
André Pochon est persuadé du contraire, en
s’appuyant sur sa propre expérience et sur les témoignages qu’il recueille.
Une réalité, donc, dont il détaille les méthodes, les pratiques culturales et
pointe les chiffres. Bref, il donne corps, concrètement, à cette fameuse
« agriculture durable ». Le paradoxe : ce qui ressemble à une (...)




PDF Les vingt ans de l’agriculture durable - 150.9 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Michèle Salmona : Agriculture : les champs de la détresse
Michèle SALMONA. Enseignante en psychologie du travail et cofondatrice du CAESAR (Centre d’anthropologie économique et sociale : applications et recherches à Paris X)

On le sait, les conditions de travail des paysans sont rudes. N’empêche,
pour Michèle Salmona, la mise en place des politiques agricoles publiques
d’incitation économique se solde, depuis 35 ans, par des coûts humains
de plus en plus lourds.
Pour cette infatigable observatrice des conditions
de travail des paysans, la souffrance, l’angoisse, la dépression et les
suicides broient ces hommes et ces femmes... dans un déni total.
Lire l’Entretien avec Michèle Salmona "Agriculture : les Champs de (...)




PDF Agriculture : les champs de la détresse - 132.6 ko
Comment instruire le débat sur les OGM ? Lourdes, 28 août 2004
Monseigneur Hubert Barbier : "OGM : Il faut accepter de débattre dans la diversité des opinions, avec une confrontation de parole"
Intervention de Monseigneur Hubert Barbier, Archevêque de Bourges, membre du Comité épiscopal Monde Rural

La Mission Agrobiosciences propose ici un entretien entre Jean-Claude Flamant, Directeur de Mission Agrobiosciences et Monseigneur Hubert Barbier, Archevêque de Bourges, membre du comité épiscopal Monde Rural, dans le cadre des Conférences de l’Espace Vie-Foi, Lourdes, 28 août 2004, sur le thème « Que penser des OGM ? »
Je n’interviendrai pas dans ce débat en tant qu’expert, mais je pense que nous ne devons pas laisser ces questions aux seuls scientifiques. Car nous sommes tous intéressés par ces (...)




Les entretiens de la Mission Agrobiosciences.
Bertrand Hervieu (1) : "Sans doute faut-il que l’agronomie et les agronomes acceptent d’abord de terminer une histoire avant d’en commencer une autre"
Intervention de Bertrand Hervieu lors des Entretiens du Pradel, 8 au 10 septembre 2004. Compte-rendu par Jean-Marie Guilloux, Mission Agrobiosciences

Invité à faire office de grand témoin pour conclure les derniers « Entretiens du Pradel » (2) qui se sont tenus en Ardèche du 8 au 10 septembre 2004 sur le thème « Agronomes et Innovations », Bertrand Hervieu a choisi de développer la question du devenir de l’agronomie devant un public d’agronomes et de responsables nationaux d’organismes académiques et professionnels.
Compte-rendu rédigé par Jean-Marie Guilloux. Mission Agrobiosciences.
N’hésitant pas à bousculer son auditoire et à partir des (...)




Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003.
Bertrand Hervieu et Jean-Claude Flamant : "Recherche agronomique : Nous avons plusieurs avenirs possibles à construire."
Un dialogue passionnant entre Bertrand Hervieu, président de l’Inra, et Jean-Claude Flamant, directeur de la Mission d’Animation des Agrobiosciences, sur la prospective en recherche agronomique.

Quelle vision a guidé la science jusqu’à aujourd’hui ? Comment est-elle mise en question par les événements actuels qui se nomment crise alimentaire, OGM... et les grands enjeux économiques que sont le développement durable ou encore le poids de groupes comme celui de Cairns dans les négociations internationales ? Et comment, reconnaissant la fragilité de sa production, la relativité de ses certitudes, elle s’engage vers demain avec la conscience d’être inextricablement liée tant à une histoire qu’à (...)




PDF Dialogue entre Bertrand Hervieu et Jean-Claude Flamant. - 98 ko
Comment instruire le débat sur les OGM ? Janvier 2003
Jean-Pierre Zalta : "OGM, données scientifiques, évaluation et opinion : clarifier le débat !
Jean-Pierre Zalta est professeur émérite de biologie et de génétique moléculaires, ancien Président de la Commission de Génie Génétique (1) et membre du comité d’experts spécialisé " Biotechnologie " de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

Le 5 novembre 2002, le journal Le Monde publiait un article signé de Jean-Pierre Berlan, directeur de recherche à l’Inra, sous le titre « Une cerise sur le gâteau OGM ». Pour Jean-Pierre Zalta-, « en dehors de toute polémique, ce pamphlet est un papier de combat : le titre, l’argumentaire, le public visé de par la publication choisie (Le Monde).
Il est exemplaire quant à la façon dont se déroulent, en partie, les discussions concernant les plantes transgéniques dites génétiquement modifiées (OGM). À ce (...)




PDF OGM, données scientifiques, évaluation et opinion : clarifier le débat ! - 117.3 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
2002 : un tournant dans l’épidémie d’ESB ?
Jeanne Brugère-Picoux est Professeur chef de service à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, membre de l’Académie nationale de médecine et membre de l’Académie vétérinaire de France.

Cinq ans après les importantes mesures décidées suite à la crise de la vache folle et sachant que la durée moyenne d’incubation de l’ESB est
aussi de cinq ans, Jeanne Brugère-Picoux dresse un bilan sur les
connaissances et l’état d’avancement de la maladie.
Elle nous rappelle
que les données épidémiologiques de la variante de la maladie de
Creutzfeldt-Jakob due à l’agent bovin semblent revoir à la baisse
l’importance de la contamination humaine, mais qu’il ne faut pas négliger
le risque potentiel (...)




PDF 2002 : un tournant dans l’épidémie d’ESB ? - 141.1 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences.
Diffamation et faux calculs (Industrie porcine et pollution).
Gilles Allaire, chercheur au sein de l’Unité d’Economie et Sociologie Rurales, INRA Toulouse.

Les deux éleveurs qui, en mars 2002, ont fait condamner Le Monde et
André Pochon, agriculteur retraité, militant pour une agriculture durable,
ont sans doute obtenu
ce qu’ils cherchaient lorsque, à la suite du procès,
la presse régionale a titré : « Pochon, condamné pour diffamation », après
s’être faite l’écho ces dernières années de - rares - condamnations
d’éleveurs pour pollution.
Ce qui apparaît comme un procès contre les procès de pollueurs est un
bien mauvais calcul pour restaurer une image (...)




PDF Diffamation et faux calculs (Industrie porcine et pollution) - 130.6 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Claire pollution
Jean-Pierre NICOL, briard, historien et économiste,

La fable est de bonne facture mais la morale n’est guère au rendez-vous.
Ce que raconte Jean-Pierre Nicol, en phrases bien tournées, c’est
l’histoire d’un jugement rendu par le tribunal administratif de Rennes,
condamnant les contribuables, desservis par une eau polluée, à
indemniser une compagnie des eaux. Bon, en clair et plus sérieusement,
disons que l’Etat (donc nous) doit payer quelque 115 000 Euros pour
négligences chroniques entre 1990 et 1996. Car si l’eau a été polluée
avec forces (...)




PDF Claire pollution - 130.7 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Et si l’Europe devenait démocratique ?
Jean-Michel Ducomte. Avocat spécialisé dans le droit européen et le monde rural, enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse,

« La culture européenne a parié sur l’universel et le danger qui la guette
est de périr par l’universel », cette formule de Jean Baudrillard, en forme
d’aphorisme, résume assez bien ce qui se joue aujourd’hui au sein du
continent européen.
Aucun avenir n’est concevable, pour les Etats qui le
constituent, en dehors d’une logique de coopération, sans cesse
renforcée. Cette logique n’est envisageable, dans la durée, que pourvue
d’une légitimation démocratique. Lieu d’émergence de l’universel
de la (...)




PDF Et si l’Europe devenait démocratique ? - 120.9 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Pour une télévision BIO-dégradable
Roger Dadoun, philosophe, psychanalyste.

Roger Dadoun prend les agrobiosciences au sérieux, au pied de la lettre,
du mal-être. Il nous dit comment le bio, la vie, est montré dans le prisme
de ce qui se pose comme une vue à distance, la télévision. La vie ? La
vue ? La distance ? Le rire ? La mort ? La grâce ?




PDF Pour une télévision BIO-dégradable - 138.5 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Impasciences
Jean-Marc Lévy-Leblond, professeur à l’université de Nice, départements de physique et de philosophie.

Sous ce titre, Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien et philosophe publie au
Seuil ses réflexions sur le temps qui passe et roule devant lui quelques
moraines scientifiques. Pour l’Almanach, il nous donne à lire des bonnes
feuilles du prochain ouvrage qui paraîtra au Seuil courant 2003. Au pied du chiffre, Nature de la science : deux textes à savourer.




PDF Impasciences - 123.9 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Science et Société : rencontre du troisième type (Entretien-Almanach avec François Saint-Pierre. Mathématicien)
François Saint-Pierre. Mathématicien

Etrange retournement de cette fin de siècle : le scientifique, jusqu’ici
auréolé du savoir, est avec les sciences qu’il développe mis au cause, mis
en doute. L’opinion peut aller jusqu’à craindre les innovations
qu’il propose à la société, et les jeunes à se détourner
des carrières scientifiques ! Doit-on (et comment ?) tenter de renverser
cette tendance ? Ceux qui répondent oui ajoutent que c’est le rapport
entre les sciences et la société qui doit être repensé
et qu’il convient d’inventer de (...)




PDF Science et Société : rencontre du troisième type - 137.9 ko
Les Entretiens de la Mission Agrobiosciences : Janvier 2003
Agriculture : la race, l’eau, et le sperme de taureau
Bertrand Vissac, ancien chef du Département Génétique Animale et du département Systèmes Agraires et Développement de l’INRA.

Qu’ils sont laids, les dégâts sur l’eau, qu’ils sont beaux les débits du lait…
Mais quel rapport, direz-vous ? Disons que les désordres récents de la
gestion de l’eau pourraient découler de la façon dont l’agriculture moderne
est pratiquée… La piste n’est-elle pas toute tracée depuis les ingénieurs
qui contrôlent le circuit de l’eau agricole aux gestionnaires des filières de
l’agro-alimentaire, via les liens établis entre la maïsiculture irriguée et
l’élevage laitier intensif à base de Holstein ? En (...)




PDF Agriculture : la race, l’eau, et le sperme de taureau - 140.9 ko
extrait de l’Almanach 2003
Chercheurs : entrez dans le débat !
un article de Joël Gellin à propos du débat OGM

A l’occasion de la Conversation Midi-Pyrénée "Comment instruire le débat sur les OGM", retrouvez l’article de Joël Gellin paru dans l’almanach 2003 intitulé "Chercheurs, Entrez dans le Débat"-. Joël Gellin est Directeur de recherche en génétique cellulaire à l’Inra de Toulouse et membre de la Génopôle Toulouse Midi-Pyrénées.
Science sans conscience n’est que ruine... de l’homme, pourrait dire Joël Gellin. Son credo ? La révolution génomique, aussi puissante en termes de connaissances et de moyens (...)




PDF Chercheurs : entrez dans le débat ! - 226 ko
 
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr