prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Gens
Galerie de photos
Le portfolio
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
Pourquoi tuons-nous des animaux pour les manger ? (diffusion)
A écouter sur FMR, samedi 1er avril 2017, de 8h00 à 9h30
Controverse entre les philosophes Florence Burgat et Catherine Larrère
en savoir+
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
François Léger
Enseignant-chercheur

Ingénieur agronome de formation ainsi que docteur en écologie, François Léger est enseignant-chercheur à AgroParisTech depuis 2002 et ingénieur de recherche du ministère de l’agriculture.

 

Ses travaux se sont longtemps axés autour de la conciliation entre agriculture et biodiversité dans l’élevage. Il s’intéresse désormais, dans ses travaux et enseignements, à la mise en œuvre de ce qu’il appelle une « agroécologie forte » au travers d’une approche interdisciplinaire. Notons enfin qu’il préside Conseil Scientifique et Technique auprès des Organismes Nationaux à Vocation Agricole et rurale depuis 2008. Il est aussi membre du conseil scientifique du Conservatoire des Espaces Littoraux et des Rivages Lacustres depuis 2006. Sur le site de la Mission Agrobiosciences, accédez à l’intervention de François Léger lors des 8èmes Controverses européennes de Marciac en 2002 ( qui s’appelaient alors « Université d’Eté de l’Innovation rurale) : "Le contrat territorial d’exploitation, impasse ou laboratoire ?"

 

  • Agroécologie : qui est (vraiment) prêt à coopérer ?
    Avec Christophe Garroussia, agriculteur, membre du groupe local de réflexion ; Véronique Lucas, doctorante FNCUMA/Inra-SAD ; Antoine Poupart, directeur technique et développement de InVivo AgroSolutions ; Omar Bessaoud, enseignant-chercheur à l’Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier, et François Léger, enseignant-chercheur à AgroParisTech.


   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr