prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
"Ça ne mange pas de pain !"
Salon International de la Qualité Alimentaire (SISQA)
Publications
Les recettes de Fernand Cousteaux
En collaboration
Nos sélections
Les mutuelles communales : des territoires aux petits soins  
Du barrage de Sivens aux « grands projets inutiles et imposés » : le temps des barricades ? 
Embargo sur les produits alimentaires : des Russes et des ruses ?  
Diffusion de la table ronde "Alimentation du bétail : des modèles à ruminer"
Ecouter les Tables rondes Développement durable sur FMR le samedi 6 décembre 2014, de 8h00 à 9h30.
Avec Valérie Bris, directrice adjointe Coop de France nutrition animale, Nathalie Priymenko, docteur vétérinaire en nutrition animale, enseignant-chercheur à l’Envt, et Bruno Dufayet, éleveur de Salers, Cantal
en savoir+
Transition alimentaire : pourra-t-on éviter le grand carnage ? (annonce)
Les Tables rondes "Développement durable", mercredi 7 janvier 2015, de 14h00 à 17h00
Avec Jean-Pierre Poulain, sociologue (Isthia-Univ. Toulouse-Jean Jaurès) ; Yves Martin-Prével, épidémiologiste et nutritionniste (IRD) ; et Serge Michels, président de Protéines SAS
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Vient de paraître. 6 février 2012
Mise en bouche : Alzheimer, la truite et le requin
"Ça ne mange pas de pain ! " (janvier 2012)

Lors de l’émission radiophonique mensuelle "Ça ne mange pas de pain ! " de janvier 2012, consacrée aux défis de la pêche et de l’aquaculture, Sylvie Berthier de la Mission Agrobiosciences ouvrait l’émission par une petite mise en bouche. Au menu : la consommation de poisson et la prévention d’Alzheimer, les tests ADN pour confondre les fraudeurs de l’étiquetage des poissons, et un petit quizz étymologique. Requin, brochet, gardon... Connaissez-vous leurs origines ?

 

Mise en bouche : Alzheimer, la truite et le requin
La mise en bouche de l’émission radiophonique mensuelle "Ça ne mange pas de pain ! " de janvier 2012, consacrée aux défis de la pêche et de l’aquaculture.

Consommer du poisson au moins une fois par semaine
Pour cette spéciale pêche et aquaculture, une bonne nouvelle : une étude réalisée à Pittsburgh et relatée par le Figaro [1] confirme que la consommation de poisson, au moins une fois par semaine, réduirait le risque de détérioration des facultés cognitives. Vous l’aurez compris, c’est un espoir dans la prévention de maladies comme celle d’Alzheimer et des démences apparentées. Et ce n’est pas rien, sachant que les malades atteints de ces pathologies devraient doubler en 20 ans, passant de 35,6 millions à plus de 65 millions en 2030.

Au four ou à la poêle, mais pas frit
Donc du poisson au moins une fois par semaine, mais cuit au four ou à la poêle. Dans ce cas, les neurones de la matière grise du cerveau restent résistants, grands et en bonne santé. En revanche, le poisson frit ne montre pas les mêmes signes de protection contre le déclin des facultés intellectuelles, certainement parce que les Omégas 3, molécules assez fragiles, sont détruits à la cuisson. Petit rappel : les poissons gras riches en Omégas 3 sont le saumon, le flétan, le hareng, le maquereau, les anchois et les sardines, mais aussi le thon.

Au rayon surgelés, la truite c’est du goujon
Résolution de début d’année, vous décidez de manger du poisson une fois par semaine. Reste que – le poisson frais se conservant assez mal-, comme beaucoup de consommateurs vous préférez les produits surgelés ou déjà cuisinés. Mais il y a un hic.
Courrier International [2] se fait l’écho d’une enquête assez stupéfiante réalisée aux Etats-Unis et en Europe : au rayon surgelés, quand le consommateur achète de la truite, en réalité il s’agit souvent de goujon.
Comme l’indique le journal, « l’étiquetage frauduleux des produits de la mer va bon train dans les supermarchés et les restaurants. Bien souvent, le client se voit servir du poisson bon marché en lieu et place de filets coûteux, et il retrouve dans son assiette des espèces menacées par la sur-pêche qu’on lui présente comme du poisson aux stocks pléthoriques. La perche du Nil est étiquetée comme du requin. Le mahi-mahi [ou dorade coryphène] est en fait de la sériole. Quant au tilapia, véritable Meryl Streep des poissons, il peut jouer presque n’importe quel rôle. »
Pour lutter contre ces pratiques malhonnêtes, les inspecteurs de la concurrence et des fraudes utilisaient jusque-là la technique du profil protéique pour identifier les poissons en laboratoire. Des techniques lourdes, peu fiables et chères, qui devraient petit à petit être remplacées par des tests ADN. Selon l’article, « le séquençage de l’ADN devient de plus en plus accessible. […] à en croire certains scientifiques, il existera d’ici cinq ans des systèmes de séquençage à la portée de tous, et dans dix ans certains inspecteurs seront munis de détecteurs portatifs ». Qu’on se le dise !

Petit quizz étymologique
Et puisque nous venons de parler du requin, connaissez-vous l’origine de son nom ? Certains pensent qu’il se rapproche de requiem, comme s’il était urgent de faire sa prière quand on tombe nez à nez avec un requin !
Plus raisonnable, la deuxième étymologie voit l’origine de requin dans « quin » ce qui, en normand et en picard, signifie « chien », le « re » étant un superlatif formant ainsi le mot « re-quin ». Le requin est ainsi comparé au chien, pour sa mâchoire mais aussi pour son flair et ses talents de chasseur.
Du côté des poissons d’eau douce, prenons le brochet. Lui aussi est catalogué de poisson denté, « brochus » signifiant le croc en latin. Il s’agit d’ailleurs de la même racine pour la « broche » ou le verbe « brocarder ».
Certains poissons ont hérité de noms imagés. Par exemple, le maquereau (mackerel en anglais) vient probablement du fait qu’il jouait les entremetteurs avec les harengs… ! La racine de « maquerelle » est donc bien antérieure à l’appellation du poisson.
Quant au gardon, il doit son nom au simple fait qu’il tourne toujours au même endroit, donnant l’impression de garder quelque chose. De même pour le grondin qui, comme son nom l’indique, grogne, ce qui n’est pas commun chez des poissons habituellement muets comme... des carpes.
Toutes ces informations sont tirées de la « Fabuleuse histoire du nom des poissons, du petit poisson clown au grand requin blanc » [3]. Les deux auteurs, la linguiste Henriette Walter et Pierre Avenas, y donnent l’origine de quelques 250 noms de poissons et quelques recettes.

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement)  :
- Pêche et aquaculture : les pouvoirs publics montent au filet. Une interview de Philippe Mauguin, directeur des pêches maritimes et de l’aquaculture, ministère de l’agriculture. Janvier 2012.
- Et si l’huître devenait une perle rare ?…. Une interview de Jean-Pierre Baud, biologiste, coordinateur Transversal Conchylicole à l’Ifremer. Janvier 2012.
- La vente d’huîtres de nouveau interdite : colère à Arcachon. Mortalité juvénile inquiétante dans l’ensemble des parcs. Revue de presse de MAA, 12 août 2008.
- Alimentation et société. "La mer au secours du cancer ?". Une interview de Philippe Bougnoux, cancérologue, chercheur à l’Inserm (U921), avril 2010.
- Alimentation et société : "Amour et crustacés". Chronique "Le ventre du monde" de Bertil Sylvander, sociologue et économiste. Avril 2009.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société, Cancers et alimentation, Obésité : le corps sous pressions et Le consommateur, l’alimentation et le développement durable. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens. Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

[1] Manger du poisson réduirait le risque d’Alzheimer, Le Figaro, par Jean-Luc Nothias - le 02/12/2011

[2] ADN : au rayon surgelés, la truite est souvent du goujon, Courrier International du 31.05.2011, d’après un article du New York Times

[3] La fabuleuse histoire du nom des poissons, publié en 2011 aux Editions Robert Laffont, à découvrir sur Canal Académie

 

Dans cette rubrique

Alimentation et société. "Jardins ouvriers, familiaux, collectifs. Ces mots qui prennent racine" (interview originale)
Nutrition du bétail : faut-il tout envoyer paître ? (interview originale)
L’innovation s’accroche aux branches (interview originale)
Quand les plantes s’acclimatent (entretien original)
L’épicerie mozabite (chronique originale)
La frugalité pour nouvelle religion ? (entretien original)
Les scouts sont de grands sportifs ! (chronique originale)
La sobriété heureuse ou comment rester sur sa soif ? (entretien original)
Les contre-performances des boissons énergisantes (interview originale)
Nutrition et activité physique : on ne joue pas tous dans la même catégorie (entretien original)
Les athlètes de l’Antiquité à nos jours : Les champions de la grande bouffe. (chronique originale)
Alimentation-santé : quand Bleu Blanc Cœur veille aux grains (interview originale)
Aquaculture ou tradition ? (chronique originale)
Un froid de canard...
Comment nourrir notre cheptel ? Une industrie qui marche sur des œufs… (article revue de presse)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr