prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
La Conversation de Midi-Pyrénées
Université des lycéens
Propos Epars
Diffusion sur Radio FMR
Les billets
Les entretiens
Les chroniques
Publications
En collaboration
Nos Sélections
Culture scientifique en Midi-Pyrénées
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
Danemark, Roumanie, Allemagne : ces supermarchés qui défient les lois 
Retour sur le scandale du Mediator
A écouter sur FMR, samedi 10 décembre 2016, de 8h00 à 9h00
Diffusion de la rencontre de Propos Epars avec la pneumologue Irène Frachon
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de presse de la Mission Agrobiosciences. 18 février 2009.
Entre les OGM et l’AFSSA, la France se remet en clause (article revue de presse)
Le Figaro, L’Express, Le Post
JPEG - 4.5 ko
© Spedona

Les OGM sont de retour ! Il y a eu d’abord la décision (polémique) de la France, en février 2008, de faire valoir une « clause de sauvegarde » afin d’interdire l’accès à son territoire de ces substances (controversées), et en particulier le maïs MON 810 fabriqué par la (très critiquée) firme Monsanto. Ensuite, la publication d’un rapport (loin de faire l’unanimité), en juin 2008, d’Yves Le Maho, membre (épinglé « anti-OGM ») de la Haute Autorité sur les OGM, qui appuyait la décision (discutée) du gouvernement. Et actuellement, l’affaire continue avec le rapport (déjà contesté) de l’AFSSA, l’Agence Française de la Sécurité Sanitaire et Alimentaire (estampillée « pro-OGM »), qui contredit l’avis (dénigré, si vous suivez) prononcé par Yves Le Maho. Or le 16 février 2009, la France devait défendre sa position (contestée) devant la Commission Européenne à Bruxelles pour conserver sa clause de sauvegarde. On le sait, les OGM sont un dossier délicat et très controversé ! Les experts de l’Union Européenne n’ont d’ailleurs pas pu trancher la question, et la clause est maintenue par défaut... Jusqu’à la prochaine réunion des 27 ministres de l’Environnement des États membres.

 

Rien de vraiment explosif n’est pourtant contenu dans le récent rapport de l’AFSSA. Il débouche sur la même conclusion, au mot près, que le rapport publié en avril 2008, à savoir : « les maïs portant l’événement de transformation MON810 et leurs produits dérivés présentent le même niveau de sécurité sanitaire que les variétés de maïs conventionnelles et que leurs produits dérivés ». Même si l’avis de l’AFSSA ne tranche pas avec ses positions antérieures, et n’apporte pas de nouveaux éléments au débat, ces conclusions « provoquent de vives réactions, aussi bien dans le champ politique que chez certains scientifiques », comme l’indique Le Figaro du 12 février. Au vu du sujet concerné, on n’en attendait pas moins.

Propos de controverse

Pour José Bové, qui signe ici son grand retour, c’est un « coup de force du lobby pro-OGM », tandis que Corine Lepage, présidente du CRII-GEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie GENétique) « qualifie les "soi-disant rapports" de l’AFSSA, comme de l’EFSA [l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments], d’"opération de manipulation" digne des "années Tchernobyl"  » lit-on dans le Figaro. Le quotidien français s’est également précipité pour recueillir les propos d’Yves Le Maho, l’auteur du rapport contesté par l’AFFSA. « Je ne suis pas arrivé à la conclusion qu’il n’y avait pas de nocivité pour la santé et l’environnement » explique-t-il, ajoutant que les OGM ne « constituent pas une science dangereuse mais une absence de science ». Dans le même journal, Arnaud Apoteker, de Greenpeace, trouve « scandaleux qu’une agence publique garde un tel rapport secret et en organise les fuites à la veille d’une décision européenne », le rapport ayant été effectivement rendu public le 11 février 2009, alors qu’il est daté du 23 janvier. Mais ce décalage temporel est également noté par Christian Demuynk, sénateur UMP, qui y voit tout autre chose ! Pour lui c’est au contraire le gouvernement qui « s’opposait depuis plusieurs semaines à la publication de cet avis ». Reste à savoir si cet écart de dix-neuf jours profite réellement à quelqu’un ? Peut-être devrait-on faire un rapport sur la question ? Les OGM semblent en tout cas définitivement appartenir à la catégorie des sujets qui fâchent.

Une délicate délibération européenne

Le gouvernement français, quelques jours avant que Jean-Louis Borloo défende la clause de sauvegarde à Bruxelles, n’a montré aucun signe de changement de cap après la publication du rapport de l’AFFSA. Dans un communiqué, relayé par L’Express du 12 février, le ministère de l’Écologie a d’ailleurs déclaré que « le fondement de la clause de sauvegarde repose sur des risques jugés sérieux pour l’environnement et non pas sur des risques sanitaires, objet de l’avis de ce jour de l’AFSSA ». C’est ainsi que le 16 février, « la France a plaidé avec succès à Bruxelles en faveur du maintien de l’interdiction de la culture de cet OGM sur le territoire national » écrit Pierre Avril pour Le Figaro. L’argumentaire français, qui a obtenu le soutien d’onze autres États membres, tenait en plusieurs points : le risque de propagation d’OGM à des champs non génétiquement modifiés via la pollinisation ; la résistance au MON 810 de deux lépidoptères responsables de la destruction du maïs ; l’existence d’effets toxiques sur les papillons monarques, les lombrics et d’autres insectes ; enfin, plus grave, la toxine BT se retrouverait dans des sédiments voisins, la propageant dans le sol et l’eau.

La Commission Européenne « devrait, "le plus vite possible", demander une nouvelle levée de la clause de sauvegarde française » précise Le Figaro. Au plus tard en mars, les ministres de l’Environnement des 27 États membres devront se pencher sur le dossier de la clause de sauvegarde française sur les OGM. Mais pas seulement : l’Autriche depuis 1999, la Hongrie depuis 2005, et la Grèce depuis 2006 qui l’appliquent aussi devraient voir leur cas examiné. Reste que, entre les rapports d’experts scientifiques qui se contredisent, et les discussions politiques... l’objet du débat n’avance pas. En revanche, et faisant suite à cette actualité, la Cour de Justice Européenne vient de rendre obligatoire la publicisation des lieux où sont disséminés des OGM à l’essai. Il faut en effet savoir que « les cultures d’essai restent autorisées dans l’Hexagone tant que les entreprises concernées veillent à limiter la dissémination des pollens vers les champs non-OGM » rappelle L’Express du 17 février. Rendez-vous donc bientôt en papeterie pour acheter une nouvelle carte de France, celle des OGM.

Revue de presse de la Mission Agrobiosciences. 18 février 2009.

Sources :

- « On ne connaît pas les effets à long terme des OGM », J.B. avec AFP et AP, Le Figaro, 12 février 2009.
- La France défend l’embargo OGM, malgré l’avis de l’Afssa, L’Express, 12 février 2009.
- Le maïs OGM, pas dangereux ! Ah bon ?, Le Post, 12 février 2009.
- OGM : la France obtient un nouveau répit à Bruxelles, Pierre Avril, 17 février 2009.
- La localisation des champs d’OGM doit être publique, dit la CJE, 17 février 2009.

Lire sur le magazine web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement) :

- OGM et Progrès en Débat, un cycle de Forums et de Points de vue transdisciplinaires pour contribuer au débat démocratique, dans le cadre des Entretiens et Publications de la Mission Agrobiosciences.
- Dépasser les fausses évidences et aider les scientifiques à s’emparer du débat, entretien réalisé par la Mission Agrobiosciences, avec Joël Gellin, généticien.
- Les OGM : De la Fourche à la Fourchette. Un échange direct entre élus, professionnels de la filière agricole et consommateurs, organisé par le Conseil Général de la Haute Garonne. Conçu et animé par la Mission Agrobiosciences.
- Entre tensions, malaises et avancées, une décision publique qui s’est construite autour des controverses, intervention de Philippe Mauguin, ancien Conseiller pour l’Agriculture et l’Alimentation auprès du Premier Ministre, dans le cadre de la 12e Université d’été de Marciac.
- Débat public : instrument de régulation démocratique de la science et de la technologie ?, intégrale du débat dans le cadre de la 7ème Université d’été de l’Innovation Rurale organisée par la Mission Agrobiosciences et la Communauté de communes Bastides et vallons du Gers, avec Dominique Desjeux (anthropologue, Sorbonne), Daniel Boy (Politologue), Georges Bories (Toxicologue et expert à l’Union européenne), Fabrice Marty (Collège de direction de l’INRA).
- Expertise : neutralité ou responsabilité ?, par Guy Paillotin, ancien président de l’INRA, dans le cadre des Cahiers du Café des Sciences et de la Société du Sicoval

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens. Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Les animaux sont dans la place. La longue histoire d’une cohabitation
Inscrivez-vous au Forum-débat
Le Bien-être animal, de la Science au Droit
Eté en Méditerranée : observez la Scamonée !

Quand les OGM en voient de toutes les couleurs


Les abeilles, on en parle beaucoup, et pour cause !
Je suis Charlie
Réduction, pour des raisons économiques et environnementales, de la dépendance de l’agriculture aux engrais et aux pesticides par Guillaume Bécard, Laboratoire de Recherche Sciences Végétales (LRSV) UMR5546 CNRS/Univ.Paul Sabatier
La légitime récompense de Jean Tirole
Portraits : regards sur l’animal et son langage
Colloque. « Des animaux et des hommes. Héritages partagés, futurs à construire » (annonce)
Vivre avec le loup ? Trois mille ans de conflits
A l’avant garde du quantified self : les biohackers
Gaz de schiste : fractures ouvertes (article revue de presse)
L’économie circulaire, une idée qui passe en boucle ? (article de revue de presse)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr