prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
"Ça ne mange pas de pain !"
Salon International de la Qualité Alimentaire (SISQA)
Publications
Les recettes de Fernand Cousteaux
En collaboration
Nos sélections
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
Danemark, Roumanie, Allemagne : ces supermarchés qui défient les lois 
Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?
Vendredi 29 et samedi 30 juillet 2016
22èmes controverses européennes de Marciac. A Marciac (Gers), au coeur du festival de jazz.
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de Presse Science et Société. Les Commentaires critiques de la Mission Agrobiosciences
Alimentation et Cancer. Le Dossier du Nouvel Observateur (1) « Comment je combats le Cancer ? », commenté par Laurence Payraste. Biologiste à l’Unité Xénobiotiques de l’INRA. 1er Octobre 2007. (Article revue de presse commentée).
(1) Dossier paru dans le Nouvel Observateur N°2238. 27 Septembre 2007.
JPEG - 3.2 ko
Copyright fcorpet.free.fr

La biologiste Laurence Payraste réagit, à la demande de la Mission Agrobiosciences, au dossier du Nouvel Observateur (N°2238. 27 Septembre 2007) consacré à la prévention du cancer, notamment par l’alimentation, et organisé autour d’un long entretien mené par la journaliste Josette Alia avec David Servan-Schreiber- à propos de son livre « Anticancer » paru chez Robert Laffont. Il raconte comment il a lui même lutté contre sa maladie et comment nous pouvons stimuler nos défenses naturelles pour résister au cancer. Concernant l’alimentation, ce professeur de psychiatrie expose plusieurs phénomènes qui, selon lui, ont un lien direct avec le cancer : le fait que notre environnement se soit chargé de produits chimiques dangereux et notamment les pesticides utilisés en agriculture en insistant sur l’atrazine qui n’a été interdit qu’en 2003 ; Sur l’alimentation, il pointe du doigt les excès en graisse, sucre, viande et aliments industriels dont les margarines « bourrées d’oméga 6 particulièrement nocifs » et le fait que les vaches soient nourries en batterie avec du maïs, du soja et du blé dépourvus des acides gras oméga 3 que l’on trouve dans « l’herbe des champs ». Conscient que les traitements et les progrès essentiels viennent et devront venir de la recherche en cancérologie, pour élaborer par exemple des médicaments capables, sans effets secondaires, de bloquer la formation des vaisseaux sanguins qui alimentent les tumeurs malignes (angiogénèse)... David Servan-Schreiber affirme qu’il existe dans la nature des plantes ayant, sur ce point, un effet bénéfique, voire comparable. Il cite ainsi le thé, qui, selon lui, augmente l’effet de la radiothérapie sur les tumeurs ; le Curcuma qui inhiberait la croissance des cancers du côlon, foie, estomac, sein, ovaire, sang ; l’acide ellagique de la framboise qui serait aussi actif que les médicaments connus pour bloquer l’angiogenèse des cellules cancéreuses. Un autre article du Nouvel Observateur (un encadré signé Ursula Gauthier, adossé à cet entretien) préconise une « alimentation anticancer » : les oméga 3, présents dans les légumes verts, l’huile de lin, le poisson pour contrôler l’inflammation et la croissance des tumeurs ; le pain multicéréales, le riz complet, le boulgour, le quinoa pour ralentir l’absorption des sucres rapides (le sucre raffiné et les farines blanches favorisant la croissance des tumeurs) et, très directement, l’article affirme que de nombreux aliments fonctionnent comme des médicaments : le thé vert, le soja, le curcuma, les champignons, les fruits rouges, les épices et les herbes qui recèleraient de « précieuses molécules anticancer". Accéder au dossier complet du Nouvel Observateur-

Le Commentaire de Laurence Payraste. Biologiste à l’Unité Xénobiotiques de l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) "Le cancer est une maladie multifactorielle et parmi les facteurs impliqués on retrouve notamment le tabac, les facteurs génétiques qui déterminent les susceptibilités de chaque personne ainsi que les facteurs environnementaux dans leur ensemble, tels que les polluants, les radiations et l’alimentation qui joueraient également un rôle important. L’alimentation est source de facteurs dits « protecteurs » (contenus dans les fruits et légumes) et des facteurs de risque (graisses, alcools, contaminants). Cependant, je mettrai des nuances dans le discours de David Servan-Schreiber, car s’il existe des données scientifiques sur le sujet, on ne peut pas conclure de façon catégorique que l’on pourrait sauver ou prévenir tous les cancers avec l’alimentation.

 

Voici ce que l’on sait. On connaît depuis des siècles les vertus de certaines plantes médicinales et on sait depuis longtemps que certains produits végétaux de notre alimentation possèdent des propriétés bénéfiques sur notre santé. Jusqu’à présent, ces propriétés étaient classées au rang des « remèdes de grand-mère » mais, aujourd’hui, les recherches ont apporté les preuves scientifiques de l’existence d’une relation entre l’alimentation et la santé et même, chez l’homme, d’une relation entre l’alimentation et le cancer. Les études épidémiologiques ont permis de mettre en évidence des différences en termes d’incidence des cancers entre pays ou régions d’un même pays. Ces différences se sont révélées très importantes puisque l’incidence des cancers pouvait être 20 à 30 fois plus élevée dans certains pays. Les études (plus de deux cents) ont donc permis de conclure que l’alimentation pouvait être considérée comme un facteur déterminant dans le développement de certains types de cancer. Plus précisément, des études de populations ont permis de conclure qu’une alimentation riche en fruits et légumes était inversement corrélée à l’incidence des cancers et que ces composés végétaux auraient un effet protecteur vis-à-vis de certains cancers. Par exemple, le risque d’apparition de tumeurs colorectales (le deuxième cancer le plus fréquent en France et dans le monde) serait associé à un apport calorique excessif, à l’obésité et à une activité physique trop faible. En revanche, il serait réduit par un régime alimentaire riche en fruits et légumes. Les relations alimentation-cancer semblent claires en ce qui concerne les cancers épithéliaux qui affectent notamment les voies digestives et respiratoires (bouche, de l’œsophage, du colon et du rectum poumon) et moins nets mais supposés pour les cancers de la prostate et du sein. Une question restait alors posée : comment les fruits et légumes peuvent aller dans le sens d’une protection accrue vis-à-vis des cancers ? Les études expérimentales réalisées en laboratoire suggèrent que ce que l’on appelle « les micro-constituants » des végétaux [c’est-à-dire tout ce qui n’est pas protéines, glucides ou lipides. C’est le cas des polyphénols (du vin, du thé des noix), des composés soufrés de l’ail, des « glucosinolates » qui donnent la fameuse odeur du choux ou de la moutarde, des anthocyanes qui donnent leur couleur aux fruits rouges ou des caroténoïdes) peuvent exercer des effets spécifiques au niveau de la cellule (mais dans une boîte de culture) en renforçant le système qui permet à la cellule de « détoxifier » les composés dangereux ou en provoquant la mort d’une cellule cancéreuse (ce qui est important lorsque l’on sait qu’une cellule cancéreuse est devenue incapable de programmer sa mort). Mais toutes ces données sont observées expérimentalement au niveau de la cellule dans une boîte de culture et non au niveau d’un organisme et encore moins chez l’homme. Ainsi, d’un point de vue nutritionnel, c’est l’ensemble des microconstituants apportés sous forme de matrice complexe, c’est-à-dire dans le fruit ou dans le légume, qui pourrait faire plus de bien que de mal !!! Il est donc important d’avoir des apports nutritionnels variés en qualité et en quantité. Cependant, il n’est pas utile d’essayer de retrouver ces bénéfices en absorbant des compléments alimentaires. Avec des doses fortes, ils peuvent même dans certains cas se révéler toxiques et, contrairement aux fruits et légumes et céréales, ils ne contribuent pas à l’équilibre de la ration en limitant la consommation excessive de certains aliments. D’autre part, bien que contrôlée, l’alimentation contribue également à l’exposition de l’homme à des facteurs de risques, comme l’alcool, les graisses et les polluants. Le consommateur est notamment exposé aux pesticides par le biais non seulement de l’eau de boisson, mais aussi au travers des aliments. Ils sont fréquemment retrouvés dans les fruits et légumes si bien que le consommateur est exposé de façon chronique à de faibles doses de pesticides en mélange. Les utilisateurs de pesticides ne sont donc pas les seuls concernés par l’exposition à ces composés. Bien que de nombreuses études aient examiné le lien entre l’exposition à ces polluants chez les agriculteurs et l’apparition de certaines pathologies (cancer), leurs résultats ne sont ni concluants ni cohérents, de sorte qu’il est difficile de préciser le rôle de ces molécules dans l’étiologie de ces pathologies. Actuellement, la question reste posée de savoir si de longues périodes d’exposition à de faibles doses voire à des traces de différents xénobiotiques présents, seuls ou sous forme de mélanges dans des matrices complexes, peuvent conduire chez l’homme à des effets indésirables. Le rôle du micro-environnement de la tumeur (le voisinage de la cellule tumorale) est un problème traité par différentes équipes de recherches au niveau national et international mais je n’ai pas de données concernant le rôle de l’alimentation sur ce microenvironnement". Par Laurence Payraste. Biologiste à l’Unité Xénobiotiques de l’Inra. 1er 0ctobre 2007

Autres interventions de Laurence Payraste dans le cadre des manifestations organisées par la Mission Agrobiosciences

Pesticides et alimentation : la santé maltraitée ?- Chronique « les pieds dans le plat » de la Mission Agrobiosciences. Chronique de Sylvie Berthier, Mission Agrobiosciences, suivie d’un entretien avec Laurence Payrastre, biologiste à l’Unité Xénobiotiques de l’Inra. Dans le cadre de l’émission « Le Plateau du J’GO » du 4 juin 2007 co-organisé par la Mission Agrobiosciences, le Restaurant le J’GO et Radio Mon Païs.

Ressources documentaires concernant « Alimentation et Santé » publiées par la Mission Agrobiosciences

Lire la Conférence débat Alimentation et prévention du cancer- par Par Denis Corpet. Directeur de l’équipe "Aliment et Cancer" de l’UMR Inra-Envt. Notre façon de manger joue un grand rôle sur le risque de cancer. Comment le sait-on ? En comparant les cancers qu’ont les gens vivant dans différentes régions du monde. Alors, que faut-il manger, ou ne pas manger ? Qu’est-ce qui favorise le cancer, ou l’empêche ? Denis Corpet fait le point sur ce que l’on sait, ce que l’on suppose et ce que l’on ignore encore. Une Intervention qui a eu lieu dans le cadre des 4èmes Rencontres de la Sisqa, mises en oeuvre par la Mission Agrobiosciences et organisées par le Conseil Régional Midi-Pyrénées.

Lire la conférence débat Alimentation et environnement : le cas des perturbateurs endocriniens- par Jean-Pierre Cravedi, directeur de recherche INRA au sein du laboratoire des xénobiotiques, expert à l’Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments. Le chercheur débute son propos en donnant une définition des perturbateurs endocriniens. « Des substances qui, interférant avec les fonctions du système hormonal, risquent d’influer négativement sur les processus de synthèse, de sécrétion, de transport, d’action ou d’élimination des hormones »...Il rend compte de l’étendue du domaine. Edité par la Mission Agrobiosciences et le Conseil National de l’alimentation.

Lire la conférence Pourra-t-on nous protéger de l’Obésité ? Avancées et limites des recherches- par Max Lafontan, directeur de recherche à l’Inserm. Unité de recherche sur les obésités. L’auteur nous montre toute la difficulté de combattre cette maladie des sociétés d’abondance et de sédentarité. Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire la conférence L’Orthorexie, une névrose culturelle ?- par Patrick Denoux, Maitre de conférence en « Psychologie Interculturelle. Université du Mirail. Le chercheur nous montre comment, affolés par l’effondrement des pratiques alimentaires traditionnelles, beaucoup ont cherché un abri dans l’orthorexie - l’addiction à la nourriture saine-, et comment les malaises psychologiques et leurs expressions sociales se concentrent actuellement sur l’acte de se nourrir, comme une réponse identitaire au non-sens de la consommation. Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences et le Conseil National de l’Alimentation.

Pesticides, plastifiants et polluants environnementaux : une menace pour l’homme ?Le cas des perturbateurs endocriniens- Chronique « Les pieds dans le plat » conduite par Sylvie Berthier, Mission Agrobiosciences avec Daniel Zalko. Biologiste au Département Alimentation Humaine de l’INRA. Dans le cadre du Plateau du J’GO du 5 Février 2007- co-organisé par la Mission Agrobiosciences, le Restaurant le J’GO et Radio Mon Païs.

Lire l’article La toxicologie alimentaire : un métier à risque(s) ? - Par Georges Bories. Toxicologue. Président des Comités scientifiques de l’alimentation animale à la Commission Européenne et à l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments . L’analyse de Georges Bories sur la perception du risque alimentaire, le principe de précaution et leurs interactions avec les travaux de la recherche toxicologique, bousculés, voire malmenés dès lors qu’il s’agit de les interpréter...

Lire les actes de la manifestation "Aux Bons Soins de l’Alimentation" organisée par le Conseil National de l’Alimentation et la Mission Agrobiosciences.LIRE les actes complets de la séance AUX BONS SOINS DE L’ALIMENTATION- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences et le Conseil National de l’Alimentation.

Ressources documentaires autour de nos comportements et nos peurs alimentaires

Lire la Conférence débat Risques sanitaires et alimentaires et lanceurs d’alerte- Par Didier Torny, sociologue à l’EHESS. Comment créer entre l’administration, les professionnels, les experts et les citoyens, un mode de circulation des inquiétudes et des alertes, qui ne fasse pas immédiatement place à des qualifications de type psychologiques ou psychiatriques ? Edité par la Mission Agrobiosciences et le Café des Sciences et de la Société du Sicoval

Quand la vache folle fait le grand écart : autopsie une crise par Philippe Baralon- Chronique « Grain de Sel » conduite par Jean-Marie Guilloux, Mission Agrobiosciences. Entretien avec Philippe Baralon responsable du cabinet Phylum, spécialiste en stratégie des filières agroalimentaires. Dans le cadre du Plateau du J’GO du 5 février 2007- co-organisé par la Mission Agrobiosciences, le Restaurant le J’GO et Radio Mon Païs.

Lire le Débat Sécurité alimentaire et santé : un progrès ou un retour vers l’hygiénisme ? -. Introduit par Georges Bories. Toxicologue. Président des Comités scientifiques de l’alimentation animale à la Commission Européenne et à l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments. La sensibilité souvent exacerbée à l’égard des dangers sanitaires sont certes la conséquence de récentes crises, mais aussi des avancées en matière d’évaluation et de détection des risques. Au-delà d’une demande légitime de la part de société, l’invasion des produits bactéricides, l’obsession de la santé et de la sécurité sanitaire et autres phénomènes actuels ne signalent-ils pas une tendance à l’hygiénisme ? Retour sur cette notion, apparue historiquement au 19ème siècle, et qui a envahi à l’époque l’ensemble du « corps » social. Les conditions sont-elles réunies pour que se réaffirme cette notion ? Quels en sont les signes, les paradoxes et les conséquences, y compris socio-économiques et politiques ? Edité par la Mission Agrobiosciences et la Maison Midi-Pyrénées.

Alimentation : "Trop gros, trop maigres ? Décoder ces normes qui nous (top) modèlent !"-. Chronique "Grain de Sel" de la Mission Agrobiosciences. Conduit par Valérie Péan avec Patrick Denoux. Maître de Conférence en Psychologie Interculturelle, Université Toulouse-Le Mirail. Dans le cadre du Plateau du J’GO du 23 Avril 2007- co-organisé par la Mission Agrobiosciences, le Restaurant le J’GO et Radio Mon Païs.

Le Vin. Entre hygiénisme et snobisme, l’ivresse oubliée- Chroniques « Les Pieds dans le Plat » conduite par Jean-Marie Guilloux, Mission Agrobiosciences, suivie de deux entretiens avec Christian Escaffre, psychiatre et alcoologue et Jean-Pierre Rozon, oenologue (Inra). Dans le cadre du Plateau du J’GO du 8 Janvier 2007- co-organisé par la Mission Agrobiosciences, le Restaurant le J’GO et Radio Mon Païs.

Lire la Conférence débat « Quand les crises alimentaires réveillent les utopies » - Par le sociologue Claude Fischler (Cnrs-Ehess). Que signifient pour nous les crises alimentaires ? Quelles sont les inquiétudes qui nous saisissent ? On nous dit souvent qu’elles sont rationnelles ou irrationnelles. Peut-on formuler des jugements là-dessus ? De quelles données précises ou empiriques, de quelles études sur la perception de l’alimentation en général, et du danger en matière d’alimentation disposent-on ? Le chercheur a exploré nos représentations et nos peurs de mangeurs et les facteurs anxiogènes de l’alimentation par le biais du principe d’incorporation « Je suis ce que je mange ». Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences et l’Université d’été de l’innovation rurale de Marciac.

Lire la conférence débat « Les dualités de l’alimentation comtemporaine- par Jean-Pierre Poulain maître de conférences à l’Université Toulouse-Le-Mirail et auteur de nombreux ouvrages sur l’alimentation. "Que fait un sociologue dans l’alimentation ?" C’est sur ces mots un brin provocateurs que ce chercheur ouvrait son propos. Une provocation pas si inutile, tant il est nécessaire de rappeler la dimension culturelle des comportements alimentaires, enserrée entre les contraintes biologiques et environnementales. Un espace suffisant pour qu’émergent ambivalences et tiraillements. Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences et le Café des Sciences et de la Société du Sicoval.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société- Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : OGM et Progrès en Débat » - Des Points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal- Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Au cours de forums, de tables rondes, d’entretiens et de restitutions de colloques, la Mission Agrobiosciences cherche, au-delà du décryptage du terme bien-être animal, sujet à controverse, à déceler les enjeux et les nouvelles relations qui lient l’homme et l’animal et à en mesurer les conséquences pour le devenir de l’élevage, de l’alimentation et de la recherche médicale. Un débat complexe mêlant des notions de souffrance et de plaisir, d’éthique, de statut de l’animal, de modèles alimentaires...

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, la Mission Agrobiosciences a participé à plusieurs manifestations (et a organisé des débats) sur le thème des bioénergies et de ses enjeux pour le futur de l’agriculture. Le magazine Web « Agrobiosciences » permet d’accéder à leurs contenus et de disposer d’éléments d’éclairage sur les possibilités, les limites, les solutions alternatives. L’ensemble réunit les analyses d’acteurs des filières industrielles et agricoles ainsi que des chercheurs tant dans le domaine de l’économie que de la chimie. (Septembre 2006)

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux Pour mieux comprendre les enjeux locaux et mondiaux et les turbulences qui agitent les acteurs de l’eau Au cours de forums, de tables rondes et de conférences, de revues de presse et de sélections d’ouvrages, la Mission Agrobiosciences cherche à décrypter les enjeux mondiaux et locaux qui agitent le monde de l’eau : de la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide.

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Des conférences-débats, articles et chroniques. Ces publications « Histoire de... » de la Mission Agrobiosciences concernent la science, l’agriculture, l’alimentation et leurs rapports avec la société. Des regards sur l’histoire, pour mieux saisir les objets dont on parle et l’origine technique et humaine des « produits » contemporains. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Sciences-Société-Décision Publique- Une « expérience pilote » d’échanges transdisciplinaires pour éclairer les enjeux, mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages en « Science et Société », instruire les débats en cours, clarifier des enjeux scientifiques et sociétaux des avancées de la recherche, participer à l’éclairage de la décision publique et proposer des réflexions et des objets de recherche à la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens- Des conférences de scientifiques de haut niveau et des débats avec les lycéens exprimées dans le cadre « L’Université des Lycéens » une expérience pilote pour lutter contre la désaffection des jeunes pour les carrières scientifiques. Ces publications constituent un outil pédagogique « vivant » qui favorise une lecture agréable et une approche « culturelle » de la complexité de la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES-

 

 

Dans cette rubrique

Danemark, Roumanie, Allemagne : ces supermarchés qui défient les lois
Cuisine et détention. "Cosa mangiare ?" (Qu’est-ce qu’on mange ?)
Consommation de viande en Inde : les « vacheries » des nationalistes (article revue de presse)
Salades, pesticides & Bisphénol A. Les éléments perturbateurs (article revue de presse)
Ingénieur de spécialisation "Innovations dans les Systèmes Alimentaires et Agroalimentaires du Monde" ou Mastère spécialisé "Innovations et Politiques pour une alimentation durable"
Les mercredis du Pavillon de la France - Exposition universelle de Milan
L’alimentation dans les maisons de retraite : Buffet froid…
Contaminants chimiques dans les aliments : quels effets à long terme ?
Glaner, est-ce voler ?
Diversité des systèmes alimentaires et changements globaux (annonce)
Levée des restrictions alimentaires en provenance du Japon : silence radio ?
Comment mangent les familles contemporaines ?
Capitalisme et surconsommation : l’organisation d’une faim déstructurée
Pourquoi cette peur au ventre ? Nouvelles obsessions alimentaires (Sélection d’ouvrage)
Etiquetage de la viande. L’origine pour seul cheval de bataille ? (article revue de presse)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr