prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
La Conversation de Midi-Pyrénées
Université des lycéens
Propos Epars
Diffusion sur Radio FMR
Les billets
Les entretiens
Les chroniques
Publications
En collaboration
Nos Sélections
Culture scientifique en Midi-Pyrénées
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
Danemark, Roumanie, Allemagne : ces supermarchés qui défient les lois 
Diffusion sur FMR (89.1) et par le Web, le samedi 4 juin 2016 de 8h à 9h 30
Science, éthique, économie, bien-être animal... Ferme chinoise des 1 million de vaches clonées : pourquoi c’est du bidon ?
Un entretien avec Jean-Paul Renard (biologiste) et Vincent Grégoire-Delory (éthicien)
en savoir+
Elevage, Europe, représentation syndicale et politique, éducation, recherche… Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?
Appel à contributions ouvert jusqu’au lundi 18 juillet 2016
Dans le cadre des 22èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?
Vendredi 29 et samedi 30 juillet 2016
22èmes controverses européennes de Marciac. A Marciac (Gers), au coeur du festival de jazz.
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences
La vache folle aurait été infectée en mangeant des cadavres humains
2 septembre 2004, Libération, AFP, Reuters et AP
JPEG - 2.1 ko
Copyright www.jeux france.com

Deux chercheurs britanniques émettent une nouvelle hypothèse sur les causes de l’apparition de la maladie dite de "la vache folle" dans la revue médicale The Lancet : des restes humains provenant de cadavres hindous auraient été mélangés aux farines animales. Le professeur Alan Colchester, de l’Université du Kent en Angleterre, et sa fille Nancy, de l’université d’Edimbourg, expliquent qu’un grand nombre de dépouilles humaines et de carcasses d’animaux sont jetées dans les grands cours d’eau en Inde, conformément à une coutume hindoue, résume une dépêche de l’agence Reuters, qui cite le professeur : « nous prenons en compte le risque considérable du mélange de restes humains avec les carcasses d’animaux qui sont recueillis. Ces carcasses sont traitées sur place et exportées pour partie. En dix ans, plus de 330.000 tonnes provenant de ces régions ont été importées en Grande-Bretagne ». Cette théorie « renverse en quelque sorte l’ordre chronologique de l’infection », souligne une dépêche de l’AFP,

 

puisque « ce sont des humains qui ont infecté des vaches, et non l’inverse ». L’hypothèse est qualifiée d’« audacieuse » par l’agence Associated Press. « Des chercheurs indiens en neurologie de l’Institut national de santé mentale et de neurosciences de Bangalore (Inde) ont reconnu que cette hypothèse méritait d’être examinée mais ont appelé à la prudence », explique la journaliste Emma Ross, de l’AP. L’AFP signale pour sa part que The Lancet publie également les critiques de deux neurologistes indiens, Susarla Shanka et P. Satishchandra, contre cette thèse. Selon Libération, qui publie l’information en bref, « ces travaux devraient provoquer une solide controverse ». (Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences. 2 septembre 2004, Libération, AFP, Reuters et AP)

L’article est consultable sur le site du Lancet (en anglais, sur abonnement)-

Lire les nombreux articles et publications sur le thème "Vache Folle et crises alimentaires"- édités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- du Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

 

 

Dans cette rubrique

Inscrivez-vous au Forum-débat
Le Bien-être animal, de la Science au Droit
Eté en Méditerranée : observez la Scamonée !

Quand les OGM en voient de toutes les couleurs


Les abeilles, on en parle beaucoup, et pour cause !
Je suis Charlie
Réduction, pour des raisons économiques et environnementales, de la dépendance de l’agriculture aux engrais et aux pesticides par Guillaume Bécard, Laboratoire de Recherche Sciences Végétales (LRSV) UMR5546 CNRS/Univ.Paul Sabatier
La légitime récompense de Jean Tirole
Portraits : regards sur l’animal et son langage
Colloque. « Des animaux et des hommes. Héritages partagés, futurs à construire » (annonce)
Vivre avec le loup ? Trois mille ans de conflits
A l’avant garde du quantified self : les biohackers
Gaz de schiste : fractures ouvertes (article revue de presse)
L’économie circulaire, une idée qui passe en boucle ? (article de revue de presse)
Bon vent à Anny Cazenave...

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr