07/10/2014
Propos épars le mercredi 22 octobre 2014 à la librairie Ombres Blanches à 18H00
Nature du document: Annonces

Rencontre avec Bruno Parmentier autour de son essai Faim zéro : en finir avec la faim dans le monde (La Découverte, 2014). Avec la participation de Marion Desquilbet, chercheur en économie associé, Gremaq & Inra ; TSE.

Copyright www.editionladecouverte.fr

En 2000, les Nations unies établissaient les « objectifs du millénaire » visant à réduire drastiquement le nombre d’affamés dans le monde en quinze ans. Mais, en 2015, on comptera autant de personnes qui ont faim qu’en 2000 et qu’en... 1900, soit 850 millions. Toutes les dix secondes, un enfant continue à en mourir. Cette situation se paye au prix fort : insécurité, guerres, piraterie, terrorisme, émigration sauvage, épidémies. La faim tue bien plus que les guerres... Pourquoi, alors qu’on a réussi en un siècle à nourrir 5 milliards de personnes supplémentaires, ne peut-on l’éradiquer ? Cette question et bien d’autres encore seront abordées le mercredi 22 octobre 2014 à partir de 18H00 à la Librairie Ombres Blanches en présence de Bruno Parmentier, économiste, autour de son dernier ouvrage : "Faim zéro : en finir avec la faim dans le monde" (La Découverte, 2014). Avec la participation de Marion Desquilbet, économiste. Une collaboration entre la Librairie Ombres Blanches et la Mission Agrobiosciences.

Aujourd’hui, la faim n’est plus seulement fille de l’ignorance ou des incidents climatiques, mais principalement de la cupidité, de l’incurie et de l’indifférence. C’est ce que montre Bruno Parmentier dans ce livre argumenté et pédagogique : il s’agit d’un phénomène politique, et son élimination relève donc de l’action politique. Certains pays remportent
ainsi des victoires, tels la Chine, le Vietnam ou le Brésil, avec son programme « Faim zéro », alors que d’autres stagnent, comme l’Inde, ou reculent, comme la plupart des pays d’Afrique subsaharienne.

Malgré le réchauffement de la planète et l’augmentation de la population, malgré l’accaparement des terres ou la production d’agrocarburants au détriment des aliments, les solutions existent pour que tous mangent à leur faim, dès lors que les États se décident à agir :
« renutrition » d’enfants en danger de mort ; encouragement des techniques de production agricole agroécologiques, y compris dans la petite agriculture familiale ; soutien ciblé au revenu des mères de famille fragilisées ; promotion de nouvelles alliances financières public-privé, etc.

On peut y arriver, explique ce livre optimiste, si les citoyens, leurs organisations et leurs gouvernements reconnaissent la faim comme le principal problème que doit affronter l’humanité.
Présentation de l’éditeur.

Bruno Parmentier est ingénieur des mines et économiste. Après une carrière dans la presse et l’édition, il a en particulier dirigé pendant dix ans le Groupe École supérieure d’agriculture d’Angers. Consultant et conférencier sur les problèmes agricoles et alimentaires, il est l’auteur de « Nourrir l’humanité »
(La Découverte, 2007) et de
« Manger tous et bien » (Le Seuil 2011). Il est également administrateur d’Action contre la faim, de la Fondation pour l’enfance, du PACT et de l’Association pour une agriculture écologiquement intensive.

Le mercredi 22 octobre 2014 à 18h00 à la Librairie Ombres Blanches,
3, rue Mirepoix, 31000 Toulouse.
Entrée libre et gratuite

Renseignements : Jacques Rochefort, Mission Agrobiosciences.

Au sommaire
- Préface d’Olivier de Schutter, rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation du Conseil des droits de l’homme à l’Organisation des Nations unies
- Introduction : La faim est politique, son éradication aussi

  • La faim est pour l’essentiel une construction humaine
  • La nécessité d’une approche globale
  • 1- La faim, état des lieux
  • Les effets de la faim
  • Une typologie des famines « modernes »
  • Combien de personnes ont faim aujourd’hui
  • Quel que soit le nombre de Terriens, 850 millions
    d’entre eux ont toujours faim
  • Qui sont les victimes de la faim ?
  • Géographie de la faim
  • Chine et Inde, des évolutions très différentes
  • L’avenir de la faim est en Afrique subsaharienne
  • 2- La surpopulation et le réchauffement climatique vont-ils aggraver la faim ?
  • Quels rapports entre « surpeuplement » et faim ?
  • Les enseignements de l’expérience chinoise
  • La situation alimentaire des pays les plus peuplés à l’avenir
  • Où est la vraie surpopulation, au « Nord » ou au « Sud » ?
  • Réchauffement climatique : un impact direct sur la faim dans le monde
  • L’aggravation des dégâts causés par les cyclones
  • La fonte des glaciers, l’élévation du niveau de la mer et les sècheresses
  • Les déserts s’étendent, les nappes phréatiques se tarissent
  • Nouveaux risques sanitaires et baisse des rendements des céréales au Sud
  • 3- Les défis politiques de la faim
  • Pas d’État, assiette vide
  • Les pays pétroliers et miniers sont souvent des pays de la faim
  • Les guerres répandent la faim
  • La mondialisation n’empêche aucunement la faim
  • Les producteurs de produits tropicaux acculés par les grandes firmes de négoce
  • Les multinationales s’accommodent parfaitement de la faim, quand elles ne la provoquent pas
  • 4- Faudra-t-il produire plus pour nourrir 10 milliards d’humains en 2050 ?
  • Le défi, surmontable, de l’enjeu démographique
  • Le défi, plus redoutable, de la surconsommation de viande
  • Peut-on accélérer la transition alimentaire ?
  • Peut-on gâcher moins ?
  • Des terres pour manger, ou pour faire rouler les voitures
  • 5- La révolution verte et les OGM pourront-ils relever le défi de nourrir tout le monde ?
  • La spectaculaire croissance de la production agricole mondiale
  • La révolution verte, un miracle… seulement pour quelques pays et quelques décennies
  • La raréfaction des ressources naturelles menace l’agriculture intensive
  • Les OGM pourront-ils prendre le relais de la révolution verte ?
  • Les limites des premiers OGM
  • OGM induisent toute une organisation de l’agriculture mondiale
  • Demain, quels OGM ?
  • 6- La révolution verte et les OGM pourront-ils relever le défi de nourrir tout le monde ?
  • La spectaculaire croissance de la production agricole mondiale
  • La révolution verte, un miracle… seulement pour quelques pays et quelques décennies
  • La raréfaction des ressources naturelles menace l’agriculture intensive
  • Les OGM pourront-ils prendre le relais de la révolution verte ?
  • Les limites des premiers OGM
  • OGM induisent toute une organisation de l’agriculture mondiale
  • Demain, quels OGM ?
  • 7- Quelles politiques pour produire partout ?
  • Les conditions de la réussite agricole
  • Grandes ou petites exploitations agricoles
  • S’occuper du social et de l’éducatif avant de diffuser des techniques
  • Un impératif, concilier tradition et modernité
  • Le problème nouveau de l’accaparement des terres agricoles
  • Un risque majeur pour les paysans du Sud
  • 8- L’alimentation peut-elle vraiment devenir un droit de l’homme ?
  • La difficile mise en œuvre du droit à l’alimentation
  • Lutter contre la faim avec les armes du droit, de la théorie à la pratique
  • La politique « Faim zéro », pionnière du Brésil… fait (presque) école au Mexique et en Inde
  • Sécurité et insécurité alimentaire
  • 9- Quelles politiques pour pouvoir manger partout, à la ville comme à la campagne ?
  • Maintenir des campagnes vivantes et productives autour des villes
  • Installer davantage d’agriculture en ville
  • Les recommandations de la FAO pour le développement de l’horticulture urbaine en Afrique
  • Créer des systèmes de distribution alimentaire et de stockage pour les plus démunis
  • Manger tous à la campagne
  • 10- Intervenir en urgence
  • Les catastrophes naturelles
  • Le devoir d’ingérence
  • Les techniques de renutrition
  • 11- Les acteurs sur le terrain
  • Les organisations des Nations-Unies
  • Les organisations non gouvernementales
  • La Croix rouge et le Croissant rouge
  • Les donateurs publics et privés
  • Combien ça coûte ?

    QUELLES PISTES POUR EN SORTIR ? Sur le site de la Mission Agrobiosciences

  • Alimentation des plus pauvres : l’insoutenable légèreté de l’aide ? Avec Yves Martin-Prével, docteur en médecine, épidémiologiste, chercheur à l’IRD, Unité Nutripass (prévention des malnutritions et des pathologies associées).
  • Nourrir l’humanité, refaire le monde. Pour visionner l’intégralité de cette journée de conférences, organisée par la Mission Agrobiosciences et la librairie Etudes Mirail, sur le site de Canal-U. Mars 2010. Et accéder à la relecture de la journée par Jean-Claude Flamant
  • Agriculture et territoires ruraux : quelle politique agricole et européenne voulons-nous ? Les Actes (PDF) de la 13ème Université d’Eté de l’Innovation Rurale de Marciac. Avec les contributions de Guy Paillotin, Jan Mülder et Csaba Sandor Tabajdi (députés européens), Lucien Bourgeois, Michel Griffon....
  • Crise économique et sécurité alimentaire : les politiques agricoles ont-elles encore un avenir ?. Lucien Bourgeois, économiste, membre de l’Académie d’Agriculture. Dans le cadre des Controverses de Marciac, août 2009.
  • La politique agricole commune à l’horizon 2012 : huit pistes de réflexion pour faire face aux nouveaux enjeux. Par Tomas Garcia Azcarate, chef d’unité à la Direction générale « Agriculture et développement rural » de la Commission européenne, dans le cadre des Controverses de Marciac L’Europe et le Monde. De crises en déprises... l’alimentation à couteaux tirés. Août 2009.
  • Quel futur alimentaire pour l’humanité au-delà du modèle agro-industriel contemporain ? Un essai de prospective à l’horizon 2050. L’intervention enrichie et complétée de Jean-Louis Rastoin, ingénieur agronome et économiste, dans le cadre des Controverses de Marciac.
  • Lutte contre la faim en Afrique : vers une révolution brune ? Meridian Institute (Des Moines Register, Associated Press), The Worl Food Prize, Communication pour l’éducation et le développement
  • « La souveraineté alimentaire sous le régime de nouveaux scénarios ». Les Actes (cahier de 32 pages) de la table ronde avec Martine Padilla, Directrice de recherches en économie alimentaire (IAMM), Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique (Univ. Paris Dauphine), Michel Merlet, directeur d’Agter. Dans le cadre de l’unité d’enseignement « Initiation au développement durable », de l’INP-Ensat.


ticle3836]

En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top