Accueil > Archives > vendredi 8 octobre 2004, L’Express (Maurice)

vendredi 8 octobre 2004, L’Express (Maurice)

vendredi 8 octobre 2004

Maurice au régime sans sucre ? Un article de l’Express s’inquiète du rôle de la publicité dans l’obésité des enfants. Si le sujet a déjà été abondamment commenté, l’originalité vient de ce qu’il s’agit de l’Express... de l’île Maurice. Si aucune étude ne permet d’évaluer la situation à Maurice, ceux en contact régulier avec les enfants, enseignants, infirmiers, médecins, observent qu’il y a de plus en plus d’enfants obèses chez nous, affirme l’article, qui vise particulièrement l’effet des publicités sur les enfants. C’est notamment le cas d’une sucette qui se vend en affirmant contenir "0% de matières grasses". Il faut retourner le paquet et se munir d’une loupe pour lire qu’elles n’en contiennent pas moins de 82 % de sucre, s’indigne l’article. « Si l’on n’avait pas le sucre, on serait incapable de vendre les matières grasses », affirme pour sa part un responsable de l’IOTF, une organisation de lutte contre l’obésité. Il est cité dans une dépêche AFP relatant une rencontre à Oslo d’experts mondiaux de la santé. Ces experts partent en croisade contre l’industrie du sucre, accusée de dissimuler les risques que les hydrates de carbone font peser sur l’homme, pas seulement en Occident mais partout sur la planète, explique l’AFP. Cette dépêche n’a pas été reprise par l’Express de Maurice, qui préfère suivre les négociations à Bruxelles sur la baisse du prix du sucre. L’économie de l’île est en effet très dépendante de la production de sucre de canne. La récolte 2004 sera inférieure à 590.000 tonnes.


Voir en ligne : L’IOTF mène campagne dans les îles du Pacifique contre l’obésité, signe traditionnel de prospérité

Top