Accueil > Archives > Libération, 26 juin 2003

Libération, 26 juin 2003

jeudi 26 juin 2003

Défense et illustration de la PAC. Edgard Pisani, ancien ministre et Lucien Bourgeois, économiste expliquent dans la tribune "Rebonds" que la fin de la politique agricole commune mettrait l’Europe en danger. "Détruire la PAC, la désarticuler en la ramenant à une prime à l’hectare, prétendre partager son budget plafonné avec les nouveaux pays membres chez lesquels l’agriculture doit encore se moderniser, ainsi les trahir ; dans cette même logique, se refuser à envisager une harmonisation fiscale, des actions communes concernant la protection sociale, l’éducation et la recherche ; jouer la comédie d’une politique extérieure européenne, annoncer, sans en prendre les moyens, la création d’une force d’intervention pour la paix, se livrer à une réforme dérisoire des institutions... Tout cela révèle le même mal : l’incapacité à se vouloir et à se rendre capable d’exister en tant que puissance autonome et civilisation originale.
L’abandon de la politique agricole commune européenne annonce, inéluctablement et tout en même temps car il y a entre eux des liens essentiels : la fin de la sécurité alimentaire européenne, l’abandon d’une culture qui a façonné les paysages, le déclin d’une Union passant d’une réalité politique en construction à un espace marchand, le silence pathétique de l’Europe dans les grands débats du monde. Aujourd’hui plus que jamais, démanteler la politique agricole, c’est rendre impossible l’accomplissement de l’Europe."


Voir en ligne : PAC : le dossier d’Agrisalon.com

Top