Accueil > Archives > Libération, 25 juillet 2003

Libération, 25 juillet 2003

vendredi 25 juillet 2003

OGM et biodiversité. Jean-Pierre Princen, Président-directeur général de Monsanto France, à l’occasion d’une polémique sur les risques de détournement de biotechnologies à des fins militaires et stratégiques à précisé : "Concernant le thème « OGM et biodiversité », les auteurs de l’article affirment que la « bio-invasion est reconnue par les naturalistes comme une des principales menaces pour la biodiversité ». Cette affirmation est notamment démentie par les récents travaux du professeur Klaus Ammann, directeur du jardin botanique de l’université de Berne (Suisse).
Les principaux enseignements de cette étude, qui porte sur l’impact des cultures génétiquement modifiées sur la biodiversité, sont les suivants : la perte de biodiversité est une réalité dans beaucoup de régions du monde et émerge comme un sujet principal de préoccupation pour le développement durable ; les nouvelles technologies, comme les cultures génétiquement modifiées, avec des caractéristiques telles que la tolérance aux herbicides ou la résistance aux insectes, ont démontré leur potentiel pour augmenter la productivité tout en réduisant l’utilisation de produits phytosanitaires. En plus, elles encouragent le développement de pratiques de conservation des sols, comme la réduction des labours ; les cultures génétiquement modifiées peuvent contribuer à augmenter les rendements et à diminuer leur variabilité, ce qui réduit la nécessité de consacrer de nouvelles terres à la production agricole ; la création de systèmes agricoles avec un impact minimal sur la biodiversité exigera l’utilisation de toutes les technologies disponibles en encourageant simultanément des pratiques agronomiques appropriées."


Voir en ligne : Consulter l’espace média de Monsanto France

Top