Accueil > Archives > Le Monde, 9 juillet 2003

Le Monde, 9 juillet 2003

vendredi 11 juillet 2003

De la difficulté à dépister la trace d’OGM alimentaires. La levée du moratoire vis à vis des organismes génétiquement modifiés renvoie à des mesures de précaution concernant la traçabilité des OGM et l’identification de leur présence dans les produits d’origine végétale qui se situent dans les chaînes alimentaires humaines et animales. Tout celà dans un souci de transparence dans un domaine sensible et qui permette de garantir le libre choix des consommateurs. Pourtant une question se pose : les dispositions législatives ont commencé à être prises avant même que l’on dispose des outils de diagnostic nécessaires.
L’ensemble du dispositif de la recherche repose sur des techniques d’extraction d’ADN des produits alimentaires. Or, aujourd’hui ce problème est loin d’être résolu. Pour des produits comme le sucre ou les huiles, les procédés rendent impossible ou presque la distinction entre une origine végétale naturelle ou non. En outre, il faut pouvoir disposer d’une quantité suffisante d’ADN. Les spécialistes arriveront-ils à résoudre ce défi ?


Voir en ligne : Lire l’avis de l’Afssa sur la consommation de produits alimentaires composés d’OGM

Top