Accueil > Archives > Le Monde, 8 mars 2007

Le Monde, 8 mars 2007

jeudi 8 mars 2007

Chaud devant !

"Changements climatiques et agriculture : questions à la recherche". Sous ce titre générique, le colloque organisé par l’Inra, le 6 mars dernier, à l’occasion du Salon de l’Agriculture, a exploré, dans le détail, les conséquences du réchauffement de la planète et de la fréquence grandissante d’événements climatiques extrêmes sur les cultures et la faune. Le fait nouveau : la recherche, elle aussi, doit accélérer. Plus question d’envisager à pas comptés des impacts à l’horizon 2050 : c’est dès à présent qu’il faut travailler à l’adaptation des pratiques et des choix culturaux. Déjà, les récoltes n’obéissent plus tout à fait aux mêmes calendriers qu’il y a quelques années. De même, certaines cultures ont tendance à migrer, tel le maïs gagnant la Lorraine. A moyen terme, c’est tout un paysage qui se trouve modifié, comme ces forêts en extension grâce à l’augmentation de CO2, mais aussi la composition des aliments animaux et humains : alors que l’herbe verrait sa teneur en protéines chuter, le vin, lui, se trouvera en revanche plus fortement alcoolisé, via des raisins plus sucrés. Et Le Monde de conclure : "Pour la Présidente de l’Inra, Marion Guillou, le défi pour la recherche publique est de taille : Nous devons proposer de nouveaux modèles de production, pour une agriculture écologique et intensive." En clair, une réorientation de l’agronomie qui donne un nouveau sens au mot intensification.

Accéder à l’article du Monde :
www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36...

Top