Accueil > Archives > Le Monde, 5 juillet 2003

Le Monde, 5 juillet 2003

mercredi 9 juillet 2003

OGM : les atouts du Vieux Continent. Un constat : le processus planétaire et irréversible de banalisation des végétaux génétiquement modifiés progresse à grands pas. Ainsi, les termes du débat sur les OGM ne se réduisent plus à une équation moléculaire et à des préoccupations sanitaires. Dans cette évolution, l’UE à une carte essentielle à jouer : elle peut mettre en place au nom de la science oeuvrant au bénéfice de la santé, un dispositif d’étude et de veille que personne n’a mis en oeuvre à ce jour.
Après les séïsmes sanitaires et alimentaires que vient de vivre l’Europe, l’Union peut bâtir un système de référence dans lequel la question des OGM ne renverra ni à un refus irrationnel ni à une acceptation sous la contrainte.
A ce jour quarante cinq laboratoires ont décidé de se fédérer dans le but d’oeuvrer de manière coordonnée en matière de biosurveillance, traçabilité et répression des fraudes. Par contre la volonté de l’UE de réduire les contrôles sanitaires des pays membres au motif de la libre circulation des marchandises risque de contrecarrer les bonnes intentions. Les choses ne font que commencer.


Voir en ligne : Le site de InfOGM, veille citoyenne sur les OGM

Top