Accueil > Archives > Le Monde, 27 juin 2003

Le Monde, 27 juin 2003

lundi 30 juin 2003

OGM : José Bové, la démocratie et le débat entre scientifiques. Martin Hirsch, maître de requêtes au Conseil d’Etat, directeur général de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), présidant D’Emmaüs France et Claude Huriet, ancien sénateur, auteur de la loi dite "de sécurité sanitaire" du 1er juillet 1998, cosignent un article qui porte le débat sur la présence fortuite ou des contaminations accidentelles des champs d’OGM aux champs de culture classique. Sur l’action de José Bové les auteurs insistent sur un fait :"C’est au nom de la démocratie que doivent être assurés la liberté de la recherche et la liberté d’expression des chercheurs. S’attaquer à des travaux de recherche est en soi un acte attentatoire à ces libertés. Sur ce point le doute n’est pas permis, et même la liberté syndicale doit être respectueuse de la liberté de la recherche."
Rappelant l’évolution et les étapes de la démarche des scientifiques dans la discussion autour des OGM, les auteurs posent la question : "que se passe-t-il quand légalité et légitimité ne coïncident plus ? " Martin Hirsch et Claude Huriet concluent : "Ainsi un agissement dans l’absolu condamnable sans réserve -l’atteinte à la liberté de la recherche- pourrait-il déclencher l’ouverture d’un débat démocratique concernant le libre choix du consommateur vis-à-vis des OGM, qui, jusqu’à présent, n’a pas donné lieu à un vote clair du Parlement. Il pourrait s’appuyer sur les travaux d’expertise les plus récents. A quelque mois de la fin du programme d’un moratoire européen, et au moment de l’inscription du principe de précaution dans notre Constitution, ce n’est pas forcément absurde... ni, pour le coup, illégitime."


Voir en ligne : Proposition de loi de sécurité sanitaire

Top