Accueil > Archives > Le Monde, 26 mai 2003

Le Monde, 26 mai 2003

lundi 2 juin 2003

OGM : toujours des questions. La législation sur l’étiquetage des OGM et leur traçabilité est en train d’être adoptée. L’industrie agro-alimentaire devra signaler la présence d’OGM dans l’alimentation humaine et animale. La Confédération des industriels agro-alimentaires craint que "la législation nous impose un système de traçabilité qui va produire des tonnes de paperasse et générer des risques de fraudes." Par ailleurs, le gouvernement américain soutient que l’opposition aux OGM n’a pas de fondement scientifique. En France, le rapport de l’Académie des sciences, rendu en décembre 2002, a été critiqué au motif qu’il n’était composé que de partisans des OGM. Ailleurs, des avis différents circulent. Dans le domaine de la santé, l’étude de la question sur la capacité des OGM a déclencher des allergies demeure d’actualité. Dans le domaine de l’environnement, le problème posé par la transmission de gènes à d’autres plantes demande de définir une distance entre les champs transgéniques et les autres. C’est la distance qui fait débat. Enfin, les structures agricoles pourraient être perturbées par l’entrée des OGM dans le sens où il n’y a pas d’OGM sans brevet.


Voir en ligne : Alimentation et OGM

Top