Accueil > Archives > Le Figaro, 10 juin 2003

Le Figaro, 10 juin 2003

mardi 10 juin 2003

Les nouveaux dangers de l’eau. Claude Danglot, du Laboratoire des eaux de Paris, s’inquiète de la manière dont les eaux en bouteille ou du robinet contribuent à la propagation rapide des résistances aux antibiotiques chez les microbes. Selon Marc Laimé auteur du "Dossier de l’eau" : "Il coûtera de plus en plus cher de mettre en oeuvre les techniques pour obtenir une eau potable à partir des ressources de plus en plus polluées par les activités humaines." Les rapports de l’IFEN (Institut français de l’environnement) qui dénoncent les quantités de polluants, dont les pesticides, présents dans les eaux nationales et les mauvaises notes que nous attribue Bruxelles, montrent que le système de l’eau français va mal. De nos selles aux rejets d’hôpitaux et des élevages de type intensif c’est un "véritable bouillon de culture" qui s’est constitué. Des gènes de résistance aux antibiotiques transitent au sein des eaux superficielles et profondes. L’équipe du Centre de recherche et de contôle des eaux de Paris a ainsi mené des analyses de résistance des bactéries présentes dans l’eau à des antibiotiques humains et animaux. Cette analyse porte aussi sur les eaux en bouteille. La solution qui consisterait à empêcher les bactéries ayant subi une "pression sélective" par un antibiotique de partir dans les eaux usées semble difficile à mettre en place.


Voir en ligne : Marc Laimé : Le Dossier de l’eau

Top