Accueil > Archives > Agrisalon.com, 15 juillet 2003

Agrisalon.com, 15 juillet 2003

mardi 15 juillet 2003

Rendements agricoles et pollution à l’ozone. Avec les grandes chaleurs que nous connaissons, la pollution à l’ozone fait son grand retour dans les villes. Cependant, ce type de pollution pourrait également affecter le rendement des cultures. Ces dix dernières années, les pertes de rendement en blé dues à la pollution à l’ozone se sont élevées de 5 à 10% en Ile-de-France selon des chercheurs de L’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et de l’Institut national agronomique (INA). Le maïs serait moins sensible que le blé. Le mécanisme qui influe sur la croissance des cultures est lié à la photosynthèse : "les plantes fixent moins de carbone donc fabriquent moins de matière vivante" dit Jean-François Castell de l’INA. Les cultures, notamment les céréales, jouent un rôle de dépolluant en absorbant jusqu’à 30% de l’ozone produite chaque jour. On ne sait pas toujours très bien comment l’ozone va réagir, toutefois conclut Jean-François Castell "les cultures, à l’exception des champs de lavande, émettent très peu de composés organiques volatiles et le bilan est donc plutôt bénéfique."


Voir en ligne : Changement du climat et production agricole : une étude de la FAO

Top