Accueil > Archives > 8 septembre 2003, Les Echos

8 septembre 2003, Les Echos

mardi 9 septembre 2003

Quand la forêt protège l’eau des villes Depuis 1886, la ville de Saint-Etienne (42) poursuit une politique de développement durable par l’acquisition de massifs forestiers, au rythme de cinq hectares par an. Principal objectif : la protection de l’alimentation en eau potable de la ville car la forêt remplit la fonction essentielle de filtration de l’eau de captage. Avec un total de 1000 hectares, Saint-Etienne est en tête des villes de plus de 150 000 habitants pour la taille de son patrimoine forestier. Le coût de l’acquisition et de l’entretien de ces forêts étant largement compensé par les deux ventes de bois annuelles.


Voir en ligne : Lire un rapport du parlement européen : Interdépendance forêt et environnement

Top