Accueil > Archives > 6 avril 2004, Libération et Le Figaro

6 avril 2004, Libération et Le Figaro

mardi 6 avril 2004

L’Amazonie dévorée par les hamburgers. L’expansion de l’élevage extensif en Amazonie brésilienne "a été phénoménale dans les 12 dernières années", indique une étude du CIFOR, un institut de recherches indonésien sur la forêt. Le boeuf dévore l’Amazonie résume Libération. L’exportation bovine, nouvelle plaie de la forêt amazoniennetitre Le Figaro. Caroline de Malet explique que les exportations croissantes de viande bovine dénoncées par le CIFOR répondent à la demande de "bétail vert". La journaliste du Figaro note que 75% du cheptel brésilien est considéré apte à l’exportation grâce à des campagnes de vaccination contre la fièvre aphteuse. Dans Libération, Sylvestre Huet souligne que la croissance suit une logique d’exportation et non la satisfaction des besoins locaux. Il reprend la suggestion du CIFOR d’une intensification de l’élevage par l’amélioration des pâturages et la fixation des populations par le développement de services, afin que les petits éleveurs comprennent qu’il vaut mieux investir dans l’amélioration de leurs pâturages qu’aller déforester ailleurs si les rendements baissent. Le Figaro cite Benoît Mertens, l’un des auteurs de l’étude du CIFOR : « Toute déforestation n’est pas nécessairement mauvaise, tant qu’elle participe au développement local. Mais il faut voir dans quelle mesure elle ne profite pas à une minorité de grands producteurs, car il existe une très mauvaise répartition des fruits de ce développement ».


Voir en ligne : L’étude du CIFOR (en anglais)

Top