Accueil > Archives > 5 septembre 2003, Libération

5 septembre 2003, Libération

vendredi 5 septembre 2003

Face à face : l’OMC est-elle de gauche ou de droite ?« Un peu à gauche, beaucoup à droite… » répond Béatrice Marre, maire socialiste de Noailles et auteure de rapports sur la mondialisation (Lire un article de Béatrice Marre « Les Enjeux de la Mondialisation »). Selon-elle « Pour que l’OMC soit de gauche, elle doit répondre à trois critères : transparence, démocratie et application du droit. Or la structure qui élabore les règles n’est pas démocratique dans un rapport de force au profit des plus puissants. Reste qu’elle reconnaît que certains pays en développement en profitent aussi. Selon-elle, rien n’est linéaire. Si l’OMC est actuellement dominée par la droite américaine et européenne, il faut, dit-elle, défendre l’instrument lui-même pour en faire une seule et même structure… à gauche.
« Ni de droite, ni de gauche… » répond Serge Lepeltier, secrétaire général adjoint de l’UMP, auteur de rapports sur la mondialisation. Selon-lui, si l’OMC se place effectivement dans un système libéral, elle ne défend pas la thèse d’un libéralisme sauvage ni d’un protectionnisme. Il affirme que l’OMC cherche une voie médiane qui concilie ouverture au commerce et réduction de la pauvreté. Il rappelle que beaucoup d’altermondialistes ne réclament pas forcément sa disparition. Comme, dit-il, le plaident des gens de gauche et de droite, il préconise une plus grande régulation, en améliorant les modes de décisions et en introduisant plus de démocratie et de transparence


Voir en ligne : Lire le Rapport de Serge Lepeltier « Réconcilier la France et la Mondialisation »

Top